Accueil  >  Nutrition cérébrale  >  Le picamilon calme tout...
26-01-2016

Le picamilon calme tout en stimulant

vasculaire-cerebral Le picamilon est une combinaison, en une seule et même molécule, de niacine et de GABA. Cette combinaison augmente la puissance de chacun des deux composants et leur confère des propriétés particulièrement intéressantes pour les fonctions cognitives. Les études scientifiques, la plupart d'entre elles réalisées en Russie, montrent que le picamilon exerce une action bénéfique, notamment dans les cas de stress, d'anxiété ou de dépression, de fatigue ou de baisse d'énergie ainsi que de sevrage alcoolique. Le picamilon a été synthétisé en 1969 par l'institut de recherche scientifique d'Union soviétique et a été introduit dans la pratique médicale en 1986.

Un vasodilatateur efficace

Le picamilon est un vasodilatateur efficace ; des expérimentations russes montrent que son action est même supérieure à celle de l'hydergine ou de la vinpocétine. Les études indiquent qu'il augmente très nettement le flux et la circulation sanguine dans le cerveau. Il traverse rapidement la barrière hémato-encéphalique et augmente le rythme de la circulation sanguine intracrânienne et du cortex.
Son action sur le contrôle nerveux de la circulation cérébrale a un rôle essentiel dans le mécanisme d'action du picamilon.

Il diminue les modifications du flux sanguin au cours du réflexe vasomoteur, inhibant considérablement les réponses comprimantes des vaisseaux dans la carotide dues à la stimulation des fibres des nerfs somatiques et causant graduellement le développement de l'inhibition de l'activité tonique et réflexe dans les nerfs sympathiques.
Chez des patients avec des troubles cérébro-vasculaires aigus, l'amélioration intervient au 4e ou 5e jour, lorsque les symptômes neurologiques ont été réduits. Plus tard, les maux de tête, les vertiges, les bruits dans la tête et les troubles de mémoire diminuent, les troubles moteurs et de la parole régressent rapidement, le sommeil s'améliore, l'irritabilité, le stress émotionnel et l'anxiété sont réduits. La vitesse du flux sanguin cérébral est augmentée.
L'administration de picamilon à des patients souffrant des conséquences de troubles cérébro-vasculaires (plus d'un mois après) démontre son efficacité au 2e ou 3e jour de traitement.

Diminue la pression sanguine

L'effet du picamilon sur le flux sanguin cérébral a été comparé à celui de la papavérine ou du xanthinole. Les scientifiques ont constaté que le picamilon a un effet diminuant la pression sanguine plus puissant que celui de la papavérine.

Une action tranquillisante

À petites doses, le picamilon montre une action tranquillisante qui s'oppose aux effets négatifs du stress émotionnel. Par exemple, à la dose de 1 mg/kg, le picamilon prévient les conséquences négatives d'un stress émotionnel (chez les chats, il normalise la réaction orientée perturbée par la rage ou la peur). Comme le diazépam, il a un effet inhibiteur sur l'agression motivée associée à la défense de leur territoire chez des rats. L'influence tranquillisante du picamilon s'exerce à travers le système hypothalamique. Son action est caractérisée par un effet tranquillisant sans composante sédative mais, au contraire, avec une action stimulante. Sa rapide pénétration de la barrière hémato-cérébrale le fait agir rapidement. Il améliore l'état fonctionnel du cerveau en produisant un effet bénéfique sur son métabolisme. Le picamilon est peut-être le premier anxiolytique qui ne rend pas somnolent. Des études russes remontant à 1989 le comparent à des médicaments psychostimulants comme le piracétame, le phénazépame, le diazépam ou la papavérine. Elles soulignent que les propriétés stimulantes du picamilon sont plus importantes que celles du piracétame. Après la prise de picamilon, le sujet se sent mieux. Les autres avantages du picamilon sur les autres tranquillisants traditionnels sont qu'il ne provoque pas de signe de relaxation musculaire, de léthargie ou de somnolence.
Les effets du picamilon s'exercent rapidement, souvent en une heure, et sa demi-vie assure que ses effets perdurent pendant environ 6 heures. Son absence d'effet sédatif le rend plus adapté à la poursuite d'activités normales quotidiennes.

Un effet stimulant

À doses plus importantes (100 mg 3 fois par jour), le picamilon a une influence stimulante qui se traduit par une augmentation de l'énergie et de l'endurance. Les effets stimulateurs de la cognition sont cumulatifs et deviennent plus évidents après quelques semaines d'un usage quotidien. Des études russes ont comparé l'effet stimulant du picamilon à celui de médicaments comme le piracétame, le phénazépame ou la papavérine et ont constaté qu'il était plus important.

