Accueil  >  Anti-âge  >  Entretien avec le Dr...
01-08-2000

Entretien avec le Dr Ward Dean


C'est un expert de renommée mondiale en médecine anti-vieillissement et prolongement de la vie. Il a fait partie du conseil de direction de l'American Aging Association et fut membre directeur fondateur de l'American Academy of Anti-Aging Medicine. Il est l'auteur de nombreux ouvrages sur la biologie du vieillissement et coauteur de Smart Drugs & Nutrients, Smart Drug II : The Next Generation ainsi que de : Neuroendocrine Theory of Aging and Degenerative Disease. Ward Dean est surtout connu pour ses travaux pionniers dans le développement des moyens de mesure des marqueurs physiologiques et biochimiques du vieillissement. Il a également développé des protocoles nutritionnels et pharmaceutiques révolutionnaires ayant pour objectif de retarder le vieillissement et de lutter contre les maladies qui lui sont associées. Il est actuellement directeur du service de recherche et développement de Vitamin Research Products.
Avec les années, la sensibilité de l'hypothalamus se détériore. Que faire pour la restaurer ?

C'est comme si soudainement une pièce n'était plus maintenue à bonne température parce que son thermostat s'est déréglé. Il y a des dysfonctionnements permanents. Restaurer la sensibilité de l'hypothalamus est un des aspects clés du vieillissement. Cela a pour conséquence de renforcer l'efficacité de différentes hormones, de divers neurotransmetteurs et substances de signalisation intercellulaires qui augmentent leurs effets à petites doses et, ainsi, réduisent les éventuels effets secondaires.

Mais pour essayer de restaurer la sensibilité de l'hypothalamus, nous devons utiliser quelque chose. Et là, il y a un grand nombre de médicaments et de suppléments nutritionnels. Nous préférons autant que possible utiliser des molécules naturelles ou des nutriments, comme la Forskoline extraite de la plante ayurvédique Coleus forskolii. Il y a aussi un médicament que nous aimons utiliser à cause de ses caractéristiques : la Metformine. C'est un anti-diabétique oral et il est particulièrement important pour lutter contre le vieillissement. Avec les années, nous perdons la sensibilité à l'insuline et la Metformine augmente la sensibilité de l'organisme à l'insuline. Elle abaisse également les niveaux de cholestérol, de triglycérides, de glucose et d'insuline. Elle empêche le «mauvais cholestérol» ou LDL de s'attacher aux plaquettes sanguines et aux parois artérielles, prévenant ainsi l'athérosclérose. Elle stimule l'immunité. La Metformine est dérivée d'une substance naturelle, la guanidine, extraite de la plante Galega officinalis (Goat's rue).

Existe-t-il d'autres suppléments nutritionnels pour restaurer la sensibilité de l'hypothalamus ?

Il y a de nombreuses substances qui semblent également améliorer différents aspects de la sensibilité de l'hypothalamus.
Une autre plante appelée Vitex agnus castus (le gattilier) est principalement utilisée chez les femmes parce qu'elle augmente les niveaux hormonaux et aide à les normaliser. Elle est utilisée pour traiter un certain nombre de symptômes de la ménopause. Mais je crois qu'elle peut également être efficace chez les hommes.

Il y a aussi le Tribulus terrestris. C'est en Bulgarie que cette plante a été le mieux étudiée. Des recherches cliniques ont montré qu'une supplémentation avec Tribulus terrestris permet d'accroître de 30% la production de testostérone et stimule la libido chez l'homme. Elle semble également augmenter la force et l'énergie. Vitex agnus castus et Tribulus terrestris agissent tous deux de façon centralisée sur l'hypothalamus pour restaurer sa sensibilité aux répercussions négatives des hormones sexuelles. Et je pense que ces deux plantes sont bénéfiques pour les hommes comme pour les femmes, bien que Vitex agnus castus ait été surtout testée chez les femmes et Tribulus terrestris chez les hommes.

