Accueil  >  Probiotiques et Prébiotiques  >  Les Prébiotiques, des substrats...
11-09-2012

Les Prébiotiques, des substrats bactériens aussi importants que les probiotiques

Si l’on connaît désormais le rôle essentiel des probiotiques sur la sphère intestinale et le système immunitaire, on néglige parfois l’importance des prébiotiques, dont les divers rôles permettent de compléter l'efficacité des souches de probiotiques.

Les prébiotiques sont définis comme des ingrédients alimentaires non digestibles qui stimulent de manière sélective, au niveau du côlon, la multiplication ou l’activité d’un groupe bactérien susceptible d’améliorer la physiologie de l’hôte.

Parmi les prébiotiques, on retrouve l'inuline et surtout les fructo-oligosaccharides (FOS) ou oligofructosides qui sont des chaînes de fructose terminées (ou pas systématiquement, dans le cas des oligofructosides dérivés de l’inuline) par une unité de glucose.

Ces fibres fermentescibles nourrissent de façon sélective certaines bactéries bénéfiques du microbiote intestinal : les bifidobactéries. On dit alors qu’ils sont fortement bifidogènes.
De nombreuses études chez l’homme ont montré que l’ingestion de FOS induisait de profondes modifications de la flore intestinale, caractérisées par un accroissement des colonies de bifidobactéries et par une diminution de celles des clostridies, des entérobactéries et des bactéroïdes.

Cette stimulation de croissance des bifidobactéries améliore considérablement le confort intestinal et selon plus d'une centaine d'études scientifiques et médicales menées, on observe de multiples modifications métaboliques à partir de 2.5 grammes de FOS par jour :
    - Des effets immuno-modulateurs : Les FOS soutiennent le système immunitaire intestinal (SII) en renforçant la fonction de barrière intestinale. De plus, en augmentant les colonies de bifidobactéries, ils modulent différents paramètres de l'immunité incluant l’activation des lymphocytes et des macrophages, la production d’anticorps (IgAs) et enfin accroissent la résistance aux infections par des organismes pathogènes.
    - Des bénéfices nutritionnels en agissant sur la digestion terminale : Les FOS renforcent l’absorption intestinale de certains minéraux, comme le calcium et le magnésium, et de certaines substances, telles les isoflavones, agissant de ce fait sur la densité minérale osseuse.
    - Une stimulation de la synthèse d’acides gras à courte chaîne (AGCC) , notamment du butyrate, un des nutriments « carburant » des colonocytes, à action protectrice contre la carcinogenèse, et du propionate à effet favorable sur les métabolismes glucidique et lipidique. Ces AGCC permettent le maintien de l’intégrité de la muqueuse colique, la stimulation des échanges d’eau et d’électrolytes à travers la paroi, et régulent les interactions bactériennes.
    - Une diminution du pH du côlon, en favorisant la production d’acide acétique et d’acide lactique, concourant par ce biais à y maintenir des conditions saines en inhibant la croissance de bactéries potentiellement pathogènes.
    - Une réduction significative des activités enzymatiques impliquées dans la formation de cancérogènes telles que la bêta-glucuronidase, la nitro-réductase, l’acide glycocholique-hydroxylase et l’azoréductase.
    - Et enfin, selon certaines études [1] effectuées chez le rat à flore humaine, la fermentation des FOS modifie le profil de sécrétion des mucines qui pourrait contribuer à un effet protecteur dans certaines pathologies, dont les colites chroniques.
La prise complémentaire de prébiotiques, sous forme de Fructo-oligosaccharides, permet donc d'obtenir de réels bénéfices santé, bien au-delà des actions sur les inconforts digestifs. Ainsi, seuls ou en complément de souches probiotiques, les FOS peuvent être ajoutés quotidiennement dans l'alimentation de tout un chacun, atteint ou non de pathologie digestive puisque les autorités sanitaires considèrent qu’il n’y a pas d’élément scientifique à ce jour s’opposant à un apport supplémentaire quotidien de ces prébiotiques bénéfiques.

________________________________________

[1] Hoebler, C., Michel, C., Meslin, J. C., Vabre, S., Gaudier, E., and Cherbut, C. (2002). Effet de la fermentation des fructo-oligosides sur la distribution des mucines et l'épaisseur du gel de mucus. Nutr Clin Metab 16 (Suppl 1), 19S.
Commander les nutriments évoqués dans cet article
Probio Forte™

Un puissant mélange de probiotiques pour restaurer l'équilibre intestinal : 8 milliards de micro-organismes par gélule.

www.supersmart.com
Bifidobacterium longum 25 mg

Un complément probiotique de Bifidobacterium longum pour régénérer la flore intestinale

www.supersmart.com
Fructo-Oligosaccharides

Fibres bifidoactives
Améliore le confort intestinal et renforce les défenses naturelles de l'organisme

www.supersmart.com
A découvrir aussi
19-11-2018
Une bombe dans vos intestins
Un tube digestif mal entretenu, peuplé de bactéries et de champignons opportunistes et pathogènes (en particulier Candida albicans ), pollué par des aliments mal digérés,...
Lire plus
19-09-2016
Les probiotiques, de nombreux effets préventifs et...
Les résultats cliniques publiés depuis une quinzaine d'années soulignent les multiples effets bénéfiques des probiotiques. Ils semblent avoir des effets préventifs et curatifs, notamment dans...
Lire plus
14-03-2017
Dermatite atopique : l’intérêt des prébiotiques et...
Entre 30% et 40% de la population mondiale serait touchée par une allergie. Aux origines multiples, celle-ci peut se manifester sous différentes formes telles qu’une...
Lire plus
Suivez-nous

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
  • Gratuit : la publication hebdomadaire scientifique "Nutranews"
  • Des promotions exclusives aux membres du club
> Continuer