Accueil  >  Digestion, Confort gastro-intestinal et bucco-dentaire  >  Le Saccharomyces boulardii :...
02-02-2016

Le Saccharomyces boulardii : des effets protecteurs, préventifs et curatifs sur différents types de diarrhées

Saccharomyces Le Saccharomyces boulardii, une levure probiotique non pathogène, est utilisé depuis plusieurs dizaines d'années en Europe dans le traitement de différents types de diarrhées. Il est employé pour prévenir les diarrhées associées aux antibiothérapies ou à une alimentation nasogastrique, ainsi que pour traiter chez l'adulte et l'enfant les diarrhées aiguës ou associées à Clostridium difficile ou la diarrhée chronique des patients infectés par le VIH.

Le Saccharomyces boulardii est une levure tropicale sauvage qui a été découverte en Indochine en 1923 par le scientifique français Henri Boulard. Il est parvenu à l'isoler à partir de la peau de divers fruits tropicaux (lychees, mangoustans) après avoir constaté que les populations indigènes utilisaient la peau de ces fruits tropicaux comme médicaments antidiarrhéiques.
Chez l'homme, Saccharomyces boulardii ne colonise pas le système intestinal de façon permanente. Lorsque l'on interrompt son administration, les cellules ne sont plus détectables dans les selles 6 à 7 jours après.

Prévention des diarrhées associées aux antibiothérapies

Trois grandes études ont été réalisées sur les effets préventifs de Saccharomyces boulardii sur la diarrhée associée aux antibiothérapies. L'une d'entre elles, multicentrique, a suivi un total de 388 patients ambulatoires dans 25 centres. Les sujets, âgés d'au moins 15 ans, recevaient des antibiotiques (de la tétracycline ou du bêta-lactame) pendant au moins 5 jours et n'avaient pas de pathologie intestinale au moment de leur enrôlement dans cette étude en double aveugle contrôlée contre placebo. Ils ont reçu de façon aléatoire pendant la durée de l'antibiothérapie 100 mg de Saccharomyces boulardii ou un placebo. Un nombre significativement moins important de patients prenant le probiotique que de sujets sous placebo a eu une diarrhée. (4,5 % contre 17,5 %)1.

Traitement des maladies à Clostridium difficile

Le Clostridium difficile est associé à un tiers des cas de diarrhées relatives à une antibiothérapie et à près de 99,8 % de tous les cas de colite pseudo-membraneuse. Il est impliqué dans un large spectre de maladies gastro-intestinales allant des diarrhées sans complications à des colites pseudo-membraneuses et peut entraîner la mort. C'est la cause la plus fréquente des diarrhées nosocomiales.
Le traitement de ces maladies va de l'arrêt de l'antibiotique incriminé à l'administration de vancomycine, de métronidazole ou de bacitracine. Malheureusement, 10 à 20 % des patients traités de cette façon rechutent. Ils sont alors également plus susceptibles de connaître des épisodes répétés de la maladie. Des études cliniques ont été réalisées pour évaluer l'efficacité du Saccharomyces boulardii comme traitement ou traitement adjuvant du Clostridium difficile.
Un essai ouvert a examiné l'intérêt de Saccharomyces boulardii, associé à de la vancomycine (500 mg/j) sur 16 patients avec une maladie récurrente. Ils ont été traités pendant 10 jours avec de la vancomycine puis pendant 30 jours avec du Saccharomyces boulardii (1 g/j). 85 % d'entre eux ont bien répondu au traitement combiné et n'ont plus fait de rechute2.
Chez les enfants, la colite pseudomembraneuse est rare sans que cela signifie que le jeune enfant soit à l'abri d'une infection à Clostridium difficile. Une étude a été réalisée chez 19 nourrissons et enfants atteints de diarrhée chronique. Le Clostridium difficile producteur de toxine B a été le seul germe pathogène identifié chez eux à la coproculture. La plupart de ces enfants avaient récemment reçu un traitement antibiotique. Une dose quotidienne de Saccharomyces boulardii (500 à 1 000 mg/j selon l'âge) pendant 15 jours a rapidement favorisé la disparition des symptômes chez 18 de ces enfants et la négativation de la toxine du Clostridium chez 16 d'entre eux3.

Traitement de diarrhées aiguës

Chez l'enfant comme chez l'adulte, la diarrhée est souvent une maladie avec un début brutal et une durée allant de quelques jours à quelques semaines. La sévérité dépend de son étiologie qui peut être un empoisonnement alimentaire, une intoxication, une infection bactérienne, virale ou parasitaire. Plusieurs études ont été réalisées pour évaluer l'intérêt de Saccharomyces boulardii dans le traitement de la diarrhée aiguë.
L'une d'entre elles a porté sur des enfants (15 garçons et 12 filles), par ailleurs en bonne santé, âgés de 6 mois à 10 ans, hospitalisés pour une diarrhée aiguë. La moitié d'entre eux a reçu deux fois par jour pendant 7 jours 250 mg de S. boulardii dissous dans 5 ml d'eau, l'autre groupe recevant un placebo. Cette étude a confirmé l'efficacité de S. boulardii dans les gastro-entérites aiguës de l'enfant ; les résultats suggèrent que le traitement renforce la réponse immunitaire4. Une autre étude a porté sur 100 patients en ambulatoire âgés de 3 à 24 mois avec une diarrhée aiguë légère à modérée. Les résultats ont montré que S. boulardii comme traitement adjuvant à des solutés de réhydratation diminue la durée de la diarrhée, accélère le rétablissement et diminue le risque de diarrhée prolongée. L'efficacité est accrue lorsque S. boulardii est administré dans les 48 premières heures de la maladie5.

