Accueil  >  Sexualité  >  Une sexualité épanouie avec...
23-06-2015

Une sexualité épanouie avec des aphrodisiaques naturels

Sexualite Depuis la nuit des temps, les hommes ont cherché dans les plantes les moyens de stimuler ou de réveiller leur sexualité. Tongkat ali, yohimbe, zallouh, muira puama, ginseng, Tribulus terrestris, épimède… sont quelques-uns des extraits de plantes, fruits de traditions séculaires des quatre coins du monde, utilisés pour stimuler l'appétit amoureux, retrouver une ardeur inespérée et jouir pleinement d'une sexualité épanouie.

Les causes d'un affaiblissement de la libido

Les hommes vieillissants attribuent souvent la diminution de leur puissance sexuelle à une déficience en testostérone. Pourtant, chez la plupart, les produits qui augmentent les niveaux de testostérone ne produisent qu'une stimulation temporaire du sexe. La testostérone est l'hormone responsable de la libido chez l'homme comme chez la femme. Pour que la testostérone favorise des performances, un intérêt et une satisfaction sexuels dignes de la jeunesse, il faut qu'elle soit librement disponible pour les sites récepteurs des cellules du cerveau.

90 % de la testostérone est produite par les testicules, le reste par les glandes surrénales. Dans les cellules du cerveau, la testostérone agit comme une hormone aphrodisiaque et comme une hormone anabolique dans le développement des os et des muscles squelettiques. Mais la testostérone qui se lie à la globuline sérique n'est plus disponible pour les sites des récepteurs cellulaires et ne peut plus induire le désir sexuel. C'est pourquoi il faut souhaiter augmenter les niveaux de « testostérone libre » dans l'objectif de déclencher l'excitation sexuelle dans le cerveau.

L'hormone qui contrôle les niveaux de testostérone libre est la sex hormone binding globuline (SHBG). Lorsque la testostérone se lie à la SHBG, elle perd son activité biologique et devient une « testostérone liée ». Une mesure de la capacité de liaison de la SHBG montre chez des hommes âgés de moins de 45 ans, que la valeur moyenne est de 2,85 mais qu'elle atteint 4,66 et plus chez des hommes approchant de la soixantaine, indiquant qu'avec l'âge une quantité plus importante de testostérone est liée à la globuline sous l'action de la SGBH.
Une étude montre que les niveaux de testostérone totale d'hommes âgés de 50 à 70 ans ne sont pas très différents de ceux d'adultes plus jeunes. Mais ces derniers ont un pourcentage beaucoup plus élevé de testostérone libre. Cela met en évidence le fait que le déclin de l'intérêt pour le sexe qui intervient avec les années n'est pas dû à la quantité de testostérone produite mais plutôt à l'augmentation des liaisons de la testostérone avec la globuline à travers la SGBH. Cela explique pourquoi la plupart des hommes âgés suivant un traitement substitutif de testostérone ne parlent pas d'effet aphrodisiaque à long terme. Cela veut dire que la testostérone administrée artificiellement devient liée par la SHGB et qu'elle n'est pas disponible pour les récepteurs neuronaux où se produit normalement l'effet stimulant la libido.

Augmenter la testostérone en diminuant l'excès d'œstrogènes

Pour de nombreux hommes, un moyen simple et sûr d'augmenter leurs niveaux de testostérone libre est de prévenir sa conversion (aromatisation) en excès d'œstrogènes. Trop d'œstrogènes provoque des dégâts dans la vie sexuelle d'un homme, en se liant aux sites des récepteurs de testostérone, et peut contribuer à une surproduction de SHGB.

Une surcharge en œstrogènes est un sérieux problème chez les hommes vieillissants. Les œstrogènes sont des hormones nécessaires à l'homme, mais un excès peut entraîner toute une série de problèmes de santé. Des niveaux sériques élevés d'œstrogènes incitent également le cerveau à penser que suffisamment de testostérone a été produite et à en ralentir la production naturelle.

