Accueil  >  Système immunitaire et Infections  >  Une alternative à la...
25-10-2012

Une alternative à la vaccination antigrippale ? Des polysaccharides végétaux aux puissantes propriétés immuno-stimulatrices

Quand il s’agit de se prémunir contre les virus hivernaux, il n’est pas obligatoire d’avoir recours à la vaccination antigrippale. Ou tout du moins celle-ci s’avère parfois insuffisante lorsqu’il s’agit d’autres virus ou bactéries. L’importance d’un système de défense sans faille n’est donc plus à démontrer, et certains nutriments ou substances naturelles ont déjà parfaitement prouvées leur efficacité : probiotiques, vitamine C et D ou encore zinc nécessaire au développement et au fonctionnement normal des cellules de l’immunité à médiation cellulaire (neutrophiles, cellules naturelles tueuses).
Seulement en cas de stress chronique, de fatigue persistante ou tout simplement avec l’âge, on observe une plus grande vulnérabilité et donc une moindre résistance aux attaques bactériennes et virales qui surviennent dès l’automne.

Une solution ? Miser sur des polysaccharides spécifiques
Les polysaccharides sont des sucres complexes, constitués par des molécules de glucose liées à des liaisons glycosidiques. Ces polysaccharides spécifiques vont particulièrement être intéressants en cette période de l’année car ils ont la capacité :
    - De stimuler l'activité de cellules du système immunitaire et
    - D’accroître le nombre des cellules immunitaires.
Ainsi, ils aident les défenses naturelles de l'organisme à mieux le protéger en cas d’invasion par des virus ou des bactéries.

Où les trouver ?
Les polysaccharides sont très répandus dans les plantes, le son des grains de céréales et certaines levures, moisissures, champignons et algues. Parmi eux, les végétaux les plus étudiés et ayant prouvé leur efficacité sont :

La racine d'Astragale (Astragalus membranaceus) qui est une plante adaptogène utilisée depuis des siècles par la médecine traditionnelle chinoise pour prévenir l’affaiblissement et protéger contre les infections. Les études récentes se sont concentrées sur ses polysaccharides immunostimulants et certains autres ingrédients actifs utiles en cas de déficiences immunitaires. Les études ont montré que ses polysaccharides stimulaient le système immunitaire par différentes voies :
    - En augmentant le nombre de cellules souches dans la moelle épinière et les tissus lymphatiques et en favorisant leur développement en cellules immunitaires,
    - En stimulant la production d’immunoglobulines et de macrophages,
    - En favorisant l’activation des lymphocytes T et des cellules naturelles tueuses,
    - En induisant la production endogène d'interféron et en potentialisant son efficacité,
    - Et en inhibant la réplication de certains virus.
L’algue, Laminaria Japonica, est couramment utilisée et reconnue pour sa capacité à se lier solidement aux molécules toxiques (métaux lourds, éléments radioactifs) et favoriser leur évacuation hors de l’organisme avant qu’elles n’aient exercé leur activité délétère. Cette algue renferme également de précieux polysaccharides redoutablement efficaces en période automnale et hivernale :
    - le fucoïdane, un polysaccharide sulfaté capable de renforcer le système immunitaire et de l'aider à se défendre plus efficacement contre différents virus.
    - Le fucose, un des huit sucres essentiels indispensables pour le fonctionnement optimal de la communication intercellulaire est quant à lui particulièrement abondant dans les macrophages, des cellules très importantes du système immunitaire qui défendent l'organisme contre les infections.
Parmi les champignons, le Cordyceps sinensis est considéré depuis des siècles comme l'une des pierres angulaires de la médecine chinoise, japonaise et coréenne. Sa richesse en acide cordyceptique, en adénosine et en polysaccharides fait de lui un puissant immunomodulateur. De même, le shiitake, le maïtake et le reishi, contiennent des polysaccharides appelés bêta-glucanes, qui activent efficacement le système immunitaire.

Les baies de goji (Lycium barbarum) renferment également des polyssacharides qui apportent un soutien puissant à différents systèmes de défense de l’organisme, incluant le système immunitaire, les reins et le foie. Une part importante des recherches s’est concentrée sur les effets physiologiques de ces polysaccharides qui ont clairement démontré des effets bénéfiques pour la santé, et en particulier leur capacité à stimuler le système immunitaire en accroissant l’activité des lymphocytes et des cellules naturelles tueuses (cellules NK).

Et enfin, le bois de mélèze contient aussi des polysaccharides, appelés arabinogalactanes, capables de renforcer la réponse du système immunitaire face aux infections en agissant sur l’inflammation et la stimulation de la cytotoxicité des cellules naturelles tueuses du système immunitaire.
Commander le nutriment évoqué dans cet article
Lactoferrin 250 mg

L’un des constituants les plus actifs du colostrum (la première forme du lait maternel)

www.supersmart.com
Suivez-nous
Sélectionnez la langue de votre choix
frendeesitnlpt

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
  • Gratuit : la publication hebdomadaire scientifique "Nutranews"
  • Des promotions exclusives aux membres du club
> Continuer