Diarrhées du voyageur

L'efficacité du S. boulardii dans la prévention de la diarrhée du voyageur a été examinée dans une étude en double aveugle contrôlée contre placebo sur 1 231 voyageurs. Les sujets ont été répartis en trois groupes pour recevoir 250 mg de S. boulardii, 500 mg ou un placebo à prendre quotidiennement. Le traitement a débuté 5 jours avant le départ et a été poursuivi pendant toute la durée du voyage. L'effet préventif a différé selon les régions visitées et a été légèrement plus important avec la dose la plus forte. Il a permis de réduire l'incidence de la diarrhée de 20 à 25 %6.

Traitement des diarrhées chroniques chez des sujets infectés par le VIH

Chez les patients infectés par le VIH, les diarrhées peuvent résulter de différentes étiologies infectieuses mais, dans une large proportion des cas, la cause reste indéterminée. La perte de nutriment, le déséquilibre d'électrolytes et la déshydratation sont particulièrement dangereux chez des patients immunodéprimés. Dans un essai7 ouvert, 17 patients séropositifs avec une diarrhée chronique ont reçu du S. boulardii pendant 15 jours. À la fin du traitement, le nombre de selles est passé de 9 à 2 par jour et les patients ont repris en moyenne 4 kg au cours de l'étude. 35 patients séropositifs infectés par le VIH souffrant d'une diarrhée chronique ont été enrôlés dans une étude en double aveugle contrôlée contre placebo. À la fin de l'étude qui a duré une semaine, 56 % des patients prenant du S. boulardii n'avaient plus de diarrhée contre seulement 6 % de ceux sous placebo8.

Améliore les symptômes du syndrome du côlon irritable

Le syndrome du côlon irritable se manifeste par des douleurs abdominales basses, des troubles de la défécation (diarrhées et/ou constipation) ainsi que par des ballonnements. Dans une étude randomisée, en double aveugle contrôlée contre placebo, 34 patients ont reçu 250 mg de S. boulardii trois fois par jour pendant un mois. La totalité des patients souffraient de diarrhées. Les médecins comme les patients ont évalué le traitement comme étant statistiquement supérieur au placebo. Le nombre de selles a été réduit et leur consistance s'est améliorée9.



Référencement :

1. Adam M. et al., Controlled double blind clinical multicentre trials od Saccharomyces boulardii, Medecine & Chirurgie digestives, 1976, 5(6); 401-406.
2. Surawicz C.M. et al., Treatment of recurrent Clostridium difficile colitis with vancomycin and Saccharomyces boulardii, Am. J. Gastroenterol., 1989 Oct, 84(10): 1285-7.
3. Buts J.P. et al., Saccharomyces boulardii for Clostridium difficile-associated enterocolopathies in infents, J. Pediatr. Gastroenterol. Nutr., 1993, 16: 419-25.
4. Ozkan T.B. et al., Effect of Saccharomyces boulardii in children with acute gastroenteritis and relationship to the immune response, J. Int. Med. Res., 2007 Mar-Apr, 35(2): 201-12.
5. Villaruel G. et al., Saccharomyces boulardii in acute childhood diarrhoea: a randomized, placebo-controlled study, Acta Paediatr., 2007 Apr, 96(4): 538-41, e-pub 2007 Feb 14.
6. Kollaritsch H.H. et al., Prophylaxe der Reisediarrhoe. Ergebnisse einer doppelblinden, plazebokontrollierten Studie über die Wirsamkeit von Saccharomyces boulardii, Münch med Wschr., 38, 1988, 671-674.
7. Saint-Marc T. et al., Efficacité de Saccharomyces boulardii dans le traitement des diarrhées du sida, Annales de médecine interne, 1991, 142, 64-65.
8. Saint-Marc T. et al., Diarrhées en relation avec le sida. Essai en double aveugle de Saccharomyces boulardii, Sem. Hôp. Paris, 1995, 23-24.
9. Drossmann D.A., An integrated approach to the irritable bowel syndrome, Aliment Pharmacol. Ther., 1999, 13, suppl 2; 3-14.
Commander le nutriment évoqué dans cet article
Saccharomyces boulardii 250 mg

Standardisé 2 x 1010 CFU/g
Un probiotique utilisé depuis des décennies dans le traitement de la diarrhée.

www.supersmart.com
Suivez-nous
Sélectionnez la langue de votre choix
frendeesitnlpt

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
  • Gratuit : la publication hebdomadaire scientifique "Nutranews"
  • Des promotions exclusives aux membres du club
> Continuer