Accueil  >  Vitamines  >  Nutrition : comment bien...
28-06-2017

Nutrition : comment bien nourrir son cerveau ?

nutrition cerveau Véritable centre de contrôle de notre système nerveux central, notre cerveau doit traiter quotidiennement des millions d’informations. Face à ce flux permanent de données, cet organe vital nous permet de réaliser de nombreuses actions, aussi bien manuelles qu’intellectuelles. C’est ce que les scientifiques nomment les fonctions, aptitudes ou capacités cognitives. On en distingue souvent cinq différentes : la mémoire, l’attention, le langage, les fonctions visuo-spatiales et les fonctions exécutives. Malheureusement, ces capacités cognitives déclinent au fil des années1,2. Pour lutter contre ce déclin cognitif, il est souvent préconisé de faire travailler quotidiennement notre cerveau et de bien le nourrir. Plusieurs études ont en effet mis en évidence le lien étroit entre notre alimentation et la santé de notre cerveau. Si adopter une alimentation équilibrée est indispensable, optimiser certains apports nutritionnels peut également permettre d’agir sur nos aptitudes cognitives et de lutter contre le déclin cognitif. Découvrons une sélection de nutriments bénéfiques pour notre cerveau, grâce à un article paru en 2016 dans la revue Annals of the New York Academy of Science3.

Les effets protecteurs des oméga 3 pour les fonctions cognitives

L’intérêt des oméga 3 pour la santé du cerveau
Réputés pour leurs bienfaits pour la santé cardiovasculaire, les acides gras oméga 3 présentent également un grand intérêt pour la santé cérébrale. Plusieurs études ont montré qu’un apport adéquat en oméga 3 était associé à un effet protecteur pour les fonctions cognitives. D’après les chercheurs, les oméga 3 pourraient contribuer à limiter le déclin cognitif et l’incidence de la maladie d’Alzheimer. Cette hypothèse est soutenue par plusieurs analyses sanguines, qui montrent des taux plasmatiques et tissulaires en oméga 3 plus faibles chez les sujets présentant une démence que chez les sujets sains du même âge.
Un apport optimal en oméga 3 pour les fonctions cognitives
En raison des nombreux bienfaits des oméga 3, des chercheurs se sont intéressés à la présence de ces acides gras dans notre alimentation. S’il est bien connu que les poissons soient riches en oméga 3, ces acides gras sont essentiellement présents dans les poissons gras comme le saumon ou le hareng. Ils sont aussi présents en grande quantité dans les graines de certaines plantes comme le colza, le lin ou la noix.
Malgré ces différents aliments riches en oméga 3, ces acides gras sont insuffisamment consommés dans plusieurs pays du globe. Un manque en oméga 3 a notamment été constaté chez de nombreux Américains, en étudiant les données issues de l’étude nationale National Health and Nutrition Examination Survey (NHANES) menée entre 2003 et 20044. L’analyse de cette étude a révélé que plus de 80% des adultes interrogés présentaient des taux plasmatiques en oméga 3 inférieurs à ceux recommandés dans le cadre d’une bonne santé cardiovasculaire. Face à ce constat, des compléments alimentaires en oméga 3 ont été développés pour permettre un apport optimal et capitaliser sur les bienfaits de ces acides gras pour le système cardiovasculaire et le cerveau. Pour nourrir le cerveau, le supplément Super Omega 3 de Supersmart est par exemple formulé à partir d’acide eicosapentaénoïque (EPA) et d’acide docosahexaénoïque (DHA), deux acides gras oméga 3 réputés pour leurs vertus thérapeutiques.

Les effets bénéfiques des vitamines pour le cerveau

Le rôle essentiel des vitamines B pour le système nerveux
Plusieurs vitamines du complexe B sont connues pour leurs rôles au niveau du système nerveux. Parmi ces molécules, la vitamine B9, ou acide folique, intervient comme substrat dans la conversion de l’homocystéine en méthionine. Son rôle dans cette réaction chimique contribue à la synthèse de la S-adénosylméthionine, une molécule indispensable à la méthylation de l’ADN. Grâce à cette synthèse, la vitamine B9 permet de moduler l’expression de certains gènes et de prévenir l’accumulation d’homocystéine, un acide aminé dont l’accumulation est associée au développement de troubles cardiovasculaires et cognitifs. Intervenant dans la même voie métabolique que la vitamine B9, la vitamine B12 est aussi connue pour ses effets neuroprotecteurs. Elle intervient dans la protection de la gaine de myéline qui entoure les fibres nerveuses. Souvent moins connue que ses consoeurs, la vitamine B6 intervient également pour le maintien des fonctions neurologiques. Elle est en effet nécessaire à la synthèse des neurotransmetteurs, des molécules qui assurent la transmission des messages nerveux.
Si ces trois vitamines B sont indispensables au système nerveux, de nombreux cas de carences ont été constatées ces dernières années. Ces situations de manque en vitamines B seraient principalement dues à un apport insuffisant et à des problèmes d’absorption de ces molécules. Pour lutter contre ces carences et permettre un apport optimal en vitamines B, des formes hautement biodisponibles sont désormais proposées sous forme de compléments alimentaires. Sur le catalogue Supersmart, on retrouve par exemple une forme naturelle de vitamine B6 (Pyridoxamine), une forme biodisponible de vitamine B9 (SuperFolate) et une forme active de vitamine B12 (Méthylcobalamine).

