Accueil  >  Cancer  >  Vitamine K2 et mortalité...
01-05-2010

Vitamine K2 et mortalité par cancer

Des chercheurs ont analysé les données provenant de participants à l'étude prospective « European prospective investigation into cancer and Nutrition-Heidelberg » (EPIC-Heidelberg). Au nombre de 24 340, ils étaient âgés de 35 à 65 ans au moment de leur enrôlement entre 1994 et 1998. Les participants, sans cancer au début de l'étude, ont été suivis jusqu'en 2008. Des questionnaires alimentaires remplis dès leur enrôlement ont été analysés pour ce qui concerne la consommation de phylloquinone (vitamine K1) et de ménaquinones (vitamine K2).
vitamine K2Au cours de la période de suivi, il y a eu 1 755 cas de cancer dont 458 mortels. Les sujets ayant une consommation de vitamine K2 dans le quart supérieur avaient une incidence de cancer réduite de 14 % par rapport à ceux dont la consommation était située dans le quart inférieur. Le groupe ayant la consommation la plus importante présentait un risque 28 % plus faible de mourir de la maladie.
Des analyses plus poussées des données ont permis de déterminer que la réduction de l'incidence du cancer associée à la consommation de vitamine K2 intervenait chez les hommes. Lorsque les cancers ont été examinés par cause, des réductions de 62 % du risque de cancer du poumon et de 35 % de celui de la prostate ont été observées chez ceux dont la consommation de vitamine K2 se situait dans le quart supérieur. Aucune association n'a été observée entre la vitamine K1, l'incidence de cancer ou la mortalité.
(Published online on March 24, 2010 in The American Journal of Clinical Nutrition.)

Télécharger le pdf contenant cet article Format PDF
A découvrir aussi
07-05-2018
13 mesures simples et efficaces qui pourraient...
Plus de 5 millions de cancers pourraient être évités chaque année en adoptant 13 mesures simples et efficaces, rapporte une étude publiée dans le British...
Lire plus
03-11-2016
Activez vos gènes anti-cancer
Des expériences conduites sur des souris ont montré que leur durée de vie pouvait être prolongée de 45 % en activant certains gènes. Or, les...
Lire plus
11-12-2017
L’AHCC : l’histoire d’un champignon japonais qui...
Bien avant l’arrivée des médicaments, les hommes savaient utiliser les propriétés des éléments du vivant pour se soigner. Certains champignons, par exemple, étaient utilisés pour...
Lire plus
Suivez-nous

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
  • Gratuit : la publication hebdomadaire scientifique "Nutranews"
  • Des promotions exclusives aux membres du club
> Continuer