Stimuler la sensibilité génitale

Alors que la testostérone libre stimule les sites sexuels des récepteurs cellulaires du cerveau, d'autres changements induits par le vieillissement se produisent dans les régions génitales des hommes et des femmes et doivent être corrigés pour qu'une libido digne des années de jeunesse soit maintenue ou restaurée.

Pour stimuler les cellules sexuelles de la région génitale, un produit chimique produit naturellement est indispensable à la relaxation des vaisseaux sanguins de cette partie de l'individu appelée corps caverneux.

Le corps caverneux est une boule spongieuse de tout petits nerfs entourés de vaisseaux sanguins, située dans le pénis et le clitoris. Pour l'homme, une érection et des sensations optimales sont autorisées par le bon fonctionnement des corps caverneux. Chez la femme, le plaisir sexuel et l'obtention d'un orgasme sont souvent dépendants de l'activité du corps caverneux du clitoris.
Le corps caverneux devient actif lorsqu'il est engorgé de sang pendant les périodes d'excitation sexuelle ; sa stimulation dépend de la relaxation des muscles génitaux. L'oxyde nitrique et son métabolite, le GMP cyclique, sont les deux produits biochimiques dominants qui induisent la relaxation des muscles génitaux et, par suite, augmentent le flux sanguin vers le corps caverneux. Tongkat Ali

Le tongkat ali (Eurycoma longifolia Jack)

Le tongkat ali est un arbre que l'on trouve dans la jungle de Malaisie. Il est utilisé depuis des siècles en Indonésie pour stimuler la libido des femmes et des hommes. Surnommé le « ginseng malaisien », il est utilisé dans le sud-est asiatique depuis plusieurs centaines d'années pour favoriser le bien-être, augmenter la force et la libido. Aujourd'hui, il est de plus en plus employé comme alternative naturelle, douce et efficace aux médicaments stimulants sexuels et, en Malaisie, est souvent ajouté à des boissons non alcoolisées, à du thé ou à du café pour améliorer l'état de santé général.

Les premières études expérimentales sur animaux se sont concentrées essentiellement sur les propriétés aphrodisiaques du tongkat ali. Des souris traitées avec du tongkat ali avaient une activité sexuelle beaucoup plus importante que des animaux témoins. La testostérone sérique des souris traitées avait augmenté de 480 %1.
D'autres études montrent que lorsque l'on injecte un extrait de tongkat ali à des souris mâles, elles développent une activité physique et sexuelle intense2.
Un essai a été réalisé sur des tissus de testicules humains incubés avec un extrait hydrosoluble de racine de tongkat ali. Une augmentation significative de la concentration en testostérone et en ses précurseurs a été observée, suggérant que cet extrait a la capacité d'augmenter la biosynthèse des androgènes3

Une étude randomisée ouverte a été réalisée sur 30 volontaires par une équipe de chercheurs de l'université de Malaya, en Malaisie, avec un extrait de tongkat ali, le LJ100™. L'objectif de l'étude était d'observer ses effets sur les niveaux de testostérone, de DHEA et de SHBG ainsi que sur la qualité de vie des sujets. Les volontaires ont été sélectionnés parmi des hommes mariés âgés de 31 à 52 ans. On leur a donné deux gélules par jour de LJ100™ à prendre pendant trois semaines consécutives. Des échantillons de sang ont été prélevés et des questionnaires leur ont été donnés à remplir pour évaluer leur vie et santé sexuelles.

Les résultats ont montré dans 62 % des cas une augmentation du désir et des performances sexuels et une amélioration de leur bien-être physique, sexuel et psychologique. Les niveaux de testostérone totale n'ont guère été modifiés, ceux de DHEA ont augmenté de 26 % après une semaine de traitement et de 47 % après trois semaines. Ceux de SHBG ont diminué dans 36 % des cas après une semaine et dans 66 % des cas après trois semaines de traitement avec, en parallèle, une augmentation des niveaux de testostérone libre.