L’activité méconnue de la vitamine D pour les fonctions neurologiques
Connue pour être indispensable pour le maintien des os, la vitamine D dispose en réalité de nombreux autres atouts au sein de l’organisme. Des études récentes ont en effet permis d’identifier des récepteurs à cette vitamine dans différentes régions de l’organisme, notamment au niveau du système nerveux. En s’intéressant au rôle de la vitamine D dans les fonctions neurologiques, des scientifiques ont constaté que cette molécule interviendrait dans l’expression de neurotrophines, des molécules essentielles au développement des neurones. D’autres chercheurs sont quant à eux parvenus à mettre en évidence l’implication de la vitamine D dans plusieurs voies métaboliques des cellules neurales. Des études complémentaires ont également permis d’établir une corrélation entre une déficience en vitamine D et l’apparition de troubles métaboliques. Des faibles taux en vitamine D ont été associés à l’apparition de troubles cardiovasculaires et à des signes de démences. Il apparaît ainsi que cette vitamine joue un rôle clé pour lutter contre le déclin cognitif. Une supplémentation en vitamine D pourrait ainsi s’avérer bénéfique pour le maintien des fonctions cognitives, notamment chez les sujets carencés ou à risque de carence comme les personnes âgées.

Les effets anti-âge de la vitamine E pour les fonctions cognitives
Comme nous l’évoquions dans notre article sur l’importance de la vitamine E pour l’organisme, cette molécule présente de nombreux effets protecteurs. Ces derniers sont liés à son pouvoir antioxydant, qui permet de lutter contre les dommages causés par les radicaux libres et qui contribue ainsi à s’opposer au vieillissement précoce de l’organisme. En raison de ses effets anti-âge, la vitamine E est actuellement au coeur de plusieurs études dont certaines portent sur son rôle pour le maintien des fonctions cognitives. Bien que les données scientifiques à ce sujet soient encore limitées, plusieurs résultats positifs ont d’ores et déjà été publiés. Un apport en alpha-tocophérol, la forme de vitamine E la plus présente chez l’Homme, pourrait notamment permettre un ralentissement du déclin cognitif. D’autres formes de vitamine E ont également été étudiées, comme les tocotriénols. Un apport en ces molécules a été associé à une diminution du risque de déficience cognitive chez les sujets âgés. Une supplémentation en vitamine E pourrait ainsi se révéler particulièrement bénéfique pour lutter contre le déclin cognitif lié à l’âge. Pour capitaliser sur toutes les formes de vitamine E, il convient d’associer la formulation Gamma E Tocophérols, qui renferme les quatre formes de tocophérols, et l’extrait d’annatto, qui est naturellement riche en tocotriénols.

Maintenir les fonctions cognitives passe ainsi par une alimentation adéquate du cerveau. Connus pour leurs multiples bienfaits au sein de l’organisme, les acides gras oméga 3 et les vitamines participent activement à la nutrition du cerveau. D’après plusieurs études, un apport optimal en ces nutriments permet de préserver les fonctions cognitives et de lutter contre le déclin cognitif lié à l’âge.



> Sources :
5. Plassman, B.L., K.M. Langa, G.G. Fisher, et al. 2007. Prevalence of dementia in the United States: the aging, demographics, and memory study. Neuroepidemiology 29: 125–132.
6. Hebert, L.E., J. Weuve, P.A. Scherr & D.A. Evans. 2013. Alzheimer disease in the United States (2010–2050) estimated using the 2010 census. Neurology 80: 1778–1783.
7. Katherine L. Tucker, Nutrient intake, nutritional status, and cognitive function with aging, Annals of the New York Academy of Science, Volume 1367, March 2016, Pages 38–49.
8. Murphy, R.A., E.A. Yu, E.D. Ciappio, et al. 2015. Suboptimal plasma long chain n-3 concentrations are common among adults in the United States, NHANES 2003–2004. Nutrients 7: 10282–10289.
Commander les nutriments évoqués dans cet article
Super Omega 3 - 500 mg

EPA et DHA : un des produits les plus naturels, les plus purs, les plus puissants et les plus stables du marché

www.supersmart.com
Methylcobalamine 1 mg

La forme de vitamine B12 la plus active, utilisée préférentiellement pour régénérer les neurones.

www.supersmart.com
Pyridoxamine 100 mg

Une forme naturelle de la vitamine B6, puissante inhibitrice de la glycation

www.supersmart.com
SuperFolate 200 mcg

Une nouvelle génération d’acide folique reconnue sûre et efficace par l’EFSA et la FDA

www.supersmart.com
Vitamin D3 1 000 UI

Aide à maintenir la santé des os, des muscles et des dents (nombreux bienfaits)

www.supersmart.com
Gamma E Tocopherols

Puissant mélange d’antioxydants

www.supersmart.com
Annatto Tocotrienols 50 mg

Bénéfique pour la santé cardio-vasculaire. 90 % de delta-tocotriénols, la forme de vitamine E avec la plus forte activité biologique.

www.supersmart.com
A découvrir aussi
10-10-2016
Les incroyables vertus polyvalentes du curcuma (2/2)
En Inde, le curcuma est utilisé pour traiter toute une variété d'indispositions incluant des problèmes gastro-intestinaux, des troubles inflammatoires, des maux de tête, des infections...
Lire plus
13-02-2018
Vitamine C : Linus Pauling avait-il raison...
Feriez-vous confiance à un homme qui a reçu deux prix Nobel dans deux catégories différentes au cours de sa vie ? Il est fort probable...
Lire plus
30-04-2018
Des chercheurs découvrent pourquoi l'organisme d'1 personne...
Une étude fraîchement publiée dans The Journal of the American Osteopathic Association montre que la vitamine D ne peut pas être correctement utilisée par l’organisme...
Lire plus
Suivez-nous

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
  • Gratuit : la publication hebdomadaire scientifique "Nutranews"
  • Des promotions exclusives aux membres du club
> Continuer