Accueil  >  Anti-âge  >  Oui, lutter contre certains...
01-01-2006

Oui, lutter contre certains effets du vieillissement est possible

Le phénomène du vieillissement est la résultante d'un grand nombre de modifications pathologiques qui se produisent avec les années. Certaines de ces modifications peuvent être prévenues, ralenties ou contrôlées avec des suppléments nutritionnels. Les chiffres montrent que l'espérance de vie sans incapacité sérieuse augmente en même temps que l'espérance de vie. D'importantes recherches ont permis de mieux comprendre les processus du vieillissement, d'élaborer hypothèses et théories pour tenter de l'expliciter et, ainsi, de construire des pistes dans l'objectif de prévenir ou de retarder ses effets.


Combattre le stress oxydatif

 
Dans le milieu des années 1950, Denham Harman a développé la théorie du vieillissement radicalaire. Elle expliquait que les cellules de l'organisme subissaient de façon incessante les attaques de radicaux libres. Ce sont des molécules instables en quête d'électrons et donc susceptibles de réagir immédiatement avec d'autres espèces moléculaires dont elles vont altérer la structure chimique et les propriétés biologiques. Les molécules oxydantes sont capables d'endommager tout un éventail de cellules, incluant les cellules de l'ADN, les protéines et les lipides. Les produits dérivés de l'oxydation des lipides peuvent avoir pour conséquences des maladies comme le cancer, la maladie d'Alzheimer, l'arthrite, les maladies cardio-vasculaires et toute une série de maladies associées au vieillissement. Avec le temps, les cellules meurent et, inévitablement, nous vieillissons et mourrons à notre tour.

Prévenir les dommages radicalaires constitue la pierre angulaire de tout programme de prévention des maladies et des effets du vieillissement. Cela signifie avant tout consommer des aliments et des liquides dépourvus de produits chimiques toxiques et limiter les expositions aux radiations ultraviolettes et aux autres toxines de l'environnement. Ensuite, il faut renforcer les stocks d'antioxydants de l'organisme pour qu'ils neutralisent les radicaux libres avant qu'ils ne puissent causer de dégâts. Des suppléments nutritionnels contenant des vitamines C et E, du lycopène, du thé vert, des minéraux comme le sélénium, le zinc et le manganèse mais aussi des agents stimulant les mitochondries comme la coenzyme Q10, l'acide alpha-lipoïque ou l'acétyl-L-carnitine font partie de la panoplie essentielle pour combattre les radicaux libres. Le resvératrol, la zéaxanthine, la lutéine ou l'extrait de pépins de raisin sont quelques-uns des extraits végétaux qui peuvent venir compléter cette protection. Des substances comme l'hydergine, la mélatonine ou la vinpocétine ont également un rôle à jouer dans cette bataille contre les radicaux libres.

Protéger et rajeunir les mitochondries


Les mitochondries sont les structures à l'intérieur des cellules qui produisent l'énergie dont elles ont besoin pour fonctionner, se réparer et s'entretenir elles-mêmes. Les cellules ne peuvent fonctionner sans mitochondries. Un organisme humain dont les mitochondries ont vieilli perd sa capacité à rester jeune et en bonne santé parce que ces mitochondries vont affecter de façon négative les cellules qui fabriquent tissus et organes avec pour résultat un ralentissement de tout le système.

La théorie mitochondriale du vieillissement part du principe qu'avec le temps, des lésions s'accumulent sur le propre matériel génétique des mitochondries avec pour conséquence une diminution progressive des quantités de mitochondries capables de produire suffisamment d'énergie pour permettre un fonctionnement optimal des cellules. À terme, cela conduit à la mort cellulaire et au vieillissement.
Des suppléments, comme l'acétyl-L-carnitine associé à l'acide alpha-lipoïque, aident les mitochondries à retrouver leur activité de jeunesse et renforcent la production d'énergie cellulaire. Le NADH, la CoQ10 ou l'idébénone, la N-acétyl-cystéine mais aussi la vitamine E, le sélénium, la centrophénoxine et la carnosine peuvent également être utiles pour lutter contre le vieillissement des mitochondries.