Le mécanisme d'action de l'extrait LJ100™ a été étudié en déterminant in vitro, sur des corps caverneux de lapin, la formation de cGMP et de cAMP, deux messagers chimiques naturels indispensables à la formation d'une érection. Le mécanisme a ensuite été comparé à celui induit par le citrate de sildenafil (le Viagra). Les résultats valident les observations physiologiques de propriétés aphrodisiaques de cet extrait et ont montré que le LJ100™ augmente et stimule les niveaux de cGMP et de cAMP de façon dose-dépendante, même en l'absence de stimulus sexuel. L'augmentation de ces deux messagers indique la relaxation des muscles lisses.

Maca

Le maca (Lepidium meyenii)

Le maca, appelé également « ginseng péruvien », est une plante qui pousse, au Pérou, sur les hauts plateaux de la cordillère des Andes, entre 3 800 et 4 500 mètres d'altitude. C'est principalement sur la Meseta del Bombon (province de Junin), au centre du Pérou, qu'elle est cultivée.
Avant les Incas, sa racine était utilisée par les peuples Pumpush et Yaros pour tonifier leur organisme et combattre la faim. Après avoir colonisé ces populations, les Incas ont ensuite développé la culture du maca. Afin de décupler leur force et leur courage, l'empereur inca donnait du maca à ses soldats avant les expéditions et les batailles.

Selon la médecine péruvienne, le tubercule séché du maca a des vertus médicinales utiles dans le traitement des troubles de la sexualité et de la reproduction, pour stimuler le système immunitaire, traiter l'anémie, les troubles menstruels ou atténuer les symptômes de la ménopause.
Dès les années 1960-1970, des chercheurs de l'université de Cayetano Heredia, à Lima, ont réalisé des études sur des rats mâles et femelles. Elles ont montré que la poudre de racine de maca augmentait la résistance et la force physiques, accroissait la fertilité et l'activité sexuelle et élevait la résistance au stress. Plus récemment, d'autres études ont montré également sur des rongeurs que la poudre de racine de maca améliorait le comportement sexuel. Des chercheurs chinois ont réparti des rats et des souris en deux groupes pour tester les effets d'un extrait liquide de maca sur leur comportement sexuel. À la fin des 22 jours d'étude, ils ont conclu que l'administration par voie orale de l'extrait de maca stimulait la fonction sexuelle.
Leur évaluation s'appuyait sur la fréquence des rapports sexuels des animaux et sur la diminution du temps d'obtention d'une érection4. Il a également été démontré sur des rats mâles que le maca augmente la spermatogenèse5.
Un essai clinique, randomisé, en double aveugle et contrôlé contre placebo, a porté sur 57 hommes âgés de 21 à 56 ans. Ils ont été traités pendant douze semaines avec 1,5 ou 3 g de maca ou un placebo. L'autoperception du désir sexuel, le degré de dépression et d'anxiété ont été mesurés après 4, 8 et 12 semaines de traitement. Une augmentation du désir sexuel a été observée après 8 semaines de traitement. Les niveaux de testostérone et d'oestradiol n'ont pas été modifiés par le traitement.
Les chercheurs ont conclu de ces travaux que le maca, après 8 à 12 semaines de traitement, exerce un effet sur le désir sexuel qui est indépendant des niveaux d'anxiété, de dépression ou de ceux des hormones sexuelles6. Le traitement avec ces doses de 1,5 à 3 g quotidiens pendant douze semaines n'a pas provoqué plus d'effets secondaires que le placebo.
Une étude a été définie pour analyser l'effet de quatre mois de supplémentation avec des comprimés de maca sur l'analyse du sperme chez neuf adultes en bonne santé âgés de 24 à 44 ans. Les résultats ont montré une augmentation du volume séminal, du nombre de spermatozoïdes par éjaculation et de la motilité des spermatozoïdes 7. Les niveaux sériques hormonaux n'ont pas été modifiés.

