Accueil  >  Soin de la peau, des cheveux et des ongles  >  Comment la nutrition prévient...
01-03-2003

Comment la nutrition prévient et traite les problèmes de santé les plus courants (3ème partie)

Combattre la perte des cheveux

Nous perdons normalement quotidiennement 50 à 100 cheveux. La plus grande partie d'entre eux repousse par la suite. Les cheveux ont une durée de vie de trois à six ans. A un moment donné, une partie d'entre eux est en train de pousser, une autre a poussé et est à l'état de repos et une autre encore est au stade de la chute.
Nous perdons tous nos cheveux à peu près au même rythme. Cependant, certaines personnes, génétiquement, ont moins de nouveaux cheveux qui poussent pour remplacer ceux qui sont tombés. La calvitie ou perte de cheveux permanente est, elle aussi, le résultat d'une programmation génétique.

Un grand nombre de causes peuvent être à l'origine d'un accroissement de la chute ou d'une perte de cheveux temporaire. C'est notamment le cas d'une nutrition et d'une alimentation déficientes, des gènes, des hormones, du vieillissement, de traitements comme la chimiothérapie ou des radiations, des infections, du stress, des produits chimiques utilisés pour certaines coiffures ou d'une trop rapide perte de poids.

Certaines maladies comme l'anémie, de faibles niveaux d'hormones thyroïdiennes, le lupus ou certains cancers peuvent également en être responsables. Dans la plupart de ces cas, cette perte de cheveux n'est pas permanente.
Des déficiences nutritionnelles contribuent à accélérer la chute des cheveux en affaiblissant leur tige, causant ainsi leur cassure et ralentissant leur repousse. Une nutrition appropriée permet alors d'y remédier.

Une consommation adaptée de vitamine A est essentielle pour favoriser la croissance et la santé des cellules et des tissus de tout l'organisme y compris celles des cheveux et du cuir chevelu.
Une déficience prolongée en vitamine A peut aboutir à une perte de cheveux et à l'apparition de pellicules provoquées par la fabrication de débris cellulaires dans le follicule du cheveu.
Des cheveux forts et en bonne santé sont dépendants d'un apport constant de sang et d'oxygène. Les vitamines B, acide folique, B6 et B12, sont toutes trois essentielles à une formation normale des globules rouges et de l'hémoglobine (partie des globules rouges contenant du fer). La fonction première de l'hémoglobine est de transporter l'oxygène des poumons aux différents tissus de l'organisme, y compris aux cheveux. Une déficience en vitamines B peut être responsable d'une diminution de l'apport en sang et en oxygène aux cheveux avec, pour conséquences, une augmentation de la perte des cheveux, des cheveux abîmés et une repousse ralentie.
La vitamine C est indispensable à la production de collagène, le tissu conjonctif que l'on retrouve également dans les cheveux.

Une déficience en vitamine C peut rendre les cheveux fourchus et cassants. Cela ne se produit généralement que dans le cas de sévères déficiences et une augmentation de la consommation de vitamine C permet normalement d'inverser le processus.
Les pellicules et les pertes de cheveux peuvent être associées à une déficience en zinc. Ce minéral favorise la reproduction cellulaire ainsi que la croissance et la réparation des tissus. Il intervient également dans le fonctionnement des glandes sébacées attachées à la base du follicule capillaire.

Le cuivre est un élément trace essentiel à la formation de l'hémoglobine ainsi qu'au transport de l'oxygène dans les globules rouges du sang. Une déficience en cuivre peut affaiblir la racine des cheveux et augmenter leur chute. Elle est rarement provoquée par un apport alimentaire insuffisant mais plus souvent par un problème génétique ou une consommation trop importante de zinc. Celle-ci est en effet capable d'inhiber l'absorption du cuivre dans l'organisme.
La principale mission du fer est de transporter l'oxygène dans l'hémoglobine des globules rouges.

Une déficience en fer peut conduire à ce que l'on appelle l'anémie est susceptible de provoquer une perte de cheveux. L'anémie est facilement diagnostiquée par une analyse sanguine et se traduit notamment par de la fatigue, un affaiblissement et un mauvais état général.
Les acides gras polyinsaturés, en améliorant la micro-circulation, entraînent une meilleure oxygénation des tissus et des extrémités, stimulant ainsi, notamment, la croissance des cheveux et des ongles.
Les protéines sont indispensables à chaque cellule de l'organisme et, notamment à celles nécessaires à une croissance normale des cheveux. Sans une consommation appropriée de protéines, l'organisme est incapable de fabriquer les nouveaux cheveux qui vont remplacer ceux qui sont tombés.