Le sulfate de Vanadyl, la forme biologiquement active du minéral vanadium, agit, lui aussi, de façon centralisée pour restaurer la sensibilité de l'hypothalamus.

Comment combattre le déclin du système immunitaire ?

La clé du système immunitaire est le thymus. Cette glande est située juste au-dessous du sternum. Elle atteint sa taille maximum à la puberté et s'atrophie ensuite progressivement. Simultanément, les hormones thymiques diminuent et l'incidence des maladies liées à l'immunité augmente.

Il y a un grand nombre de suppléments qui peuvent être utilisés pour renforcer l'immunité. Notamment, la protéine thymique A. Il existe aussi un extrait synthétique qui est l'exacte copie de la protéine thymique A naturelle. Sa capacité à stimuler l'immunité a été largement démontrée.

On utilise également des mélanges de champignons médicinaux orientaux et des plantes ainsi que des vitamines et, en particulier, la vitamine C et des minéraux comme le zinc.

Comment restaurer les niveaux hormonaux avec des suppléments ?

Aux Etats-Unis, les médecins peuvent prescrire des hormones naturelles exactement identiques aux œstrogènes, à la progestérone et à la testostérone que l'on trouve dans l'organisme humain. Ce n'est généralement pas le cas dans les autres pays. Il y a des suppléments nutritionnels qui peuvent être utilisés pour normaliser les niveaux hormonaux.

D'abord, la mélatonine, une hormone produite par la glande pinéale dont les niveaux chutent dramatiquement avec l'âge. C'est l'une des raisons pour lesquelles les personnes âgées ont un sommeil difficile. Il est facile de la remplacer avec 3, 6 ou 9 mg de mélatonine pris au moment du coucher. C'est un anti-oxydant très puissant. On l'a appelé l'hormone anti-stress. Elle régule de nombreuses autres hormones. Le système hormonal est, en effet, comme une symphonie dans laquelle chacun agit ensemble à un certain rythme. C'est pourquoi il faut prendre la mélatonine au moment du coucher quand ses niveaux sont normalement les plus élevés.

La Prégnénolone est dérivée du cholestérol et peut être convertie dans l'organisme en DHEA et en progestérone. La DHEA a été baptisée la mère des hormones parce que notre organisme la convertit spontanément dans la forme hormonale qui lui convient le mieux et qui est la mieux adaptée à un fonctionnement harmonieux : œstrogènes, progestérone, testostérone ou adrénaline. Les femmes convertissent très efficacement la DHEA en testostérone et doivent prendre de plus faibles doses de DHEA que les hommes.

La DHEA et la prégnénolone ont de nombreux effets communs. Toutes deux stimulent l'immunité, soulagent les états dépressifs, diminuent les taux de glucose dans le sang, éliminent ou réduisent l'incidence des tumeurs. C'est pourquoi des patients cancéreux prennent de la DHEA pour stimuler leur système immunitaire.

Concernant la testostérone, nous avons l'androsténédione et l'androsténédiol, des substances naturelles extraites du pollen de pin. Ce sont des précurseurs très directs de la testostérone que l'on trouve en suppléments nutritionnels.

Pour les femmes, nous avons bien sûr la progestérone naturelle qui est disponible en crème cutanée. Il y a également un grand nombre de ce que l'on appelle les phyto-estrogènes, des extraits de soja, qui agissent comme des œstrogènes très faibles. Ils sont bénéfiques pour les femmes qui ont un excès d'œstrogènes parce qu'ils se fixent sur les récepteurs à œstrogènes. Et lorsqu'il y a un déficit en œstrogènes, ils agissent comme des œstrogènes et miment leur action. Ce sont des modulateurs. Ils normalisent les niveaux d'œstrogènes.

Les isoflavones, la plupart de soja, sont très largement utilisés. Et il faut bien sûr mentionner le Vitex parce qu'il aide à normaliser les niveaux d'hormones ainsi que le Tribulus qui agit de façon centralisée sur l'hypothalamus et aide à mieux utiliser les hormones que nous avons dans notre organisme.

