Accueil  >  Vitamines  >  Le retour du scorbut...
13-02-2017

Le retour du scorbut : la carence en vitamine C mise en cause

scorbut Si le scorbut fut une maladie très fréquente chez les marins, cette pathologie très ancienne semblait avoir disparu de la surface des océans et du globe. Pourtant, des chercheurs australiens affirment le contraire suite à la publication de leurs travaux dans la revue Diabetic Medicine1. Le point sur ces nouveaux cas de scorbut.

Des cas de scorbut observés chez des personnes diabétiques

Les chercheurs ont en effet observé des symptômes caractéristiques du scorbut chez des patients diabétiques. Ces derniers présentaient plusieurs traumatismes inexpliqués comme des ecchymoses, des saignements au niveau des gencives, des pétéchies qui sont des taches cutanées dues à une infiltration de sang sous la peau, une arthralgie qui est caractérisée par des douleurs au niveau des articulations, ainsi qu’une mauvaise cicatrisation des plaies. Or, de nombreux travaux ont associé l’apparition de ces troubles à une carence en vitamine C, entraînant un défaut dans la formation du collagène et des tissus conjonctifs.

Une carence de vitamine C mise en cause

Dans le cadre de leur étude, les chercheurs ont constaté que plusieurs patients diabétiques présentaient un apport insuffisant en vitamine C. Celui-ci s’explique par de mauvaises habitudes alimentaires, avec une consommation trop faible en fruits et légumes frais. Ces derniers étaient préférés à des fruits et des légumes cuits de façon excessive. Or, la vitamine C est très sensible à la chaleur et ne résiste pas à certaines cuissons.

Un apport essentiel en vitamine C contre le scorbut

Découverte chez des marins partis en mer pendant de longues périodes, le scorbut a rapidement été associé à une consommation trop faible en fruits et légumes. Celle-ci engendrait un défaut en de nombreux nutriments dont la vitamine C, une substance connue pour son rôle essentiel pour le maintien des tissus. A l’inverse de certains mammifères comme les grands primates, les cochons d’Indes ou les chauves-souris, l’Homme ne peut pas synthétiser la vitamine C. C’est pourquoi un apport de vitamine C par l’alimentation est essentiel pour le bon fonctionnement de l’organisme. Pour compléter cet apport et lutter contre la carence en vitamine C, des compléments alimentaires ont également été développés. Cela est notamment le cas de la formule Triple C du catalogue de Supersmart : une formulation optimale à base de trois formes de vitamine C.


> Source :

1. D. J. Christie-David, J. E. Gunton, Vitamin C deficiency and diabetes mellitus – easily missed?, Diabetic Medicine, 2016.
Commander le nutriment évoqué dans cet article
Triple C

Trois formes synergiques de vitamine C: Acide ascorbique + Ascorbate de calcium + Palmitate ascorbique

www.supersmart.com
A découvrir aussi
08-05-2017
Vitamines B : leurs bénéfices pour la...
Si on croit souvent à tort qu’il existe une seule vitamine B, on en dénombre en réalité huit formes différentes. Réunies sous les termes de...
Lire plus
30-10-2017
La carence en vitamine D, un risque...
Le saviez-vous ? Selon l’Académie de Médecine Française, près de 80% de la population occidentale manquerait de vitamine D1. Or, il est reconnu que ce...
Lire plus
28-06-2017
Nutrition : comment bien nourrir son cerveau...
Véritable centre de contrôle de notre système nerveux central, notre cerveau doit traiter quotidiennement des millions d’informations. Face à ce flux permanent de données, cet...
Lire plus
Suivez-nous