L'épimède (en anglais horny goat weed)

Plante vivace rampante, l'épimède pousse dans des régions sauvages du sud de la Chine, à haute altitude. C'est essentiellement dans la tradition chinoise que l'on considère l'épimède comme une plante médicinale. Les herboristes chinois l'appellent yin yang huo, qui veut dire équilibre premier du yin (énergie féminine) et du yang (énergie masculine).
Dans la médecine traditionnelle chinoise, l'usage de l'épimède remonte à plus de 2 000 ans. Il était donné aux deux sexes. Chez les hommes, il avait la réputation de favoriser la production de spermatozoïdes et le désir sexuel ainsi que d'améliorer certains cas d'impuissance.
Chez les femmes, il était surtout utilisé pour traiter la fatigue et l'hypertension des femmes ménopausées.
La manière exacte dont agit l'épimède n'est pas encore clairement connue. Des études sur animaux ont montré qu'il pourrait influer sur les niveaux de certains neurotransmetteurs comme la norépinéphrine, la sérotonine et la dopamine et qu'il pourrait diminuer ceux du cortisol. Des données indiquent qu'il pourrait normaliser de faibles niveaux de testostérone et de l'hormone thyroïde. Ashwagandha

L'ashwagandha (Withania somnifera)

L'ashwagandha occupe dans la tradition ayurvédique indienne une position similaire à celle du ginseng dans la médecine chinoise. Son usage remonte à plus de 3 000 ans, la tradition ayurvédique lui attribue des propriétés aphrodisiaques.
Elle est utilisée pour les hommes comme pour les femmes ; les médecins indiens la prescrivent aux adultes ayant une faible libido et pour améliorer la fonction sexuelle.
Cependant, il existe peu d'études cliniques sur l'usage de l'ashwagandha comme stimulant sexuel. L'une d'entre elles a été réalisée par des chercheurs de l'université de Jaipur, en Inde, qui ont suivi 60 patients mâles âgés de 30 à 60 ans se plaignant d'une baisse de leur libido. Les sujets ayant un dysfonctionnement sexuel découlant d'une cause organique ont été écartés de l'étude.

Les patients ont pris pendant six mois une dose quotidienne de 300 mg d'ashwagandha avec du lait. Les sujets ont été évalués avant et après ce traitement par leur passé clinique et des questions sur eux-mêmes et leur partenaire. Le traitement a amélioré de façon marquée la fonction sexuelle chez 30 % des sujets.
Dans des études sur animaux, l'ashwagandha a démontré un effet bénéfique contre le stress. Les facteurs de stress de tous ordres compromettent réellement chaque système de l'organisme.
Adaptogène, l'ashwagandha aide l'organisme à normaliser ses différentes fonctions et, en particulier, la fonction sexuelle. Ginseng

Ginseng sibérien et ginseng rouge

Dans la médecine chinoise, le ginseng est utilisé pour les hommes comme pour les femmes lorsque les années se font sentir. Considéré comme capable de rajeunir de nombreuses fonctions, on a pensé qu'il pouvait stimuler la sexualité ou, chez des jeunes femmes, avoir un effet bénéfique sur la fertilité.
Le ginseng est un adaptogène bien connu qui réduit fatigue et stress tout en renforçant l'organisme. Les performances sexuelles peuvent être contrariées par le stress s'il se manifeste par une insuffisance cardiaque, un déséquilibre de la glycémie ou une mauvaise circulation.
En 1997, un professeur de l'école de médecine de l'université de Yale à New Haven dans le Connecticut a rapporté que le ginseng stimulait l'oxyde nitrique, un neurotransmetteur médiateur de toute une série d'actions incluant la dilatation des vaisseaux sanguins, la régulation de la pression sanguine ou la prévention des caillots sanguins. L'oxyde nitrique active une enzyme qui relâche les muscles lisses permettant au sang de circuler. Lorsque cela se produit dans le corps ca verneux, une érection est alors possible8.
En laboratoire, on a observé sur des rats que le ginseng augmente les niveaux de
testostérone. Deux études en double aveugle contrôlées contre placebo impliquant un total de 135 personnes ont montré que le ginseng rouge coréen améliore les problèmes de dysfonctionnement érectile9,10. Dans la meilleure de ces deux études, 45 participants ont reçu un placebo ou 900 mg de ginseng coréen rouge trois fois par jour pendant huit semaines. Après une semaine d'arrêt, les deux groupes ont échangé leurs traitements. Les résultats indiquent que pendant qu'ils prenaient le ginseng rouge, les hommes avaient une meilleure fonction sexuelle que lorsqu'ils étaient sous placebo. Leurs scores de fonctionnement érectile, de désir et de satisfaction sexuels étaient supérieurs à ceux qu'ils avaient sous placebo. Les hommes ont également fait état d'une plus grande apacité à obtenir et maintenir une érection lorsqu'ils prenaient le ginseng que lorsqu'ils étaient sous placebo. Rhodiola