Une action neurologique rapide

Le picamilon s'est montré efficace chez des patients avec un syndrome cérébral aigu. Le 2e ou 3e jour après la prise de picamilon, les patients montraient des améliorations neurologiques significatives. L'effet augmentait avec la prise, en particulier au cours des 2e et 3e semaines de traitement. Le picamilon était efficace chez des patients avec des troubles légers à modérés au cours de la période subaiguë et le début de la convalescence. Il améliorait l'état émotionnel, la parole et la mémoire. Les patients montraient une augmentation de leur activité générale et une meilleure adaptation sociale et professionnelle.

Le picamilon stimule la rééducation physique et psychique de différents troubles asthéniques dus à des pathologies mentales et somatiques. Il était efficace chez des patients avec des troubles névrotiques dans lesquels les signes majeurs étaient une dépression asthénique et des troubles asthéno-hypochondriaques accompagnés de peur, d'anxiété, de fatigue, d'instabilité émotionnelle et végétative ainsi que de troubles du sommeil.
Selon la majorité des chercheurs, l'utilisation de picamilon comme moyen de corriger des névroses, des syndromes maniaco-dépressifs ou la schizophrénie permet de diminuer les doses de médicaments psychotropes utilisés dans le traitement de ces situations.

L'association du picamilon avec des traitements conventionnels accélère la réduction des signes psychopathologiques par rapport aux seuls traitements conventionnels.
Le picamilon est recommandé dans le traitement des troubles dépressifs chez les personnes âgées et dans les psychoses séniles.

Bénéfiques dans certaines pathologies oculaires

Administré à des patients avec un glaucome à angle ouvert, une pression intra-oculaire normalisée et une fonction visuelle déclinante, le picamilon entraîne une amélioration des champs visuels central et périphérique qui se manifeste par une amélioration du seuil de sensibilité individuelle, une diminution de la zone et de l'intensité des scotomes. Le traitement a également un effet positif sur la sensibilité à la lumière et l'acuité visuelle de certains patients. Il n'a par contre aucun effet sur la pression intra-oculaire.

Soulage la migraine

L'efficacité du picamilon chez des patients souffrant de migraine a été étudiée. Il a été établi qu'il exerce un effet prononcé sur la douleur hémicrânienne, ou douleur sur une moitié de la tête, en diminuant son intensité et soulageant ou stoppant les symptômes qui l'accompagnent.

Aide le sevrage alcoolique

Chez des personnes souffrant d'alcoolisme chronique, le picamilon réduit les symptômes de sevrage. Son effet a été comparé à ceux du piracétame, du diazépam, de la vinpocétine, du nicotinate de xanthinole et de la papavérine. L'effet psycho-stimulant du picamilon était supérieur à celui du piracétame. Après avoir pris du picamilon, les patients se sentaient mieux et la plupart d'entre eux le préféraient au piracétame. Il normalise plus rapidement et plus complètement le comportement des patients que ce dernier. Une autre étude a montré que le picamilon agissait plus rapidement que la vinpocétine dans le traitement des symptômes de sevrage chez des patients souffrant d'alcoolisme chronique.
Commander le nutriment évoqué dans cet article
Picamilon 50 mg

Célèbre nutraceutique russe, à la fois tranquillisant et stimulant.

www.supersmart.com
A découvrir aussi
28-06-2017
Nutrition : comment bien nourrir son cerveau...
Véritable centre de contrôle de notre système nerveux central, notre cerveau doit traiter quotidiennement des millions d’informations. Face à ce flux permanent de données, cet...
Lire plus
10-10-2016
Les incroyables vertus polyvalentes du curcuma (2/2)
En Inde, le curcuma est utilisé pour traiter toute une variété d'indispositions incluant des problèmes gastro-intestinaux, des troubles inflammatoires, des maux de tête, des infections...
Lire plus
29-03-2017
Bacopa monnieri, une plante pour stimuler le...
Souvent méconnu, le Bacopa monnieri est une plante très réputée en Inde en raison de ses nombreuses vertus pour la santé. Dans la médecine ayurvédique,...
Lire plus
Suivez-nous

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
  • Gratuit : la publication hebdomadaire scientifique "Nutranews"
  • Des promotions exclusives aux membres du club
> Continuer