La calvitie

La calvitie, quant à elle, affecte souvent les hommes mais peut parfois aussi concerner des femmes. Les raisons précises de cette chute définitive des cheveux ne sont pas encore clairement expliquées bien que certaines études suggèrent qu'elle puisse être due à une conversion excessive de la testostérone en une autre hormone, la dihydrotestostérone ou DHT.

Les traitements de la calvitie, en médecine conventionnelle, sont définis pour bloquer la conversion de la testostérone en DHT. On a montré que l'application topique de minoxidil et la prise orale de finastéridine inhibent cette conversion et augmentent la croissance des cheveux.
Mais ces deux médicaments sont associés à plusieurs effets secondaires incluant une accélération du rythme cardiaque, des migraines, un dysfonctionnement érectile et une diminution de la libido.
Des recherches ont indiqué que le palmier scie et le bêta-sitostérol bloquent, eux aussi, la production de DHT chez des sujets souffrant d'hypertrophie bénigne de la prostate.

Mais, surtout, une étude1 récente vient de montrer qu'ils peuvent également apporter une aide dans les cas de perte de cheveux sans provoquer d'effets secondaires significatifs.
Dix-neuf hommes âgés de 23 à 64 ans avec une perte de cheveux légère à modérée ont reçu quotidiennement un placebo ou un supplément contenant 400 mg d'un extrait standardisé de palmier scie et 100 mg de bêta-sitostérol. Après cinq mois de traitement, la croissance des cheveux de 60% des hommes prenant le supplément s'était améliorée par rapport à l'évaluation initiale contre 11% dans le groupe placebo.

Dysfonctionnements érectiles

Plusieurs causes peuvent être à l'origine de l'impuissance ou dysfonctionnement érectile. Parmi elles, le diabète, les effets secondaires de certains médicaments, un déséquilibre hormonal, un durcissement des artères ou des facteurs psychologiques.
Deux études en double-aveugle, contrôlées contre placebo, impliquant au total près de 135 personnes ont trouvé des preuves montrant que le ginseng rouge coréen peut améliorer la fonction érectile.
Dans l'une de ces deux études2, quarante-cinq participants ont reçu pendant huit semaines trois par jour un placebo ou 900 mg de ginseng. Après une semaine d'arrêt du traitement, les deux groupes ont été inversés. Pendant qu'ils prenaient du ginseng, les hommes avaient une fonction sexuelle nettement meilleure que sous placebo.
Chez quarante hommes ayant des difficultés à obtenir ou à maintenir une érection et, également, de faibles niveaux de DHEA, une supplémentation avec 50 mg quotidiens de cette hormone a amélioré leurs performances sexuelles. Il faut cependant préciser que l'absence d'analyse statistique des résultats de cette étude rend sa significativité difficile à évaluer3.
Un petit nombre de travaux scientifiques suggère que l'extrait de Ginkgo biloba pourrait être utile, notamment, parce qu'il améliore la circulation sanguine vers et hors du pénis.
Une étude4 portant sur 60 sujets dont l'impuissance était due à une faible circulation sanguine a montré un résultat positif dans un cas sur deux après six mois de supplémentation. Cependant, cet essai n'étant pas en double-aveugle, l'amélioration observée pourrait être simplement due au pouvoir de la suggestion.

Le Muira puama est un arbuste brésilien avec un long passé, dans la médecine traditionnelle sud-américaine, d'aphrodisiaque et de tonique sexuel utilisé pour renforcer la virilité et traiter l'impuissance. Chimiquement, le Muira puama est riche en acides gras libres, en huiles essentielles, en phytostérols, en bêta-sitostérol et en un alcaloïde, le muirapuamine. Des études sur l'homme ont justifié l'utilisation du Muira puama pour améliorer la libido et traiter les dysfonctionnements érectiles. 262 patients avec une absence de désir sexuel et une incapacité à atteindre ou à maintenir une érection ont été traités, à l'Institut de sexologie de Paris, avec 1 à 2,5 g quotidiens d'extrait de Muira puama. Après deux semaines de supplémentation, 51% des sujets avec un dysfonctionnement érectile ont rapporté une amélioration. De plus, 62% des patients souffrant de perte de libido ont ressenti, selon l'expression des chercheurs, “un effet dynamique”5.