La Rhodiola rosea

La Rhodiola rosea est, comme le ginseng, un adaptogène. Une multitude de Sibériens l'ont utilisée pendant des siècles. Sa racine est considérée comme un stimulant sexuel exceptionnel.
Une étude ouverte a impliqué 35 hommes avec un dysfonctionnement érectile et/ou une éjaculation précoce. Un traitement de trois mois avec 150 à 200 mg de Rhodiola rosea substantiellement amélioré leur fonction sexuelle11.
Une investigation a été conduite sur 40 femmes souffrant d'aménorrhée (absence de règles). On leur a donné de la Rhodiola rosea (100 mg d'un extrait par voie orale deux fois par jour pendant deux semaines ou 1 ml de rhodosine par voie intramusculaire pendant dix jours).
Pour certaines d'entre elles, le traitement a été renouvelé deux à quatre fois. Des règles normales ont été restaurées chez 25 femmes et 11 d'entre elles sont devenues enceintes12. Muira

Le muira puama

Le muira puama est un petit arbre de la forêt amazonienne utilisé depuis fort longtemps par les Indiens d'Amazonie pour traiter l'impuissance, les problèmes neuromusculaires, les rhumatismes ou la grippe. Au Brésil, il est toujours considéré comme stimulant sexuel avec un puissant pouvoir aphrodisiaque. Il figure dans la pharmacopée brésilienne depuis les années 1950.

Dans une des premières études réalisées, des chercheurs ont indiqué que le muira puama traitait efficacement les troubles du système nerveux et l'impuissance. Les effets bénéfiques du muira puama dans le traitement de l'impuissance ont été étudiés en France dans deux essais cliniques et ont rapporté qu'il améliorait efficacement la libido et traitait le dysfonctionnement érectile13.
Une autre étude a évalué l'effet d'un mélange de muira puama et de Ginkgo biloba sur 202 femmes en bonne santé se plaignant d'une faible libido.
Différents aspects de leur vie sexuelle ont été évalués avant et après un mois de traitement. Des améliorations statistiquement significatives sont intervenues dans la fréquence du désir sexuel, des rapports sexuels, des fantaisies sexuelles ainsi que dans la satisfaction de la vie sexuelle, l'intensité du désir, la capacité à atteindre un orgasme et l'intensité de celui-ci. Tribulus

Le Tribulus terrestris

Il est utilisé en Inde depuis des siècles pour traiter les problèmes sexuels des femmes et des hommes. Son efficacité à renforcer la qualité et la motilité des spermatozoïdes, à augmenter la libido et les performances sexuelles a été largement étudiée chez l'animal comme chez l'homme.
Ainsi, lorsque l'on donne 750 mg par jour d'un extrait de Tribulus terrestris à 212 hommes dans le cadre d'une étude clinique ouverte, au bout de trente jours, 85 % d'entre eux constatent une augmentation de leur désir sexuel et 94 % après soixante jours. Dans une autre étude, un traitement de soixante jours avec 750 mg quotidiens chez 38 hommes a augmenté la motilité des spermatozoïdes. Chez des hommes auxquels des varicocèles avaient été enlevées chirurgicalement, 90 jours de traitement avec 1 500 mg ou 60 jours avec 750 mg ont amélioré de façon significative la motilité des spermatozoïdes.
Chez les sujets prenant la plus forte dose, une augmentation du volume d'éjaculation a également été observée14,15.
Des niveaux plus élevés de testostérone ont également été observés16.
Dans cette même étude, sur 14 patients avec une libido diminuée, 12 ont montré une amélioration considérable après 30 jours de traitement avec 1 500 mg quotidiens et un, une légère amélioration après 60 jours. La libido a également été améliorée chez 27 sur 36 patients souffrant de prostatite chronique.

