Accueil  >  Détoxification  >  Aider l'organisme à lutter...
01-02-2001

Aider l'organisme à lutter contre l'agression des toxines

Dans notre monde industrialisé, il est difficile de ne pas se trouver en contact avec des polluants et des produits chimiques de l'environnement. L'American Liver Association considère ces polluants comme les principaux responsables de l'augmentation actuelle des maladies de foie. La plupart des villes baignent dans une surabondance de poisons, gaz d'échappement, dioxines, métaux lourds, solvants industriels, substances volatiles et autres composants chimiques qui passent dans l'air, les sols et l'eau environnants. de plus, de nombreux aliments contiennent des colorants, des conservateurs, des résidus de pesticides, des nitrates, des huiles hydrogénées et d'autres agents connus pour leur potentiel carcinogène Pour lutter contre ces agressions incessantes, l'organisme humain à develloppé des mécanismes enzymatiques complexes pour détoxifier. La littérature scientifique suggère une association entre détoxification défaillante et certaines maladies incluant cancer, maladie de Parkinson, fibromyalgie, fatigue chronique ou syndrome de dysfonctionnement immunitaire. des suppléments nutritionnels peuvent renforcer et stimuler les capacités détoxifiantes de l'organisme.
Le foie, premier centre de détoxification

Le foie est l'un des organes les plus vastes de notre corps. Il métabolise les aliments que nous mangeons, les décomposant en parties utiles et nous protégeant des effets dommageables de nombreux composants toxiques.
La détoxification est une partie capitale du métabolisme et le foie joue un rôle clé dans ce processus. Les produits chimiques toxiques, d'origine interne ou externe, assaillent constamment le foie. Nos processus métaboliques normaux produisent également un large éventail de toxines, nécessitant une prise en charge par les mécanismes de neutralisation du foie.

Des déficiences et déséquilibres nutritionnels renforcent encore la production de toxines, tout comme la consommation d'alcool ou de médicaments.

Le système de détoxification du foie

Le foie utilise trois voies principales de détoxification :

1 - En filtrant le sang pour éliminer les grandes toxines.

C'est l'une des premières fonctions du foie. Le sang est chargé de bactéries, d'endotoxines et de complexes anti-gènes anti-corps ainsi que de différentes substances toxiques provenant des intestins. Un foie en bonne santé évacue pratiquement 100% des bactéries et toxines du sang avant qu'il ne rejoigne la circulation générale.

2 - En décomposant les produits chimiques indésirables par voie enzymatique.

Ce processus s'effectue généralement en deux étapes et permet de neutraliser des composés chimiques indésirables. Des composants normalement présents dans l'organisme, comme les hormones stéroïdes et d'autres produits du métabolisme, qui deviendraient toxiques s'ils s'accumulaient, sont également éliminés par cette voie.

Les enzymes de la phase I neutralisent certains de ces composés chimiques et en convertissent d'autres en formes intermédiaires qui seront des cibles plus faciles pour les systèmes enzymatiques de la phase II. Ces formes intermédiaires sont souvent beaucoup plus actives chimiquement et donc beaucoup plus toxiques que les substances originelles. Si les systèmes de détoxification de la phase II ne fonctionnent pas de façon adaptée, ces substances intermédiaires subsistent et causent des dommages.

Un effet secondaire de cette activité métabolique est la production de radicaux libres, des molécules hautement réactives, qui vont se lier à des composants cellulaires et provoquer des dégâts. Il est donc important que ces oxydants soient neutralisés.

Au niveau du foie, l'antioxydant le plus important est le glutathion, un acide aminé complexe issu de cystéine, d'acide glutamique et de glycine. Il est indispensable au bon déroulement des phase I et II de la détoxification. Lorsque des quantités trop élevées de toxines arrivent au niveau du foie, des radicaux libres sont produits en telles quantités que la totalité du glutathion est utilisée, au cours de la phase I, pour les neutraliser. Si ses niveaux ne sont pas rétablis, les processus de détoxification de la phase II, dépendant de cet antioxydant, s'arrêtent, avec pour résultat de sévères réactions toxiques provoquées par les formes intermédiaires issues de la phase I.