Le Tribulus terrestris est utilisé en Inde depuis les temps anciens pour traiter les problèmes sexuels des femmes comme ceux des hommes. Son efficacité à renforcer la qualité et la motilité des spermatozoïdes, à augmenter la libido et les performances sexuelles a été largement étudiée chez l'animal comme chez l'homme. Ainsi, lorsque l'on donne 750 mg par jour d'un extrait de Tribulus terrestris à 212 hommes dans le cadre d'une étude clinique ouverte, 85% d'entre eux constatent une augmentation de leur libido au bout de trente jours et 94% après soixante jours.

Corynanthe yohimbe est le nom botanique d'un arbre qui pousse en Afrique de l'Ouest. Pendant des milliers d'années, un thé, obtenu à partir de l'écorce de cet arbre, a été utilisé pour amplifier la virilité et les prouesses sexuelles des hommes. La Yohimbine qui en est extraite agit sur un réseau spécifique de cellules nerveuses appelé le système adrénergique alpha-2. Inhiber ce système augmente le flux sanguin artériel vers le pénis tout en diminuant le flux sanguin veineux qui en sort. Cela a également pour résultat d'augmenter les niveaux d'acétylcholine, le neuro-transmetteur étroitement associé à l'érection. Cependant, en raison, notamment, d'un certain nombre d'inter-actions possibles avec des médicaments, il est préférable de ne pas utiliser la yohimbine sans surveillance médicale.

Stimuler sa mémoire

Avec l'âge, les capacités de notre mémoire s'altèrent. Une consommation excessive d'alcool, le stress, certains médicaments comme les antidépresseurs ou, encore, un traumatisme peuvent également être responsables de perturbations dans son fonctionnement.
La choline, la lécithine et la phosphatidyl- choline, tous trois précurseurs d'un neurotransmetteur, l'acétylcholine, dont la mission est de transporter les messages entre les cellules du cerveau, sont les nutriments les plus couramment utilisés pour renforcer et stimuler la mémoire. Une étude montre ainsi que, lorsque l'on administre à des rats, dont la mémoire a été perturbée par des lésions du cerveau, de la phosphatidylcholine associée à de la vitamine B12, on voit leur mémoire s'améliorer.

Un autre moyen de renforcer la mémoire est de stimuler la capacité énergétique des cellules du cerveau.
Un certain nombre d'études se sont intéressées à l'action du Ginkgo biloba sur des déclins cognitifs relativement minimes qui accompagnent souvent le vieillissement. Dans six études sur huit, l'utilisation d'un extrait de Ginkgo biloba améliore nettement plus le fonctionnement mental que ne le fait un placebo. Ainsi, dans un essai en double aveugle contrôlé contre placebo portant sur 241 seniors se plaignant de légères perturbations de la mémoire, une supplémentation de 24 semaines produit de légers progrès dans certains types de mémoires. Des éléments de plus en plus nombreux, mais encore préliminaires, tendent à montrer que le Ginkgo biloba pourrait également améliorer la mémoire et le fonctionnement intellectuel de personnes jeunes. Une étude en double aveugle contrôlée contre placebo a porté sur 61 hommes et femmes en bonne santé âgés de 18 à 40 ans.

Elle a évalué les effets d'une supplémentation quotidienne pendant trente jours avec 120 mg d'un extrait de Ginkgo biloba. Les résultats ont montré des progrès très nets dans le processus de traitement des informations par la mémoire.
Une supplémentation de courte durée avec des doses modérées de CoQ10 produit d'importants effets anti-âge dans le cerveau. Elle renforce les niveaux métaboliques d'énergie des cellules.
La phosphatidylsérine (PS) est un phospholipide largement présent dans les membranes des cellules du cerveau. Elle semble augmenter le métabolisme du glucose dans le cerveau et augmenter les sites de récepteurs de neurotransmetteurs. Cette augmentation pourrait être l'explication des effets stimulants sur la mémoire de la PS.

Une étude de douze semaines, réalisée sur 149 individus âgés de 50 à 75 ans souffrant de perturbations liées à l'âge de la mémoire, montre qu'une supplémentation avec 100 mg de PS trois fois par jour améliore significativement, dès la troisième semaine de supplémentation, la mémoire et la capacité d'apprendre. L'observation a été poursuivie jusqu'à la douzième semaine sur un plus petit groupe (57 personnes) avec des troubles relativement plus importants. Comparés aux sujets sous placebo, les patients supplémentés avaient de bien meilleurs résultats aux tests de mémoire à la fin de l'étude.
L'acétyl-l-carnitine aide à augmenter les niveaux de dopamine et d'acétylcholine tout en exerçant une action antioxydante. Elle accroît également la fluidité membranaire. Des études animales et chez l'homme ont montré qu'elle améliore la mémoire et la faculté d'apprendre. Dans un essai8 clinique contrôlé, de l'acétyl-l-carnitine a été donnée à des personnes âgées ayant de légers troubles cognitifs. Après 45 jours de supplémentation quotidienne avec 1 500 mg d'acétyl-l-carnitine, des améliorations significatives des perturbations cognitives et, en particulier de celles de la mémoire, ont été constatées.