Augmente les niveaux de testostérone

Le Tribulus terrestris augmente les niveaux de testostérone chez les hommes et chez les femmes. 250 mg d'un extrait de Tribulus terrestris ont été donnés trois fois par jour pendant cinq jours à 8 femmes et 8 hommes apparemment en bonne santé. Les résultats ont montré :
    - des niveaux de testostérone trois fois plus élevés chez les hommes,
    - des niveaux d'estradiol multipliés par 1,5 chez les hommes ; chez les femmes, ils ont augmenté beaucoup moins mais la différence était malgré tout significative,
    - l'hormone lutéinisante (LH) a augmenté de façon substantielle chez les hommes et les femmes,
    - l'hormone stimulant le follicule (la FSH) a augmenté de façon substantielle chez les femmes.
Cette étude souligne l'impact du Tribulus terrestris sur certaines hormones, en particulier sur celles qui interfèrent le plus avec la féminité et la masculinité. Il faut souligner que les niveaux des hormones étudiées ne semblent pas avoir dépassé le cadre physiologique et n'ont pas perturbé le mécanisme normal de régulation hormonale. De plus, chez les hommes ayant des niveaux de testostérone sériques en dessous de la normale, après le traitement, ils ont atteint des niveaux physiologiques alors que chez les sujets ayant des niveaux initiaux normaux, le traitement n'a provoqué aucun changement17.

Le Tribulus terrestris a aussi des effets bénéfiques pour les femmes

Dans une étude ouverte, un groupe de 36 femmes avec un cycle menstruel sans ovulation a reçu 750 à 1 500 mg quotidiens entre le cinquième et le quatorzième jour de leur cycle. L'ovulation a été normalisée chez 67 % des femmes et des grossesses sont intervenues chez 6 % d'entre elles.
Dans la même étude, 50 femmes ménopausées (26 de façon naturelle et 24 à la suite d'une opération) ont reçu 500 à 750 mg d'un extrait de Tribulus terrestris quotidiennement. Cette étude était à protocole croisé, chaque femme prenant tour à tour l'extrait ou le placebo, de telle sorte qu'à la fin de l'étude les 50 femmes avaient expérimenté les deux traitements. Toutes ces femmes étaient sujettes à des symptômes classiques de la ménopause incluant bouffées de chaleur, suées, dépression, hyperexcitabilité, insomnies, anxiété, modifications de la pression sanguine et de l'électrocardiogramme et des problèmes de libido chez la majeure partie d'entre elles.
Le placebo n'a soulagé aucun de ces symptômes. Par contre, le Tribulus a apporté des améliorations significatives chez 98 % des sujets18.



