Accueil  >  Cancer  >  Protéines de petit lait...
01-01-2001

Protéines de petit lait et glutathion

Le concentré de protéines de petit lait a été étudié dans la prévention et le traitement du cancer. Lorsque l'on donne à différents groupes de rats un puissant carcinogène, ceux qui sont nourris avec du concentré de protéines de petit lait montrent peu de tumeurs et la région rassemblant les tumeurs est plus réduite. Les chercheurs ont trouvé que les protéines de petit lait offraient «une protection considérable à «l'hôte», supérieure à celle apportées par d'autres protéines incluant le soja.

A faible concentration, les protéines de petit lait semblent inhiber la croissance des cellules cancéreuses du sein. Une étude clinique, portant sur des patientes avec un cancer, a montré une régression de la tumeur chez certaines patientes quand elles étaient nourries avec 30 g par jour de concentré de protéines de petit lait. Cette découverte a conduit les chercheurs à découvrir un lien entre les cellules cancéreuses, le concentré de protéines de petit lait et le glutathion.

Le glutathion est un antioxydant qui protège l'organisme contre de dangereux composés. Des chercheurs ont montré que le concentré de protéines de petit lait diminuait sélectivement le glutathion dans les cellules cancéreuses les rendant ainsi plus sensibles à des traitements du cancer comme les radiothérapies ou la chimiothérapie. Dans le même temps, les niveaux de glutathion augmentaient ou, au moins, étaient maintenus dans les cellules saines.

-----------------------------------------------------------------------------
(Cancer Letter, 1991, 57 (2): 91-4, Anticancer Research, 1995, 15 (6B): 2645-9)
Télécharger le pdf contenant cet article Format PDF
A découvrir aussi
07-05-2018
13 mesures simples et efficaces qui pourraient...
Plus de 5 millions de cancers pourraient être évités chaque année en adoptant 13 mesures simples et efficaces, rapporte une étude publiée dans le British...
Lire plus
03-11-2016
Activez vos gènes anti-cancer
Des expériences conduites sur des souris ont montré que leur durée de vie pouvait être prolongée de 45 % en activant certains gènes. Or, les...
Lire plus
11-12-2017
L’AHCC : l’histoire d’un champignon japonais qui...
Bien avant l’arrivée des médicaments, les hommes savaient utiliser les propriétés des éléments du vivant pour se soigner. Certains champignons, par exemple, étaient utilisés pour...
Lire plus
Suivez-nous
Sélectionnez la langue de votre choix
frendeesitnlpt

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
  • Gratuit : la publication hebdomadaire scientifique "Nutranews"
  • Des promotions exclusives aux membres du club
> Continuer