Accueil  >  Renforcement Osseux  >  Prévenir et traiter les...
01-05-1999

Prévenir et traiter les problèmes de santé par la nutrition (3ème partie)


OSTEOPOROSE

L'ostéoporose se caractérise par une diminution de la densité des os qui deviennent, littéralement, poreux. Elle est la conséquence de mécanismes naturels de déséquilibres hormonaux qui interfèrent avec les mécanismes naturels de préservation et de renouvellement du capital osseux :

* La progestérone stimule les ostéoblastes, des cellules spécialisées qui prélèvent calcium, magnésium et phosphore dans le sang pour fabriquer de l'os.
* Les œstrogène stimulent l'activité des ostéoblastes qui débarassent l'os des cellules mortes et déminéralisées.

Pour maintenir leur capacité de formation osseuse après la ménopause, les femmes devraient remplacer les hormones manquantes soit en utilisant des hormones naturelles soit par la supplémentation en précurseurs et modulateurs hormonaux. La production naturelle de progestérone et d'œstrogène peut-être stimulé par la supplémentation, au moyen d'une hormone qui en est le précurseur :le DHEA (Dehydroepiandrosterone). Les femmes prennent alors 25 mg (ou 50 mg, en deux fois) de DHEA par jour. L'un des phytoestrogène du soja, la Génistéine, est capable, en prises d'au moins 50 mg par jour, de stimuler l'activité des ostéoclastes. D'après des études récentes, l'apport en Génistéine est corrélé positivement avec la densification osseuse.

Une fois l'équilibre hormonal rétabli, il convient d'apporter également les matières premières qui vont permettre de fabriquer de l'os nouveau. Contrairement aux idées reçues la simple supplémentation en calcium n'a " quasiment aucun effet ", d'après une étude publiée par le New England Journal of Medicine, sur l'Osteoporose. En fait, seuls deux suppléments ont démontré dans des études contrôlées, leur capacité à enrayer l'ostéoporose et même, dans certains cas, à accroître la densité osseuse :

* L'hydroxyapatite microcristalline, un extrait d'os entier issu de jeune bovins provenant uniquement d'élevage biologiques de Nouvelle Zélande et d'Australie, pays où l'encéphalite bovine spongiforme est inconnue. Le MCHC est produit sans chauffage pour préserver sa délicate structure cristalline. Il contient non seulement le calcium nécessaire, mais aussi tous les autres minéraux et composants naturels de l'os dans les proportions exactes où ils doivent se trouver pour être absorbés efficacement. La capacité remarquable du MCHC à reconstituer l'os est bien documentée dans la littérature médicale. Les minéraux Zinc, Cuivre, Manganèse et Magnésium, les vitamines C et D3 (cholecalciferol qui est en fait une prohormone) agissent comme cofacteurs pour aider à fixer le MCHC, qui constitue 67% de la masse osseuse.

* Le Silicum donne leur élasticité aux os et structure la matrice de collagène qui constitue le tiers restant de la masse osseuse. Une étude conduite par l'école de santé publique de l'Université de Californie à montré que la supplémentation en Silicium peut doubler le taux de collagène dans les os. La forme la plus absorbable (beaucoup plus que le silicium colloïdal ou les extrait standardisé de Prèle) de silicium est l'acide orthosilicique, un produit breveté par un laboratoire belge, disponible sous la marque BiosilÒ .

 

PROSTATE (Adénome)

Le développement de l'hypertrophie de la prostate…

En Janvier 1998, Nutranews publiait un article démontrant que l'extrait de Palmier scie (connu aussi comme Saw Palmetto, Chou palmiste nain, Sabal serulata et, scientifiquement, Serenoa repens) peut prévenir et le plus souvent traiter l'adénome bénin de la prostate, un désagrément qui touche beaucoup d'hommes dès l'âge de 50 ans.

 

L'Hypertrophie Bénigne de la Prostate (HBP) se manifeste par une réduction du flux urinaire entraînant une rétention urinaire accrue.Les phytostérols du Palmier scie interfèrent avec la conversion de la testostérone en Dihydrotestostérone (DHT), un facteur essentiel de la croissance de l'adénome. Remarquablement efficace sur les adénomes bénins, le Palmier scie est malheureusement souvent insuffisant pour normaliser les cas plus anciens ou plus sévères.