L'inflammation chronique joue un rôle important


En vieillissant, on souffre de différentes maladies inflammatoires comme l'arthrite. Mais l'inflammation chronique a également des effets nuisibles sur différentes parties de notre organisme et, notamment, sur les cellules cérébrales, les parois artérielles ou les valvules cardiaques. Crises cardiaques, accident vasculaire cérébral ou maladie d'Alzheimer peuvent ainsi être reliés à une cascade inflammatoire chronique que l'on rencontre fréquemment chez les sujets vieillissants.
La protéine réactive-C et le fibrinogène sont des marqueurs sanguins qui permettent d'évaluer l'inflammation et de la conserver sous contrôle. Des travaux de recherche ont montré que des niveaux élevés, même seulement légèrement, de ces marqueurs peuvent doubler le risque cardio-vasculaire, y compris chez des sujets sans aucun autre facteur de risque.
Des suppléments nutritionnels comme les acides gras polyinsaturés oméga-3, la bromelaïne, le gingembre, la curcumine, la DHEA, la vitamine K ou le Ginkgo biloba ont montré qu'ils avaient de puissants effets anti-inflammatoires.

Prévenir ou briser les liaisons croisées


Il est bien connu que les diabétiques vieillissent prématurément. Mais même des non-diabétiques souffrent d'une réaction chimique dévastatrice que l'on appelle la glycation. Au cours de cette réaction, des molécules protéiniques se lient à des molécules de sucre pour former des structures non fonctionnelles. Les protéines glyquées se soudent ensemble dans un processus connu sous le nom de liaisons croisées. Au fur et à mesure que des protéines tissent des liens croisés, les tissus de l'organisme deviennent de plus en plus raides et durs. La glycation endommage des organes comme le cœur, les yeux ou la peau qui ont besoin de flexibilité pour fonctionner de façon optimale.
La glycation est maintenant reconnue comme étant l'un des principaux facteurs du développement de nombreuses maladies du vieillissement incluant l'athérosclérose, l'insuffisance cardiaque, la maladie d'Alzheimer, les complications du diabète, la formation de la cataracte ou le vieillissement cutané prématuré.

Une supplémentation en carnosine peut apporter une protection contre la glycation. S'offrant elle-même comme cible aux molécules de glucose qui auraient normalement formé des liaisons croisées avec des protéines, la carnosine pourrait être l'un des suppléments nutritionnels les plus efficaces contre le vieillissement. La carnosine protège l'œil de la glycation, protège les tout petits vaisseaux sanguins du cerveau des lésions qui pourraient favoriser la maladie d'Alzheimer, relâche et dilate les vaisseaux sanguins conduisant au cœur (augmentant ainsi le flux sanguin et la capacité du cœur à se contracter et à pomper le sang) et prévient le vieillissement de la peau et la survenue des rides en inhibant les liaisons croisées du collagène, préservant ainsi l'élasticité de la peau. La carnosine est également un puissant antioxydant et, notamment, un destructeur très efficace du radical hydroxyle.

Des substances comme le chrome, l'acide corosolique, la metformine et certaines variétés de ginseng, en diminuant les niveaux de glucose sanguin, s'opposent à la formation des liaisons croisées. Les antioxydants et les chélateurs de métaux exercent également un rôle bénéfique.

Prévenir les conséquences d'une méthylation déficiente


Pour son entretien et ses réparations, l'ADN cellulaire a un besoin constant d'actions enzymatiques appelées re-méthylation. La méthylation implique le transfert d'un groupe méthyle (un atome de carbone attaché à trois atomes d'hydrogène) d'une molécule à une autre.

Le vieillissement paralyse le métabolisme de méthylation provoquant des lésions de l'ADN susceptibles de se manifester sous la forme de cancers, de lésions hépatiques ou de dégénération des cellules du cerveau. Une méthylation insuffisante est également responsable d'une élévation des niveaux d'homocystéine.
Des niveaux élevés d'homocystéine entrainent des réactions chimiques qui endommagent les cellules endothéliales couvrant les parois artérielles, favorisant ainsi les dépôts de cholestérol et, par suite, augmentant le risque cardio-vasculaire. Une supplémentation avec de l'acide folique, des vitamines B6 et B12 suffit généralement à contenir l'homocystéine à des niveaux raisonnables. La SAMe, un important donneur de groupe méthyle, concourt à reméthyler l'homocystéine en méthionine.
D'une façon générale, la SAMe joue un rôle important dans la méthylation de l'ADN, des protéines, des phospholipides, des neurotransmetteurs et de nombreuses autres molécules. Par le biais de cette action de méthylation, elle pourrait avoir une action décisive dans la lutte contre le vieillissement.