Renforcer les niveaux de glutathion

- Les protéines de petit lait

Le glutathion est synthétisé dans l'organisme à partir des acides aminés cystéine, glutamine et glycine. Dans le sang, la cystéine est la protéine formant les acides aminés que l'on trouve au plus faible niveau. Elle limite les niveaux de glutathion. Des études ont montré que les protéines de petit lait agissent comme donneuses de cystéine, augmentant la production de glutathion intracellulaire. Dans une étude portant sur 20 jeunes adultes en bonne santé, ceux qui recevaient un concentré de protéines de petit lait montraient une élévation des niveaux de glutathion dans les lymphocytes par rapport à ceux sous placebo. Les chercheurs ont émis l'hypothèse que l'augmentation des concentrations de glutathion dans les lymphocytes du sang périphérique résultaient d'une amélioration de la régulation de la production de glutathion face à un stress oxydatif et que le concentré de protéines de petit lait agissait efficacement comme donneur intracellulaire de cystéine.

- La SAMe, synthétisée en glutathion.

Plus de 1 000 études montrent la capacité de cette forme bioactive de la méthionine a prévenir et traiter les désordres du foie. La SAMe, ou S-adénosylméthionine est importante, notamment, parce que, dans le foie, elle se transforme en grande partie en glutathion. Dans une étude contrôlée contre placebo, 16 patients avec une maladie de foie ont reçu quotidiennement 1 200 mg de SAMe pendant 6 mois. Les biopsies du foie ont montré une augmentation significative du glutathion. L'acétaminophène est connu pour sa toxicité sur le foie. Dans une étude portant sur des souris, les décès provoqués par de fortes doses d'acétaminophène étaient totalement évités par de la SAMe donnée dans l'heure suivant son ingestion. La SAMe exerce son action protectrice en augmentant ou maintenant les niveaux de glutathion.

Des suppléments antioxydants

3 - en synthétisant et sécrétant de la bile pour éliminer les toxines liposolubles et le cholestérol.

Le foie fabrique environ un peu plus d'un litre de bile chaque jour qui sert à transporter les substances toxiques pour qu'elles soient efficacement éliminées de l'organisme. De plus, la bile émulsifie les graisses et les vitamines liposolubles dans l'intestin, améliorant leur absorption. Lorsque l'excrétion biliaire est inhibée, les toxines restent plus longtemps dans le foie avec des effets dommageables.

Les extraits de feuilles d'artichauts ou de silymarine, contenant notamment des flavonoïdes, ont un effet bénéfique sur la sécrétion biliaire. Une étude récente, portant sur des rats, a ainsi démontré qu'une supplémentation avec un extrait de silymarine avait un effet stimulant dose-dépendant sur la sécrétion biliaire.

Que se passe-t-il lorsque le système de détoxification du foie est débordé ?

Lorsque le foie ne peut pas faire son travail, les toxines s'accumulent dans notre organisme et provoquent des maladies. Les toxines ont des effets dommageables sur de nombreuses fonctions organiques, en particulier sur le système immunitaire, et peuvent entraîner de nombreux problèmes chroniques de santé.

On pense qu'un grand nombre de cancers est dû aux effets de carcinogènes environnementaux, particulièrement lorsqu'ils sont combinés avec des déficiences en nutriments indispensables au fonctionnement optimal des systèmes de détoxification et immunitaire.

Le rôle de l'intestin dans la détoxification

La littérature concernant la détoxification fait surtout référence aux enzymes hépatiques, le foie étant le site de la majorité des activités de détoxification. Cependant, le premier contact de l'organisme avec un grand nombre de xénobiotiques se fait dans le tractus gastro-intestinal.

Au cours d'une vie, le tractus gastro-intestinal traite plus de 25 tonnes d'aliments qui apportent la plus importante charge d'antigènes et de xénobiotiques à laquelle l'organisme humain est confronté. Le tractus gastro-intestinal est également le premier contact avec de nombreux médicaments. Il n'est alors pas surprenant qu'il ait développé un ensemble complet de systèmes physiques et biochimiques pour gérer cette charge de composants toxiques.