Un autre extrait végétal, celui du Pygeum africanum, une variété de prunier d'Afrique, complète l'action du Palmier scie par des mécanismes différents : il empêche la DHT d'adhérer aux cellules de la prostate et interfère avec l'action d'une enzyme, la protéine kinase C, qui permet à ces cellules de proliférer, qu'elles soient bégnines ou malignes.

 

Cette propriété du Pygeum africanum explique qu'il sera utilisé à la fois pour réduire l'adénome et pour ralentir la progression des cancers de la prostate déjà diagnostiqués. La combinaison Pygeum africanum / Palmier Scie suffit à traiter 80% des troubles mictionnels liés à l'hypertrophie bégnine de la prostate. Dans les cas où ces deux thérapies se révèlent insuffisantes, un troisième extrait, celui d'Urtica Dioica, permet de réduire les adénomes récalcitrants. Une étude a montré qu'après 8 semaines de traitement, les patients obtiennent des améliorations de leur condition évaluées entre 82 % et 100 %. Dans une autre étude humaine, les patients atteints d'Hyperplasies de stade I à III ont obtenu des améliorations moyennes de 86 % après 3 mois de traitement. Après avoir pris connaissance de ces résultats, les chercheurs de l'Hôpital St Luke's / Roosevelt de New York ont analysé les mécanismes d'action de l'extrait d'Urtica Dioica : leurs analyses, publiées en 1995, montrent que cet extrait inhibe la fixation de la DHT (cette protéine toxique dérivée de la testostérone) à ses sites récepteurs sur la membrane des cellules de la prostate. Lorsque ses récepteurs sont bloqués, la DHT ne peut plus s'attacher aux cellules de la prostate et induire leur prolifération.


 

Mais attention ! Toutes les études prouvant l'efficacité du Palmier Scie, du Pygeum Africanum et de l'Urtica Dioica pour réduire l'adénome de la prostate ont été réalisées avec des extraits standardisés de qualité pharmaceutique. Soyez donc certains que les produits que vous utilisez à cet effet mentionnent qu'ils sont réalisés avec des extraits standardisés.

 

 


Références :

Davies, I.J.T., " Osteogenesis Imperfecta Treated with Microcrystalline Hydroxyapatite Compound " Osteoporosis, A Multi-disciplinary Problem " Ed Dixon (1983) Royal Society of Medicine International Congress and symposium Series No. 55 Public Academic Press Inc. (London) and Royal Society of Medicine pg. 279-286.

Dent, C.E., Davies, I.J.T. " Calcium metabolism in bone disease ; effects of treatment with microcrystalline calcium hydroxyapatite compound with dihydrotachysterol " Journal of the Royal of Medicine, (1980) 73 ; 780-787.

Epstein O ; Kato Y ; Dick R ; Sherlock S " Vitamin D, hydroxyapatite, and calcium gluconate in treatment of cortical bone thinning in post-menopausal women with primary biliary cirrhosis. " Am J Clin Nutr 1982 Sep ; 36(3) :426-30.

Khadzhiev A, Rachev E, Katsarova M, Cherveniashki S " The results of a clinical trial of the preparation Ossopan] Akush Ginekol (Sofiia) 1990 ; 29(4) :85-7.

Marsh AG ; Sanchez TV ; Midkelsen O ; Keiser J ; Mayor G " Cortical bone density of adult lacto-ovo-vegetarian and omnivorous women ". J Am Diet Assoc 1980 Feb ; 76(2) : 148-51.

Nilsen KH ; Jason MI ; Dixon AS " Microcrystalline calcium hydrowyapatite compound in corticosteroid-treated rheumatoid patients : a controlled study ". Br Med J 1978 Oct 21 ; 2(6145) : 1124.

Pines A ; Raafat H ; Lynn AH ; Whittington J " Clinical Trial of microcrysptalline Hydroxyapatite compound (‘Ossopan') in the prevention of osteoporosis due to corticosteroid therapy, " Curr Med Res Opin 1984 ;8(10) : 734-42.