Références
1- Ali J.M. et al., Biochemical effect of Eurycoma longifolia Jack on sexual behaviour, fertility, sex hormone and glycolysis, Dissertation paper for bachelor of science, université de Malaya, Department of biochemistry, 1993.
2- Ang H.H. et al., Eurycomia longifolia Jack and orientation in sexually experiences male rats, Biol and Pharmaceutical bulletin, 1998, 21(2); 153-55.
3- Aminuddin N. et al., The effect of Eurycomia longifolia extract on androgen synthesis, 1995.
4- Grossman E. et al., Oral yohimbine increases blood pressure and sympathetic nervous outflow in hypertensive patients, Cardiovasc Pharmacol, 1993, 22: 22-26.
5- Lebret T. et al., Efficacy and safety of a novel combination of L-arginine glutamate and yohimbine hydrochloride, Eur Urol, 2002, 41: 608-613.
6- Meston C.M., The effect of yohimbine plus L-arginine glutamate on sexual arousal in postmenopausal women with sexual arousal disorder, Arch Sex behave, 2002, 31: 323-332.
7- Chen X.M. et al., Effects of epidemum sagittum on quality of life and cellular immunity in patient of hemodialysis maintenance, Chung Kuo Chung His Chieh Ho Tsia Chih, 1995, Apr;15(4): 202-4.
8- Gillis C.N., Panax ginseng pharmacology: a nitric oxid link ? Biochem Pharmacol, 1997 Jul, 54(1): 1-8.
9- Choik H.K. et al., Clinical efficacy of Korean red ginseng for erectile dysfunction, Int J Impotence Res., 1995, 7: 181-186.
Hong B. et al., A double-blind crossover study evaluating the efficacy of korean red ginseng in patients with erectile dysfunction : a preliminary report, J. Urol., 2002, 168: 2070-2073.
10- Clinical studies of Rhodiola, in : Rhodiola rosea is a valuable medicinal plant, Saratikov AS, Krasnov EA, editors, Tomsk State University Press, Tomsk, Russia, 1987, p. 216-27.
11- Maslova L.V. et al., Effect of Rhodiola rosea extract on ovarian functional activity. Proc of Scientific Conference on endocrinology and gynecology, Siberian Branch of the Russian Academy of Science, Sverdlovsk, Russia, 1970 Sept 15-16, 46-48.
12- Aphrodisiac: contribution to clinical validation of the traditional use of Ptychopetalum guyana, presentation at the first international congress on ethnopharmacology, June 5-9, 1990, Strasbourg.
13- Protich M. et al., Clinical trial of the drug Tribestan in infertile men, Akush Ginekol, 1983, 22:-(4): 326-9.
14- Kumanov F. et al., Clinical trial of the drug Tribestan, Savr Med, 1982, 4: 211-15.
15- Viktorov I.V. et al., Clinical investigation on Tribestan in males with disorders in the sexual function, Med-Biol Inf, 1982.
16- Milanov S. et al., Tribestan effect on the concentration of some hormones in the serum of healthy volunteers, Med-biol inf, 1985, 4: 27-9.
18- Zarkova S., Tribestan : experimental and clinical investigations, Chimical Pharmaceutical research Institute, Sofia, 1983.
Commander les nutriments évoqués dans cet article
Super Maca 450 mg

Seul extrait de Maca standardisé pour apporter 0,6% de macamides et macaenes

www.supersmart.com
Women's Lib

Retrouver ou renforcer naturellement sa plénitude sexuelle

www.supersmart.com
Triple Play

Trois plantes connues pour leurs effets aphrodisiaques.

www.supersmart.com
Prosexual Booster Formula

Entièrement reformulé pour plus d’efficacité
Pour une sexualité pleine et libérée

www.supersmart.com
Horny Goat Weed 1 000 mg

Puissant tonique prosexuel issu de l'herbalisme chinois.

www.supersmart.com
Ginseng 30%

La plante leader incontestée de la médecine chinoise

www.supersmart.com
Tribulus Terrestris 500 mg

Influence positivement les paramètres de la sexualité

www.supersmart.com
LJ-100® 100 mg

Seul extrait de Tongkat ali standardisé pour apporter 40% de glyco-saponines, 22% d'eurypeptides et 30% de polysaccharides

www.supersmart.com
Prosexual Formula Man

Nouvelle formule améliorée et renforcée, pour une sexualité pleine de vitalité.

www.supersmart.com
A découvrir aussi
28-07-2015
Booster sa libido en cette période estivale
L’été, les vacances, la chaleur, les tenues légères sont propices à une augmentation de la libido. Mais si malgré ces bonnes dispositions, elle reste au...
Lire plus
01-05-2003
La nutrithérapie de la sexualité
La Genèse dans l'Ancien Testament nous apprend que Dieu créa l'homme puis la femme. “L'homme quitte son père et sa mère pour s'attacher à sa...
Lire plus
Format PDF
01-07-2008
Pour une sexualité plus épanouie
De nombreuses substances extraites de plantes, tels la maca, le catuaba, l'avoine, le dong quai, le damiana, le yohimbe, le tongkat ali… dont la connaissance...
Lire plus
Format PDF
Suivez-nous