Accueil  >  Anti-âge  >  Optimiser son vieillissement grâce...
01-09-2003

Optimiser son vieillissement grâce à une consultation sur Internet ?


Aux Etats-Unis, passer par un site Internet pour réaliser un bilan, avoir un contrat personnel de suivi de sa santé se fait assez couramment. En France, comme dans la plupart des pays européens, nous n'en sommes qu'aux balbutiements. Pourtant, compte tenu du petit nombre de spécialistes de la médecine anti-âge, cela semble une première étape intéressante pour commencer à prendre en main son vieillissement et se donner des chances de l'optimiser.

Que pensez-vous d'un site comme HALO (www.maxlongevity.com) qui propose de commencer une consultation anti-âge sur Internet?
Dr Dominique Rueff: Les praticiens compétents, spécialistes de la médecine anti-âge, sont peu nombreux en France. Nous ne devons guère être plus d'une dizaine. Un tel site Internet, c'est la possibilité, que l'on soit dans une grande ville ou un petit village, d'accéder à une consultation anti-âge, de faire réaliser un bilan complet pour déterminer son âge physiologique et de recevoir des conseils susceptibles d'optimiser son vieillissement.

Comment cela se passe-t-il?
Dr Dominique Rueff: Lorsque l'on se connecte sur le site, on peut demander à réaliser un bilan “on line” sous forme de questionnaire. On y trouve deux sortes de bilan. L'un, gratuit, est une sorte de “jeu” dont le but est de prendre conscience de la différence éventuelle entre son âge chronologique (celui de sa carte d'identité) et son âge biologique. Le second est payant car son interprétation demande du temps. Il faut fournir des paramètres cliniques et biologiques comme son âge, sa taille, son tour de taille mais aussi ses habitudes alimentaires, son mode de vie ou ce que l'on sait de ses propres paramètres biologiques. Ce bilan peut aussi faire réfléchir sur sa santé et sa capacité à bien ou mal vieillir et c'est, à mon avis, une réflexion essentielle. Cela peut également être une démarche préliminaire conduisant à consulter un médecin dans un cabinet médical. Surtout si le bilan amène à détecter ou même suspecter un problème de santé.

Pour réaliser ce bilan, il faut donc faire réaliser des analyses?
Dr Dominique Rueff: Oui, l'expert de HALO, un praticien spécialiste de la médecine anti-âge, aide la personne qui interroge le site à définir les analyses qu'elle doit éventuellement fournir. Si elle en a de moins de six mois, elle n'a pas besoin d'en refaire. Dans le cas contraire, elle peut demander à son médecin traitant de les lui prescrire ou, simplement, aller dans un laboratoire d'analyses. Rien n'interdit de passer directement par un laboratoire pour faire tester sa glycémie, son taux de DHEA ou d'hormones oestrogéniques. Seulement, dans ce cas, les analyses ne seront pas remboursées. Mais sur le plan éthique, je trouve cela très bien. Un bilan anti-âge, dans le cadre de la médecine anti-vieillissement, ne devrait pas être pris en charge par la sécurité sociale.

Une fois les analyses faites, on envoie le bilan au site?
Dr Dominique Rueff : Oui. Lorsque le bilan est envoyé à Halo, un expert le prend en charge dans le pays et la langue concernés. Il donne une première réponse/interprétation et, si besoin, demande des informations complémentaires, en particulier biologiques. Ensuite, un médecin, spécifiquement formé à la “médecine du vieillissement”, analyse et interprète le bilan dans sa globalité. Il donne ensuite à la personne des conseils d'hygiène de vie et/ou de supplémentation nutritionnelle ou hormonale spécifiquement adaptés. Pendant six mois, il pourra, si elle le désire, suivre les résultats de la supplémentation. Bien sûr, si un réel problème de santé ou un risque pathologique est relevé, il va en avertir la personne et l'envoyer vers son médecin puisque là, on sort des compétences spécifiques d'Halo.

Que trouve t'on d'autres sur un tel site ?
Dr Dominique Rueff: Une base de données avec des références sur les problèmes liés au vieillissement et à sa supplémentation spécifique est en cours de réalisation. C'est essentiel, car beaucoup d'informations provenant de l'étranger sont inconnues du public français. D'après ce que je sais, Halo, basé à Londres, se veut également une plate-forme de rencontre et d'échange pour les praticiens de tous pays qui s'intéressent à la prise en charge du vieillissement et surtout à l'anticipation en donnant à leurs patients tous les moyens de prévention possibles des pathologies qui lui sont associées. Dans ce sens, c'est aussi très novateur et on ne peut qu'approuver.

Télécharger le pdf contenant cet article Format PDF
A découvrir aussi
25-07-2016
Cette découverte pourrait vous faire gagner 10,...
La recherche sur la longévité humaine a franchi une étape historique.Ignorés des médias occidentaux, des chercheurs russes ont mis au point une substance capable d'allonger...
Lire plus :
21-08-2019
Resvératrol : une nouvelle étude renversante confirme...
Des chercheurs de l’Université d’Exeter sont parvenus à rajeunir des cellules sénescentes en laboratoire 1 grâce à une molécule déjà connue pour ses effets sur...
Lire plus :
02-09-2016
L'étonnante découverte d'un chercheur russe sur les...
En 1947, le chercheur russe Nicolaï Lazarev s'aperçut qu'il existait une catégorie de plantes qui, consommées par l'être humain, augmentent sa résistance aux diverses sortes...
Lire plus :
Suivez-nous
Sélectionnez la langue de votre choix
frendeesitnlpt

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
  • Gratuit : la publication hebdomadaire scientifique "Nutranews"
  • Des promotions exclusives aux membres du club
> Continuer