Quand faut-il commencer un traitement hormonal ?

Je pense que c'est quand nous commençons à vieillir, à 30/35 ans, il vaut bien mieux commencer tôt. Il ne faut pas attendre qu'il soit trop tard. Parce que, pour autant que nous puissions agir avec succès pour inverser ou ralentir le vieillissement, je pense que si nous devons essayer de ralentir ou de reculer le processus, nous devons commencer le plus tôt possible. Je ne dirai jamais assez que le vieillissement est une maladie que chacun de nous subira après l'âge de trente ans.

Quels effets secondaires avec ces traitements ?

Il y a quelques effets secondaires. Par exemple, la DHEA est convertie très efficacement en testostérone chez la femme. Mais il est facile de s'en apercevoir parce qu'en cas de surdosage elle va avoir un peu de moustache, de l'acné,… Cela signifie alors qu'elle convertit trop de DHEA en testostérone. Et la seule chose à faire est de réduire le dosage.

Ainsi, les effets secondaires sont juste une question de dosage ?

Oui et c'est pourquoi nous ne commençons pas à donner à une femme des doses de 50 ou 100 mg. Nous débutons avec de très faibles doses : 10/15 mg et si cela est nécessaire 15 à 25 mg. Si elles prennent ces suppléments nutritionnels, il est important que les femmes soient régulièrement suivies et testées par un médecin. Il peut en être de même pour les hommes. Par exemple, l'androsténédione peut être converti en oestrogènes, même chez les hommes. Aussi, si cela se produit, il faut ajouter d'autres suppléments nutritionnels qui réduisent les niveaux d'œstrogènes. Nous pouvons le faire par exemple avec des extraits de végétaux crucifères (choux de Bruxelles ou brocolis).

Quels conseils donner à ceux qui ont trente ans ?

Je pense qu'avec l'augmentation des réglementations dans le domaine de la santé et dans tous les pays, nous avons fort à nous plaindre. Les gouvernements sont partout en train de réduire l'accès à la santé et d'augmenter les coûts. Je pense qu'il est vraiment important que tous les gens qui se préoccupent de leur santé la prennent personnellement en charge et qu'ils apprennent ce que les traitements naturels peuvent vraiment faire pour améliorer la santé et minimiser les maladies.

Mais nous devons aussi convaincre le gouvernement

Nous avons le même problème aux Etats-Unis parce que le gouvernement veut tout contrôler. Chaque année, il fait plus de lois. Il ne fait pas plus de lois pour nous donner plus de liberté. Il fait plus de lois pour nous enlever des libertés. C'est une véritable préoccupation. La liberté dans le domaine de la santé n'est qu'un aspect de la liberté. Mais c'est un aspect important parce que le gouvernement contrôle

Télécharger le pdf contenant cet article Format PDF
A découvrir aussi
25-07-2016
Cette découverte pourrait vous faire gagner 10,...
La recherche sur la longévité humaine a franchi une étape historique.Ignorés des médias occidentaux, des chercheurs russes ont mis au point une substance capable d'allonger...
Lire plus :
21-08-2019
Resvératrol : une nouvelle étude renversante confirme...
Des chercheurs de l’Université d’Exeter sont parvenus à rajeunir des cellules sénescentes en laboratoire 1 grâce à une molécule déjà connue pour ses effets sur...
Lire plus :
02-09-2016
L'étonnante découverte d'un chercheur russe sur les...
En 1947, le chercheur russe Nicolaï Lazarev s'aperçut qu'il existait une catégorie de plantes qui, consommées par l'être humain, augmentent sa résistance aux diverses sortes...
Lire plus :
Suivez-nous
Sélectionnez la langue de votre choix
frendeesitnlpt

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
  • Gratuit : la publication hebdomadaire scientifique "Nutranews"
  • Des promotions exclusives aux membres du club
> Continuer