La vinpocétine est un alcaloïde extrait de la petite pervenche. Elle a été introduite dans la pratique clinique, il y a près de 25 ans en Hongrie, pour traiter les désordres cérébro-vasculaires et les symptômes liés à la sénilité. Elle stimule le flux sanguin cérébral et augmente la production d'ATP (acide adénosine triphosphorique) dans les cellules nerveuses, leur fournissant ainsi plus d'énergie.
Les effets de la vinpocétine sur le fonctionnement de la mémoire ont été étudiés sur 50 patients ayant une circulation cérébrale perturbée.

Le flux sanguin était très nettement augmenté dans la matière grise du cerveau. Après un mois de traitement avec de la vinpocétine, une amélioration des capacités de mémorisation a été enregistrée. Un traitement de longue durée a été associé à une disparition totale des symptômes de déficits neurologiques.

Certaines hormones sont indispensables pour aider les cellules à avoir des niveaux appropriés d'énergie, maintenir des niveaux adaptés d'acétylcholine et protéger le fonctionnement des membranes des cellules du cerveau.
Une supplémentation hormonale peut permettre d'obtenir les niveaux nécessaires de neuro-hormones. La prégnénolone et la DHEA stimulent l'activité des cellules du cerveau et la mémoire (la prégnénolone est transformée en DHEA dans l'organisme).
Une étude a été menée à l'Université de St Louis dans le Missouri sur des personnes âgées. Les résultats préliminaires ont montré qu'une supplémentation en prégnénolone améliore, chez l'homme, la mémoire spatiale et, chez la femme, la mémoire temporelle. 500 mg de prégnénolone, donnés trois heures avant de passer un test standard de mémoire, montrent que cette hormone améliore la mémoire chez l'homme comme chez la femme9.
Administrée à des rats, la DHEA augmente nettement la libération d'acétylcholine par rapport aux quantités libérées avant le traitement. C'est la première étude10 démontrant un effet direct de la DHEA sur la libération de l'acétylcholine des cellules du cerveau dans l'hippocampe, une région cervicale cruciale pour la mémoire.
D'autres études ont montré un effet protecteur de la DHEA contre la détérioration avec l'âge des fonctions mentales et une relation inverse entre des maladies neuro-dégénératives comme la maladie d'Alzheimer ou la maladie de Parkinson et les niveaux de DHEA.

Stress, nervosité, anxiété, …

A petites doses, le stress nous aide à nous lancer dans de nouvelles activités, à relever un défit, à faire face à une situation inattendue ou à prendre part à une compétition. Mais lorsque la tension nerveuse est trop forte ou dure trop longtemps, l'organisme peut se rebeller et développer différents symptômes.
La sérotonine, un neurotransmetteur, a de multiples actions et favorise, notamment, les sensations de bien-être, de calme, de sécurité, de relaxation et de confiance. Dans le cerveau, la sérotonine est produite à partir du tryptophane, un acide aminé. Pour convertir le tryptophane en sérotonine, les neurones utilisent d'abord une enzyme dépendant de la vitamine B3 pour le transformer en 5-HTP. Une enzyme dépendant de la vitamine B6 intervient enfin dans la conversion de ce dernier en sérotonine. De nombreuses études montrent qu'une supplémentation en 5-HTP élève naturellement les niveaux de sérotonine permettant ainsi d'alléger les symptômes liés à une déficience en sérotonine.
Dans le traitement de l'anxiété ou de la dépression, un certain nombre d'études cliniques montrent qu'il donne des résultats similaires ou supérieurs à ceux obtenus avec des médicaments.

A cause de sa capacité à favoriser le sommeil, la mélatonine a été testée comme traitement pour réduire l'anxiété pendant la période d'attente avant une opération chirurgicale. Une étude11 en double aveugle contrôlée contre placebo a comparé, sur 75 femmes attendant une opération, les effets de la mélatonine avec ceux d'un médicament habituellement utilisé dans ce cas, le midazolam. Les résultats ont été probants. Ils ont été confirmés par une seconde étude portant sur 84 patientes sur le point de recevoir une anesthésie. Cependant, l'efficacité de la mélatonine sur d'autres formes d'anxiété n'a pas été examinée.

