Accueil  >  Alzheimer (maladie d')  >  Vitamines B : l’acide...
20-02-2017

Vitamines B : l’acide folique pour diminuer le risque de démence

demence Vitamines B Une étude récente donne un nouvel espoir dans la lutte contre les maladies neurodégénératives dont la maladie d’Alzheimer et la démence. Si plusieurs chercheurs avaient déjà démontré l’importance du complexe de vitamines B pour le système nerveux central, une équipe française a évalué l’intérêt thérapeutique de ces vitamines pour diminuer les risques de démence. Le point sur les résultats prometteurs de cette étude parue dans la revue Nutrients1.

Une étude de grande ampleur sur les vitamines B

Une équipe de scientifiques français a cherché à évaluer les effets d’un apport en vitamines B sur le risque de démence. Leurs travaux ont démarré en 1999 auprès de 9294 Français de plus de 65 ans. A l’issue de leur étude menée sur dix années, les chercheurs ont pu commencer l’analyse des résultats complets obtenus chez 1321 personnes. Ces résultats reposent essentiellement sur des tests neuropsycologiques pour évaluer la survenue de démences, ainsi que sur une évaluation alimentaire pour mesurer l’apport en vitamines B. Les chercheurs se sont tout particulièrement intéressés aux vitamines B6, B9 et B12. D’autres facteurs ont également été pris en compte comme l’âge, le genre, le niveau d’éducation, le style de vie ou encore l’apparition d’autres maladies.

L’intérêt de la vitamine B9 (acide folique) face au risque de démence

Dévoilés en 2016 dans la revue Nutrients, les résultats de leur étude révèlent que la vitamine B9 pourrait présenter un intérêt thérapeutique pour lutter contre la démence. Aussi connue comme l’acide folique ou les folates, la vitamine B9 pourrait en effet permettre de réduire les risques de démence. Les chercheurs ont constaté que les personnes ayant une prise plus importante en acide folique présentaient moins de risque de démence que les autres personnes de l’étude. Aucune différence n’a été constaté avec la prise de vitamines B6 et B12.

Cette vaste étude confirme l’importance de la vitamine B9 pour le bon fonctionnement de l’organisme, et tout particulièrement pour le maintien des fonctions cérébrales. C’est pourquoi il est important de garantir un apport optimal en vitamine B9 car celle-ci n’est pas synthétisée par l’organisme. Présente dans certains aliments, cette vitamine est également proposée sous forme de complément alimentaire. Cela est notamment le cas du supplément SuperFolate, formulé à partir d’une nouvelle génération d’acide folique pour une biodisponibilité optimale.



> Source :
1. Sophie Lefèvre-Arbogast, Catherine Féart, Jean-François Dartigues, Catherine Helmer, Luc Letenneur, Cécilia Samieri, Dietary B Vitamins and a 10-Year Risk of Dementia in Older Persons, Nutrients 2016, 8(12), 761.
Commander le nutriment évoqué dans cet article
SuperFolate 200 mcg

Une nouvelle génération d’acide folique reconnue sûre et efficace par l’EFSA et la FDA

www.supersmart.com
A découvrir aussi
02-09-2016
L'étonnante découverte d'un chercheur russe sur les...
En 1947, le chercheur russe Nicolaï Lazarev s'aperçut qu'il existait une catégorie de plantes qui, consommées par l'être humain, augmentent sa résistance aux diverses sortes...
Lire plus
25-07-2016
Cette découverte pourrait vous faire gagner 10,...
La recherche sur la longévité humaine a franchi une étape historique. Ignorés des médias occidentaux, des chercheurs russes ont mis au point une substance capable...
Lire plus
29-09-2015
Nicotinamide riboside, les résultats des études cliniques...
Même si l’étude clinique humaine ne sera publiée que d’ici quelques mois, on peut d’ores et déjà présenter ses extraordinaires résultats. En effet, la prise...
Lire plus
Suivez-nous