Contrer le déséquilibre hormonal


Le fonctionnement des milliards de cellules de l'organisme de l'homme est synchronisé par des signaux chimiques appelés hormones. Le vieillissement crée un sévère déséquilibre hormonal qui contribue fréquemment à un grand nombre de maladies associées au vieillissement incluant notamment l'ostéoporose, la dépression, les maladies coronariennes ou la perte de libido.

Rétablir l'équilibre hormonal, par un traitement hormonal substitutif, pour les femmes comme pour les hommes, est un élément important de la lutte contre les effets du vieillissement. En particulier, chez la femme ménopausée, une supplémentation en œstrogènes et progestérone naturels améliore la qualité de vie de façon importante. De même, chez l'homme, une supplémentation en testostérone permet de pallier la baisse plus ou moins marquée de la sécrétion de cette hormone et ses conséquences.
Un excès de cortisol, produit par l'organisme en réponse au stress exerce toute une série d'effets dangereux. Si vous avez un déséquilibre chronique d'hormones du stress (trop de cortisol et trop peu de DHEA), votre vieillissement s'accélère et votre vulnérabilité aux maladies comme les maladies cardio-vasculaires, le diabète ou la dépression est plus grande.
Il a été démontré qu'un excès de cortisol favorise les maladies cardio-vasculaires, le diabète ou l'obésité mais, aussi, perturbe la réponse immunitaire et le fonctionnement neurologique. À l'inverse, on a montré que la DHEA protège de la perte osseuse et de l'ostéoporose, limite le vieillissement cutané, réduit la masse grasse, augmente la masse maigre, stimule l'humeur, améliore les performances sexuelles, stimule la fonction immunitaire et soulage les symptômes de la ménopause. La DHEA est produite en abondance par l'organisme. Mais elle atteint son niveau maximal vers 20 ans et diminue ensuite de façon très importante, rendant une supplémentation souhaitable.

L'hormone de croissance et la thyroïde jouent un rôle fondamental dans le maintien d'un organisme jeune et en bonne santé malgré le passage des années.
Les symptômes d'une thyroïde insuffisamment active incluent prise de poids, constipation, insomnie, fatigue, vulnérabilité aux rhumes et aux grippes, pieds et mains froids, somnolence ou une peau sèche. Pourtant, un fonctionnement insuffisant de la thyroïde est fréquent, sous-diagnostiqué et sous-traité. Les endocrinologues estiment qu'une femme sur cinq et un homme sur dix au-dessus de 60 ans souffrent d'une thyroïde fonctionnant de façon insuffisante.
L'hormone de croissance est responsable de la croissance observée pendant l'enfance et plus tard de la réparation et de la régénération des tissus et organes chez l'adulte. Tout au long de la vie, elle joue également un rôle important dans le maintien du tonus musculaire, de la puissance osseuse, du fonctionnement cérébral ainsi que de l'intégrité de la peau et des phanères. Une diminution des niveaux de l'hormone de croissance se traduit par un amincissement des os, une diminution de la force musculaire, une accumulation de graisse, des fonctions cardiaque et immunitaire affaiblies, une peau ridée et des cheveux plus fins. Comme les autres hormones, l'hormone de croissance voit ses niveaux diminuer avec l'âge et vers 60 ans, ils ne représentent plus que le quart de ceux de la jeunesse.
Des nutriments comme la L-arginine, la L-glutamine, la L-ornithine, la lysine, la glycine ou la niacine augmentent la production endogène d'hormone de croissance tout comme la pratique régulière d'exercices physiques.
De nombreuses personnes âgées éprouvent des difficultés à dormir et se sentent donc fatigués pendant la journée. Ces difficultés sont souvent accompagnées d'autres symptômes comme des pertes de mémoire, une irritabilité, un état dépressif ou une constipation. Ces symptômes sont similaires à ceux que l'on retrouve en cas de décalage horaire. Certains chercheurs en ont conclu que les personnes âgées souffraient d'une désynchronisation chronobiologique chronique similaire à celle provoquée par un décalage horaire et causée par des niveaux déprimés de mélatonine.