La théanine est un acide aminé que l'on trouve dans le thé et qui a des effets calmants. Traversant12 aisément la barrière hémato-cérébrale, elle provoque de subtils changements biochimiques qui se traduisent par une action tranquillisante.
La prise de théanine augmente la production de GABA, une substance chimique du cerveau connue pour son effet apaisant. Elle crée aussi une meilleure humeur et une sensation de bien-être. Certains comparent même l'effet relaxant de la théanine à celui que peuvent procurer un massage ou un bain chaud.
Le Garum armoricum (extrait de viscères frais de certains poissons des grands fonds océaniques) contient des polypeptides agissant comme des précurseurs d'endorphines et d'autres neurotransmetteurs qui exercent un effet régulateur sur le système nerveux. Leur action aide l'organisme à s'adapter aux situations de stress.

Dans une étude, 20 patients ont reçu un placebo pendant deux semaines puis un extrait de Garum armoricum pendant deux autres semaines. Le placebo a généré une diminution de 14% de la fatigue et une réduction de 4% des symptômes d'anxiété.
Après la prise de Garum armoricum,
les patients ont rapporté une diminution de 51% de leur fatigue ainsi qu'une amélioration de 65% de leurs symptômes d'anxiété.


1- A randomised, double blind, placebo-controlled trial to determine the effectiveness of botanically derived inhibitors of 5-alpha-reductase in the treatment of androgenetic alopecia. The Journal of Alternative and complementary Medicine, 2002; 8:143-52.
2- A double-blind crossover study evaluating the efficacy of Korean red ginseng in patients with erectile dysfunction: a preliminary report. J Urol. 2002;41:608-613.
3- Dehydroepiandrosterone in the treatment of erectile dysfunction: a prospective double blind, randomised, place-controlled study. Urology;53:590-596.
4- Ginkgo biloba extract in the therapy of erectile dysfunction. J. Urol. 1989; 142:188A.
5- Aphrodisiacs: contribution to clinical validation of the traditional use of Ptychopetalum Guyana,
presentation at the first international congress on ethnopharmacology, June5-9, 1990, Strasbourg.
6- Treatment of age-related memory complaint with ginkgo biloba extract : a randomised double blind placebo controlled study. Phytomedicine, 1998;5:425-434.
7- Neuropsychologic changes after 30-day Ginkgo biloba administration in healthy participants, Int J Neuropsychoparmacol, 2001 Jun;4(2)131-134.
8- Effect of l-acetyl-carnitine on mental deterioration in the age: initial results. Clin Ter 1990;132(6 Suppl): 479-510.
9- Hormonal influence on motivation, learning and memory process, 1976, Hosp Pract. 11(1):123-131.
10- 1996 , Brain Research, August 16
11- Premedication with melatonine: a double-blind placebo-controlled comparison with midazolam. Anesth Analg. 2000:91:473-479.
12- L-theanine, a unique amino acid of green tea and its relaxation effect in humans. Trends Food Sci Tech, 1999, 10:199-204.
Télécharger le pdf contenant cet article Format PDF
Commander les nutriments évoqués dans cet article
Carottol

Complexe de caroténoïdes naturels à large spectre

www.supersmart.com
Coenzyme Q10 30 mg

Sur support lipidique: biodisponibilité triplée !

www.supersmart.com
Triple C

Trois formes synergiques de vitamine C pour une efficacité maximale

www.supersmart.com
Ginkgo Biloba 60 mg

Extrait de Ginkgo Biloba à forte teneur en principes actifs

www.supersmart.com
PS 100

Un complément de phosphatidylsérine pour entretenir sa mémoire

www.supersmart.com
A découvrir aussi
10-08-2016
Rides du visage : quand regretterez-vous de...
Véritables marques du temps, les rides sont la conséquence inéluctable du vieillissement de la peau. Madame Petit, la cinquantaine bien trempée, l’a découvert à ses...
Lire plus
24-06-2019
Vieillissement de la peau : les effets...
L’astaxanthine est un puissant antioxydant naturel qui n’a pas fini de faire parler de lui ! Depuis notre article " L’astaxanthine, un antioxydant particulièrement puissant"...
Lire plus
04-03-2019
Une supplémentation en vitamine D pour traiter...
Essentielle au bon fonctionnement de l’organisme, la vitamine D est principalement connue pour son rôle vital pour la minéralisation des os, des articulations et des...
Lire plus
Suivez-nous
Sélectionnez la langue de votre choix
frendeesitnlpt

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
  • Gratuit : la publication hebdomadaire scientifique "Nutranews"
  • Des promotions exclusives aux membres du club
> Continuer