Accueil  >  Omega 3  >  Huile de krill ou...
06-02-2019

Huile de krill ou huile de poisson : quelle est la meilleure source d’oméga-3 ?

Question :
Huile de krill ou huile de poisson : quelle est la meilleure source d’oméga-3 ?


Réponse :


L’huile de krill (du nom de petites crevettes vivant dans les eaux froides) et l’huile de poisson apportent toutes les deux des quantités importantes d’acides gras oméga-3 (DHA et EPA) et de qualité équivalente. Les essais cliniques montrent que les deux sources ont des effets positifs contre l’inflammation et l’hyperlipidémie, et qu’elles sont donc précieuses pour prévenir les maladies cardiovasculaires.



La principale différence est que l’huile de krill est généralement beaucoup plus chère que l’huile de poisson. En apparence, une supplémentation d’un mois de Krill Oil 590 mg coûte 9 € de plus qu’une supplémentation de Super Oméga-3, un complément renommé fabriqué à partir d’huile de poisson. Néanmoins, comme Super Oméga-3 contient 810 mg d’oméga-3 (EPA+DHA) par dose contre 315 mg pour le complément d’huile de krill, le prix de l’huile de krill est en réalité 3 fois plus important que le prix de l’huile de poisson (1 € le gramme d’oméga-3 pour l’huile de poisson contre 3,60 € pour l’huile de krill).

Y a-t-il un intérêt à payer plus cher et choisir l’huile de krill ?

Si l’huile de krill est plus chère, ça n’est pas seulement parce qu’elle est plus difficile à obtenir. Elle contient d’autres composés précieux comme des phospholipides, de la choline (un acide gras très important qui participe à l’intégrité des structures membranaires des neurones) et de l’astaxanthine (un caroténoïde antioxydant puissant qui contribue à lutter contre le stress oxydatif). Le tout participe à rendre les oméga-3 plus stables et plus facilement assimilables par l’organisme (de 30 à 100 % en plus selon les études).

Le choix entre l’huile de krill et l’huile de poisson se fait donc surtout par rapport au prix. Les personnes qui disposent d’un budget élevé pourront être tentées par l’huile de krill, plus biodisponible et procurant des effets supplémentaires. Les autres pourront se tourner les yeux fermés vers l’huile de poisson dont la qualité est largement suffisante pour procurer les effets escomptés.

Quels sont les effets provoqués par les oméga-3 ?

Les oméga-3 sont des molécules qui s’immiscent dans les membranes cellulaires du corps humain et leur confèrent une meilleure souplesse. A long terme, une supplémentation entraîne des changements radicaux dans la structure des membranes, ce qui provoque trois grands effets bénéfiques :


Une action puissante contre l’inflammation chronique et les troubles métaboliques. L’incorporation d’EPA et de DHA dans les membranes cellulaires leur confère une meilleure fluidité et une perméabilité optimale. C’est très important car une membrane peu fluide réduit les échanges membraneux et favorise un état d’inflammation chronique. De plus, en cas d’inflammation systémique, l’organisme est capable d’extraire ces molécules de la membrane pour les transformer en molécules anti-inflammatoires.

Une réduction du risque de troubles cardiovasculaires (1).
Les oméga-3 circulant agissent sur la plaque d’athérome à l’origine des troubles cardiovasculaires (2) (en diminuant la production de cytokines inflammatoires et en empêchant l’adhésion des monocytes à la paroi vasculaire), aident à réduire la pression sanguine et la triglycéridémie (3) et régulent positivement un grand nombre de gènes impliqués dans le métabolisme lipidique.

Une optimisation de la fonction cognitive.
Intégrés aux membranes, les acides gras oméga-3 améliorent leur flexibilité, impactant les vitesses de transduction et de neurotransmission. Ils influencent positivement le développement des prolongements neuronaux, l’établissement des synapses, la plasticité neuronale, la maturation des neurones puis leur migration vers les zones cibles, jouant un rôle considérable dans les capacités motrices, sensorielles et cognitives (4).


Le meilleur moment de se lancer dans une supplémentation d’oméga-3 d’origine marine, que ce soit avec une huile de krill ou une huile de poisson, c’est en hiver.


Références

  1. J. L. Breslow, « n-3 Fatty acids and cardiovascular disease », Am. J. Clin. Nutr., vol. 83, p. 1477 1482, 2006
  2. Leray, « Maladies coronariennes et athhérosclérose », in Les lipides, Laoisier., 2013, p. 204 207
  3. W. S. Harris, « n-3 Fatty acids and serum lipoproteins : animal studies », Am. J. Clin. Nutr., vol. 65, p. 1611 1616, 1997
  4. M. Lavialle et S. Layé, « Acides gras poly-insaturés (oméga 3, oméga 6) et fonctionnement du système nerveux central », Innov. Agron., vol. 10, p. 25 42, 2010.
Commander les nutriments évoqués dans cet article
Super Omega 3 - 500 mg

Un des compléments d'oméga-3 les plus naturels, les plus purs, les plus puissants et les plus stables du marché

www.supersmart.com
Krill Oil 590 mg

Huile de krill (Euphausia superba) : une source d’oméga-3 sans métaux lourds

www.supersmart.com
A découvrir aussi
04-01-2019
Urgent : éliminez la gelée qui a...
Les personnes qui utilisent du beurre pour cuisiner le savent bien : quand on laisse traîner des restes trop longtemps à température ambiante, les graisses...
Lire plus
14-11-2018
"Nourrir" sa créativité et sa bonne humeur...
Un jour, le fondateur d’Apple Steve Jobs a déclaré que sa bonne humeur et sa créativité étaient liées à son régime alimentaire riche en fruits....
Lire plus
Suivez-nous
Sélectionnez la langue de votre choix
frendeesitnlpt

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
  • Gratuit : la publication hebdomadaire scientifique "Nutranews"
  • Des promotions exclusives aux membres du club
> Continuer