Prévenir les pertes cognitives


Avec le passage des années, le cerveau devient moins performant. Il est souvent alors plus difficile d'apprendre, de stocker comme d'utiliser de nouvelles informations. Dans ces mécanismes complexes, un neurotransmetteur, l'acétylcholine, joue un rôle irremplaçable. La dégénérescence du système cholinergique est ainsi l'une des caractéristiques de la maladie d'Alzheimer. Elle implique la diminution de l'enzyme de synthèse de ce neuromodulateur, la choline acétyltransférase, dans certaines régions du cerveau.
Des nutriments comme l'alpha-glycérylphosphorylcholine (ou GPC), la galantamine ou la phosphatidylsérine (ou PS), en stimulant la production d'acétylcholine, en protégeant l'acétylcholine existante ou en sensibilisant les récepteurs nicotiniques, peuvent concourir à protéger le cerveau de troubles cognitifs liés à l'âge ou ralentir leur apparition.
Les acides gras polyinsaturés, les acides aminés, les vitamines et les oligo-éléments participent, quant à eux, à la régulation des communications neuronales et neuromusculaires. Ils jouent également un rôle protecteur face aux processus dégénératifs des neurones.

Une calcification excessive


Les ions calcium sont transportés vers et hors des cellules à travers les canaux calciques dans les membranes cellulaires. Le vieillissement perturbe le transport du calcium et provoque des infiltrations excessives de ce minéral dans les cellules cérébrales, les valvules cardiaques et les parois des artères.
Des traitements par chélation utilisant notamment de l'EDTA, des extraits d'ail et de l'acide malique permettent de dissoudre les dépôts de calcium dans l'organisme.

Stimuler le système immunitaire


Le système immunitaire décline avec l'âge et les premiers signes apparaissent lorsque le thymus commence à s'atrophier juste après la puberté. Avec les années, il perd peu à peu sa capacité à s'attaquer aux virus, aux bactéries ainsi qu'aux cellules cancéreuses.
Des vitamines antioxydantes C et E, le zinc, le glutathion,la protéine de petit-lait, le ginseng, la N-acétyl-cystéine ou encore la mélatonine et la DHEA permettent de renforcer l'efficacité du système immunitaire.


Un déséquilibre des acides gras

 
Pour maintenir la production d'énergie cellulaire, l'organisme a besoin d'acides gras essentiels. Le vieillissement est responsable d'altérations dans les enzymes nécessaires à la conversion des graisses alimentaires en acides gras essentiels spécifiques indispensables au maintien de la vie. Les effets d'un déséquilibre des acides gras peuvent se traduire par des battements irréguliers du cœur, une dégénération des articulations, une baisse d'énergie, une hypercoagulation, une peau sèche et toute une série de problèmes courants souvent associés au vieillissement.

Télécharger le pdf contenant cet article Format PDF
Commander les nutriments évoqués dans cet article
Natural E 400

400 UI de d-alpha tocopherol forme naturelle de la Vitamine E

www.supersmart.com
CoQ10 + Tocotrienols 100 mg

Une combinaison synergique de coenzyme Q10 et de tocotriénols

www.supersmart.com
Carnosine 500 mg

Un complément antioxydant de carnosine pour réduire la glycation et freiner le vieillissement

www.supersmart.com
Alpha Lipoic Acid 250 mg

Un complément alimentaire d’acide alpha-lipoïque stable et économique

www.supersmart.com
Resveratrol 20 mg

La substance naturelle anti-âge la plus étudiée pour augmenter l'espérance de vie

www.supersmart.com
Acetyl L Carnitine Arginate 500 mg

Une combinaison moléculaire supérieure d'acétyl l-carnitine et de l-arginine

www.supersmart.com
Daily 3®

La formule multivitaminée la plus complète que l’on puisse prendre en une seule gélule.

www.supersmart.com
A découvrir aussi
25-07-2016
Cette découverte pourrait vous faire gagner 10,...
La recherche sur la longévité humaine a franchi une étape historique.Ignorés des médias occidentaux, des chercheurs russes ont mis au point une substance capable d'allonger...
Lire plus :
21-08-2019
Resvératrol : une nouvelle étude renversante confirme...
Des chercheurs de l’Université d’Exeter sont parvenus à rajeunir des cellules sénescentes en laboratoire 1 grâce à une molécule déjà connue pour ses effets sur...
Lire plus :
02-09-2016
L'étonnante découverte d'un chercheur russe sur les...
En 1947, le chercheur russe Nicolaï Lazarev s'aperçut qu'il existait une catégorie de plantes qui, consommées par l'être humain, augmentent sa résistance aux diverses sortes...
Lire plus :
Suivez-nous
Sélectionnez la langue de votre choix
frendeesitnlpt

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
  • Gratuit : la publication hebdomadaire scientifique "Nutranews"
  • Des promotions exclusives aux membres du club
> Continuer