Prince RL ; Smith M ; Dick IM ; Price RI : Webb PG ; Henderson NK ; Harris MM " Prevention of postmenopausal osteoporosis. A comparative study of exercice, calcium supplementation, and hormone-replacement therapy. " N Engl J Med 1991 oct 24 ; 325(17) :1189-95.

Remagen W ; Prezmecky L " Bone augmentation with hydroxyapatite : hstological findings in 55 cases. " Implant Dent 1995 Fall ; 4(3) :182-8.

Ruegsegger P ; Keller A ; Dambacher MA " Comparison of the treatment effects of ossein-hydroxyapatite compound and calcium coarbonate in osteoporotic females. " Isteoporosis Int 1995 Jan ; 5(1) :30-4.

Stamp, T.B.C., Jenkins, M.V. Walker, P.G., and Mitchell, T.H. " Treatment of osteoporosis and MCHC compound and sodium flouride ". " Osteoporosis, A Multi-disciplinary Problem " Ed Dixon. (1983) Royal Society of Medicine International Congress and symposium Series N).55 Public Academic Press Inc. (London) and Royal Society of Medicine pg, 287-290.

Walker, Alexander " Osteoporosis and Calcium Deficiency " American Journal of Clinical Nutrition, Vol. 16, March 1965.

Windsor AC ; Misra DP ; Loudon JM ; Staddon GE " The effect of wholebone extract on 47 Ca absortion in the elderly ". Age Ageing 1973 Nov ; 2(4) : 230-4.

Treatment of postmenopausal osteoporosis : Spoilt for choice ? Part 1 - Foundations for an individualy adapted management concept. Munchener Medizinische Wochenschrift (Germany), 1997, 139/20 (33-34+37-38)

Prevention and management of osteoporosis. Current trends and future prospects. Drugs (New Ealand), 1997, 53/5 (727-735)

Decreased serum IGF-I and dehydroepiandrosterone sulphate may be risk factors for the development of reduced bone mass in postmenopausal women with endogenous subclinical hyperthyroidism. European Journal of Endocrinology (Norway), 1997, 136/3 (277-281

Osteoporosis : Prevention, diagnosis, and management. American Journal of Medicine (USA) 1997, 102/1 A (35S-39S)

Effects of recombinant human growth hormone (GH) on bone and intermediary metabolism in patients receiving chronic glucocorticoid treatment with suppressed endogenous GH response to GH-releasing hormone. J Clin Endocrinol Metab (UNITED STATES) Jan 1995, 80 (1) p122-9

Estrogen therapy and osteoporosis : Principales and parctice. American Journal of the Medical Sciences (USA), 1997, 313/1 (2-12)

Osteoporosis and hormone replacement therapy. Acta Chirurgica Austriaca (Austria), 1996, 28/5 (263-265).

Estrogen replacement may be an alternative to parathyroid surgery for the treatment of osteoporosis in elderly postmenopausal women presenting with primary hyperparathyroidsm : A preliminary report. Osteoporosis International (United Kingdom), 1996, 6/4(329-333)

Hormone therapy and phytoestrogens. Journal of Clinical Pharmacy and Therapeutics (United Kingdom), 1996, 21/2 (101-111)

Vitamin D and bone health. Journal of Nutrition (USA), 1996, 126/4 SUPPL. (1159S-1164S)
A découvrir aussi
10-12-2018
Solidité des os : la nutrition a...
C’est une question qui fascine les chercheurs et les nutritionnistes depuis de nombreuses années : lequel de la nutrition ou de l’activité physique a le...
Lire plus
01-08-2008
La ménaquinone-7, protège la santé des os...
La ménaquinone-7 est la fraction avec la biodisponibilité et l'activité les plus élevées des ménaquinones formant la vitamine K2. Des études récentes montrent qu'en régulant...
Lire plus
Format PDF
01-06-2010
Maintenir et renforcer la santé des os...
L'ostéoporose est une cause majeure d'invalidité chez les personnes âgées et est loin d'être l'apanage des femmes. Son impact chez les hommes est également significatif...
Lire plus
Format PDF
Suivez-nous

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
  • Gratuit : la publication hebdomadaire scientifique "Nutranews"
  • Des promotions exclusives aux membres du club
> Continuer