Le tractus gastro-intestinal fournit initialement une barrière physique aux composants exogènes

Un premier métabolisme adapté des toxines par le tractus gastro-intestinal requiert l'intégrité de la muqueuse gastro-intestinale. Ces cellules mucosales ont un double rôle très important. Elles excluent certaines substances et en admettent d'autres. Lorsque les toxines s'accumulent, les cellules sont plus facilement enflammées et infectées. Cette infection peut entraîner une augmentation de la perméabilité mucosale qui permet alors aux toxines mal digérées et aux substances non métabolisées d'être absorbées dans les tissus internes et, au-delà, dans l'organisme. Un fonctionnement compromis de la barrière mucosale permettra facilement aux xénobiotiques de transiter dans la circulation sans avoir été auparavant détoxifiés. Il est donc particulièrement important de maintenir une muqueuse intestinale saine pour diminuer la charge toxique.

Renforcer la santé et l'efficacité de l'intestin

Il faut restaurer des microbes intestinaux favorables par une supplémentation avec des probiotiques : des bactéries comme Lactobacillus acidophilus et d'autres souches sont cruciales pour une détoxification des déchets biologiques et la nourriture des cellules intestinales. Un article a passé en revue un certain nombre de cas pathologiques dans lesquels la microflore intestinale et la perméabilité de la barrière mucosale étaient altérées. L'utilisation de bactéries probiotiques semble prometteuse pour améliorer de telles conditions cliniques, notamment, pour stabiliser la barrière mucosale.


Références :

•Lymphocyte glutathion level in children with cystic fibrosis, 1999, Chest. 116:201-205.

•Flavonoids, potent inhibitors of the human P-form phenolsulfotransferase. Potential role in drug metabolism and chemoprevention, 1996, Drug Metab. Dispos. 24 (2) : 232-7.

•The effect of dietary elagic acid on rat hepatic and oesophagal mucosal cytochromes P450 and phase II enzymes, 1996, Carcinogenesis; 17 (4) : 821-8.

•Stimulatory effect of brussels sprouts and cabbage on human drug metabolism, Clin. Pharm. Ther., 1979;25:88-95.

•Effets protecteurs possibles de composés naturels de l'ail vis-à-vis de la cancérogenèse, Delphine Haber-Mignard, Inra Dijon, 1994.

•Effect of oral S-adenosyl-L-métionine on hepatic glutathione in patients with liver disease., 1989, Scand. J. Gastroenterol 24:407-14.

•Clinical use of probitics for stabilizing the gut mucosal barrier : succesful strains and future challenges. Antonie van Leeuwenhoek, 1996; 70 (2-4) : 347-5.

•Effect of silymarin on biliary bile salt secretion in rat., 2000, Biochem. Pharmacol. 15;59 (8):1015-22.
Télécharger le pdf contenant cet article Format PDF
Commander les nutriments évoqués dans cet article
SAM-e 200 mg

Super nutriment puissant et pluripotent (articulations, foie, cerveau)

www.supersmart.com
LIV 52®

Une formule ayurvédique de renommée internationale pour la détoxification du foie

www.supersmart.com
Silyplus 120 mg

Une forme de silymarine, brevetée et 10 fois mieux absorbée, pour la santé du foie

www.supersmart.com
A découvrir aussi
22-02-2017
Lutter contre la constipation chronique et garder...
A l’époque de Louis XIV, grand constipé devant l’éternel, les médecins qui le suivaient avaient pris pour habitude de lui demander « Comment allez-vous ?...
Lire plus
18-06-2018
Les 10 fruits et légumes qui font...
Vous le savez depuis notre dossier sur les pesticides , l’empoisonnement de la planète entière continue de progresser à un rythme constant. Pour limiter au...
Lire plus
01-02-2017
Pollution, intoxication, cette substance protège même des...
Le 22 avril 1915 vers 17 heures, les troupes coloniales françaises de Martinique, alors postées dans les tranchées sur le front d’Ypres, virent arriver sur...
Lire plus
Suivez-nous

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
  • Gratuit : la publication hebdomadaire scientifique "Nutranews"
  • Des promotions exclusives aux membres du club
> Continuer