Accueil  >  Minceur  >  Prise de poids après...
16-01-2017

Prise de poids après un régime : comment l’expliquer et l’éviter ?

Effet Yoyo Il n’est pas rare de constater une reprise de poids après un régime amaigrissant. Ce phénomène, couramment nommé « effet yo-yo » serait d’ailleurs observé dans 80% des cas, d’après un rapport publié par l’Agence française de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail1. Néanmoins, des chercheurs israéliens pourraient avoir trouvé l’explication à la prise de poids après la fin d’un régime. C’est ce que révèle un article paru en novembre 2016 dans la prestigieuse revue Nature2. D’après cette étude, l’origine de « l’effet yo-yo » pourrait se trouver dans nos intestins, ou plus exactement au niveau du microbiote intestinal. Des modifications au niveau de ce dernier pourraient en effet expliquer pourquoi il est fréquent de reprendre du poids après un régime. Au-delà de cette découverte majeure, les chercheurs pourraient également avoir identifié des nutriments qui pourraient limiter ce phénomène. Autant dire que cette étude ouvre de nombreuses perspectives pour lutter efficacement contre le surpoids et l’obésité !

Des modifications au niveau du microbiote intestinal à l’origine de « l’effet yo-yo »

Face au taux élevé de reprise de poids après un régime, les chercheurs ont tenté de mieux comprendre ce phénomène. Pour cela, ils ont suivi des souris en les soumettant à des régimes alimentaires différents. Après une série d’expériences, ils ont identifié des modifications au niveau du microbiote intestinal de certaines souris. Aussi appelé flore intestinale, ce dernier est composé d’un ensemble de micro-organismes dont les rôles au sein de l’organisme sont nombreux. Dans leur étude, les chercheurs ont constaté que le microbiote intestinal de souris obèses ayant suivi un régime amaigrissant présentait des différences en comparaison à des souris n’ayant pas d’antécédents d’obésité. En d’autres termes, cette observation suggère que le microbiote intestinal pourrait être modifié chez des personnes obèses ou ayant des antécédents d’obésité.

Une diminution des taux en flavonoïdes responsable de la reprise de poids

Après leur découverte sur le microbiote intestinal, les chercheurs ont également constaté une association entre les modifications évoquées précédemment et une diminution des taux en flavonoïdes au sein de l’organisme. Ces derniers sont des substances présentes dans les plantes et connues pour leur pouvoir antioxydant. En temps normal, ces flavonoïdes seraient impliqués dans la dépense énergétique. La diminution de leur concentration pourrait ainsi expliquer la reprise de poids.

Vers une supplémentation en flavonoïdes contre le surpoids et l’obésité ?

Pour confirmer le constat précédent, les chercheurs ont évalué l’effet d’une supplémentation en flavonoïdes chez des souris obèses ayant suivi un régime amaigrissant. Ils ont constaté une amélioration de la dépense énergétique et une diminution de la reprise de poids chez les souris. Si ces découvertes doivent être confirmées chez l’Homme lors d’essais cliniques, ces premiers résultats suggèrent qu’une supplémentation en flavonoïdes pourrait s’avérer intéressante pour lutter contre le surpoids et l’obésité. Cela rejoint d’ailleurs les nombreux effets bénéfiques des flavonoïdes que l’on retrouve d’ores et déjà sous forme de complément alimentaire. Cela est notamment le ças de la formulation Viscerox™ obtenue à partir d’un extrait breveté de racine de réglisse, connue pour sa richesse en flavonoïdes3.
Ces découvertes récentes sur le microbiote intestinal et les flavonoïdes constituent une avancée majeure dans la lutte contre le surpoids et l’obésité. En attendant les résultats des études cliniques, ces premiers résultats donnent un nouvel espoir pour les patients obèses dont le nombre a doublé à l’échelle mondiale depuis les années 19804.

> Sources :

1. ANSES, Evaluation des risques liés aux pratiques alimentaires d’amaigrissement, 25 novembre 2010
2. Christoph A. Thaiss, Shlomik Itav, Daphna Rothschild, Mariska Meijer, Maayan Levy, Claudia Moresi, Lenka Dohnalová, Sofia Braverman, Shachar Rozin, Sergey Malitsky, Mally Dori-Bachash, Yael Kuperman, Inbal Biton, Arieh Gertler, Alon Harmelin, Hagit Shapiro, Zamir Halpern, Asaph Aharoni, Eran Segal & Eran Elinav, « Persistent microbiome alterations modulate the rate of post-dieting weight regain », Nature, Nov 2016.
3. Asha MK, Debraj D, Dethe S, Bhaskar A, Muruganantham N, Deepak M, « Effect of Flavonoid-Rich Extract of Glycyrrhiza glabra on Gut-Friendly Microorganisms, Commercial Probiotic Preparations, and Digestive Enzymes », J Diet Suppl, 2016 Sep, 2:1-11.
4. Organisation Mondiale de la Santé (OMS), « Obésité et surpoids », Aide-mémoire N°311, Juin 2016.
Commander le nutriment évoqué dans cet article
Viscerox

Une formule brevetée contre la couche tenace de graisse abdominale

www.supersmart.com
Suivez-nous
Sélectionnez la langue de votre choix
frendeesitnlpt

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
  • Gratuit : la publication hebdomadaire scientifique "Nutranews"
  • Des promotions exclusives aux membres du club
> Continuer