Accueil  >  Foie et Détoxification  >  Un extrait naturel bénéfique...
19-06-2017

Un extrait naturel bénéfique contre la toxicité des sels d’aluminium

Ginkgo Aluminium Connaissez-vous la plus ancienne espèce d’arbre terrestre ? C’est le Ginkgo biloba, un arbre légendaire dont la résistance lui a permis de survivre à de nombreux cataclysmes au fil des siècles. Il a notamment survécu à l’explosion nucléaire d’Hiroshima le 6 août 1945. Il doit son incroyable longévité à ses propriétés uniques. Etudiées depuis de nombreuses années, les feuilles du Gingko biloba ont notamment révélé la présence de puissants antioxydants naturels. En plus de contribuer à la protection de cet arbre, ces molécules confèrent au ginkgo de nombreux effets protecteurs pour l’organisme. C’est d’ailleurs pour cette raison que deux chercheurs égyptiens se sont intéressés à son activité protectrice contre le chlorure d’aluminium, un sel d’aluminium très controversé ces dernières années. Découvrons les résultats de leurs travaux parus dans la prestigieuse revue Nutrition1.

Evaluation de l’activité protectrice du ginkgo

Cette étude avait un double objectif. Les chercheurs souhaitaient à la fois mesurer l’impact du chlorure d’aluminium sur notre organisme et à la fois évaluer l’intérêt d’un extrait de ginkgo pour lutter contre la toxicité de l’aluminium. En effet, de nombreuses études ont montré que ce sel d’aluminium, présent dans certains déodorants, révélaient des dangers pour l’organisme. Afin de protéger les cellules contre cet élément chimique néfaste, les chercheurs ont testé l’efficacité d’une supplémentation en ginkgo sur 24 rats adultes mâles. Ces derniers étaient répartis en quatre groupes distincts :
  • 1er groupe : Considéré comme le groupe contrôle, il était soumis à un régime alimentaire normal.
  • 2ème groupe : Il était supplémenté en Ginkgo biloba, à hauteur de 200 mg par kilogramme du poids du rat.
  • 3ème groupe : Il recevait quotidiennement 10 mg de chlorure d’aluminium par kilogramme du poids du rat.
  • 4ème groupe : Il recevait du chlorure d’aluminium et une supplémentation en Ginkgo biloba, aux dosages similaires aux deux groupes précédents.
Les dangers du chlorure d’aluminium

Les premiers résultats ont confirmé la toxicité du chlorure d’aluminium pour l’organisme. Les chercheurs ont constaté que l’administration de ce sel d’aluminum entraînait plusieurs effets néfastes au niveau biologique, dont :
- une oxydation plus importante, à l’origine de dommages cellulaires ;
- une diminution des taux de plusieurs substances antioxydantes au niveau du cerveau et des testicules, comme le glutathion, la catalase et la superoxyde dismutase ;
- une réduction des taux de plusieurs neurotransmetteurs au sein des tissus cérébraux, comme la noradrénaline, la dopamine et la sérotonine ;
- une diminution des taux de zinc et de cuivre et une augmentation de fer dans le sérum ;
- une augmentation des taux de phosphatase alcaline et de phosphatase acide au sein du sérum, considérée comme un signe pathologique ;
- une baisse des taux de testostérone.

D’un point de vue histologique, des modifications ont également été observées lors de l’administration de chlorure d’aluminium. Des dégénérescences sont notamment apparues au niveau des tissus cérébraux et testiculaires.

L’activité protectrice du ginkgo contre le chlorure d’aluminium

Face aux effets néfastes du chlorure d’aluminium, la supplémentation en extrait de ginkgo a révélé des résultats très positifs. Contrairement aux rats recevant uniquement du chlorure d’aluminium, les rats recevant du chlorure d’aluminium et un extrait de Ginkgo biloba ne présentaient aucune modification biologique et histologique.

Une supplémentation en ginkgo serait ainsi bénéfique pour lutter contre l’accumulation et la toxicité du chlorure d’aluminium au sein de l’organisme. D’après les chercheurs, cet effet protecteur serait lié à l’activité antioxydante des principes actifs du ginkgo. Bien que des études complémentaires soient nécessaires, ces premiers résultats rejoignent les nombreuses conclusions positives sur le Ginkgo biloba. Présent dans la pharmacopée chinoise depuis plusieurs siècles, cet arbre sert désormais à la formulation de (compléments alimentaires naturels.



> Source :
1. Naglaa El-Shahat Mohamed, Abd El-Moneim, Ginkgo biloba extract alleviates oxidative stress and some neurotransmitters changes induced by aluminum chloride in rats, Nutrition, March 2017, Volume 35, Pages 93–99.
Commander le nutriment évoqué dans cet article
Ginkgo Biloba 60 mg

Extrait de Ginkgo Biloba à forte teneur en principes actifs

www.supersmart.com
A découvrir aussi
22-02-2017
Lutter contre la constipation chronique et garder...
A l’époque de Louis XIV, grand constipé devant l’éternel, les médecins qui le suivaient avaient pris pour habitude de lui demander « Comment allez-vous ?...
Lire plus
18-06-2018
Les 10 fruits et légumes qui font...
Vous le savez depuis notre dossier sur les pesticides , l’empoisonnement de la planète entière continue de progresser à un rythme constant. Pour limiter au...
Lire plus
01-02-2017
Pollution, intoxication, cette substance protège même des...
Le 22 avril 1915 vers 17 heures, les troupes coloniales françaises de Martinique, alors postées dans les tranchées sur le front d’Ypres, virent arriver sur...
Lire plus
Suivez-nous
Sélectionnez la langue de votre choix
frendeesitnlpt

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
  • Gratuit : la publication hebdomadaire scientifique "Nutranews"
  • Des promotions exclusives aux membres du club
> Continuer