Accueil  >  Probiotiques et Prébiotiques  >  Flore intestinale : un...
20-02-2017

Flore intestinale : un dérèglement mis en cause dans la maladie de Crohn

maladie de Crohn Des études récentes pourraient permettre de mieux comprendre l’origine de la maladie de Crohn. Très complexe, cette maladie rare est caractérisée par une inflammation chronique de l’intestin. Si de plus en plus d’hypothèses sont émises sur son origine, de nombreuses zones de flou subsistent. Une étude récente révèle qu’une modification de la flore intestinale pourrait être impliquée dans la survenue de la maladie de Crohn. Une nouvelle piste de traitement ? Explications grâce aux résultats de cette étude parue sur mBio, le journal en ligne rattaché à la célèbre revue American Society for Microbiology1.

Analyse de la flore intestinale chez des patients atteints de la maladie de Crohn

Cette étude a porté sur 9 familles de patients atteints de la maladie de Crohn et sur leurs proches au premier degré non malades, ainsi que sur 4 familles de personnes saines. L’objectif de l’équipe de chercheurs américains et français était de comparer la flore intestinale chez les différents membres de ces familles. Cette étude a été rendue possible grâce aux nombreux progrès réalisés sur la caractérisation de la flore intestinale. En effet, celle-ci est naturellement constituée de nombreux micro-organismes mais son équilibre peut être perturbé par des agressions extérieures dont la présence d’agents pathogènes. C’est pourquoi les scientifiques se sont à la fois intéressés au bactériome, c’est-à-dire aux bactéries présentes au niveau de la flore intestinale, et à la fois au mycobiome, c’est-à-dire aux champignons présents.

Des modifications au niveau de la flore intestinale observées lors de la maladie de Crohn

A l’issue de leurs analyses, les chercheurs ont observé des différences significatives entre les familles saines et les familles comportant des sujets atteints de la maladie de Crohn. Si le mycobiome semble ne pas subir de changements, le bactériome présente plusieurs modifications chez les sujets malades. Un taux plus important de bactéries des souches Serratia marcescens et Escherichia coli fut notamment constaté chez les sujets atteints de la maladie de Crohn. De plus, une abondance plus importante de levures Candida tropicalis fut également remarquée chez les sujets malades en comparaison à leurs proches sains.

Une piste de traitement pour la maladie de Crohn ?

Ces premiers résultats laissent à penser qu’un dérèglement de la flore intestinale pourrait être impliqué dans la survenue de la maladie de Crohn. De plus, l’action des différents micro-organismes identifiés pourrait être à l’origine des symptômes caractéristiques de la maladie de Crohn. Si des études complémentaires sont nécessaires pour confirmer le lien entre la flore intestinale et la maladie de Crohn, cette étude confirme l’importance de la flore intestinale pour le bon fonctionnement et le bien-être de l’organisme. A ce titre, différentes solutions ont été développées pour préserver l’équilibre de la flore intestinale. Cela est notamment le cas des formulations de probiotiques, qui sont des micro-organismes vivants dont l’apport peut être bénéfique pour l’équilibre de la flore intestinale. Pour capitaliser sur leurs bienfaits, ces probiotiques peuvent être vendus seuls comme la souche Bifidobacterium longum ou sous forme de combinaisons de plusieurs probiotiques comme la puissante formulation Probio Forte™.



> Source :
2. G. Hoarau et al. Bacteriome and Mycobiome Interactions Underscore Microbial Dysbiosis in Familial Crohn’s Disease, mBio, 20 September 2016.
Commander les nutriments évoqués dans cet article
Probio Forte™

Puissant mix de probiotiques ; 8 milliards de micro-organismes par gélule.
En DR Caps™ gastrorésistants pour une efficacité optimale.

www.supersmart.com
Bifidobacterium longum 25 mg

Maintenant en DR Caps™ gastrorésistants : Nouvelle voie d'administration protégeant les ingrédients des acides stomacaux.
Une des plus importantes microbactéries pour la santé de l'intestin. Contient une des souches (BB536 de Morinaga) dont les effets bénéfiques pour la santé de l'intestin ont été les plus étudiés.

www.supersmart.com
A découvrir aussi
14-03-2017
Dermatite atopique : l’intérêt des prébiotiques et...
Entre 30% et 40% de la population mondiale serait touchée par une allergie. Aux origines multiples, celle-ci peut se manifester sous différentes formes telles qu’une...
Lire plus
19-09-2016
Les probiotiques, de nombreux effets préventifs et...
Les résultats cliniques publiés depuis une quinzaine d'années soulignent les multiples effets bénéfiques des probiotiques. Ils semblent avoir des effets préventifs et curatifs, notamment dans...
Lire plus
26-04-2016
Une bombe dans vos intestins
Un tube digestif mal entretenu, peuplé de bactéries et de champignons opportunistes et pathogènes (en particulier Candida albicans) et pollué par des aliments mal digérés...
Lire plus
Suivez-nous