Accueil  >  Cœur et Circulation sanguine  >  Les polyphénols de cacao...
01-02-2008

Les polyphénols de cacao : des effets bénéfiques pour la santé cardio-vasculaire

Des études de plus en plus nombreuses indiquent que le cacao et les polyphénols qu'il contient exercent une activité bénéfique sur la santé cardio-vasculaire. Ils améliorent le profil lipidique, diminuent la sensibilité des LDL à l'oxydation, abaissent la pression sanguine, réduisent la réactivité des plaquettes sanguines et renforcent l'activité de la fonction endothéliale.

CacaoLes qualités nutritionnelles du cacao sont exploitées par les médecines traditionnelles depuis des siècles, mais ce n'est que depuis peu que ses nombreux effets bénéfiques pour la santé ont été attribués à une variété de nutriments particulièrement abondants dans cet aliment.
Les fèves de cacao sont en effet très riches en polyphénols, essentiellement de la catéchine, de l'épicatéchine ainsi que de la quercétine. Par certains aspects, ils sont proches de ceux que l'on trouve dans le thé, mais ils ont une structure chimique différente et, par suite, des attributs et des fonctions métaboliques également différents. Ces polymères, à un stade 2 à 5 de polymérisation, sont particulièrement intéressants, parce que rapidement absorbés et métabolisés. Les monomères sont métabolisés et éliminés de l'organisme trop rapidement, alors que les polymères de 6 à 10 unités peuvent rencontrer des difficultés pour pénétrer dans les membranes cellulaires et ne sont pas facilement absorbés.
L'épicatéchine et la catéchine sont de puissants antioxydants. Ils agissent directement mais aussi en épargnant les autres anti-oxydants, comme les vitamines C et E.

Les polyphénols de cacao diminuent la mortalité cardio-vasculaire


EpicatechineDes chercheurs hollandais ont examiné les liens existant entre le cacao et la santé cardio-vasculaire de 470 Hollandais âgés de 65 à 84 ans. Les sujets ont été examinés et ont été interrogés sur leur consommation alimentaire lorsqu'ils ont été enrôlés dans l'étude en 1985, puis à l'occasion des visites de suivi en 1990 et 1995. Les chercheurs les ont ensuite répartis en trois groupes selon leur consommation de cacao. Les informations concernant leurs maladies et décès ultérieurs ont été obtenues de données hospitalières ou gouvernementales. Au cours des 15 années suivantes, les hommes consommant régulièrement du cacao avaient une pression sanguine significativement plus basse que ceux qui n'en prenaient pas. Pendant la durée de l'étude, 314 hommes sont décédés, 152 de maladies cardio-vasculaires. Les hommes du groupe consommant le plus de cacao avaient moitié moins de risque de mourir de maladie cardio-vasculaire. Ce risque restait faible même lorsqu'on considérait d'autres facteurs comme le poids, l'habitude de fumer, le niveau d'activité physique, la consommation de calories ou d'alcool. Les sujets consommant le plus de cacao avaient également moins de risque de mourir de toute autre cause1.

Les polyphénols de cacao améliorent le fonctionnement de l'endothélium

L'endothélium est la paroi interne des artères, qui est en contact direct avec des constituants toxiques du sang, tels les LDL oxydés et les triglycérides. C'est un tissu dynamique composé de cellules squameuses, directement impliqué dans la régulation des processus qui entretiennent le tonus et les actions des vaisseaux sanguins et le système cardio-vasculaire en général.
CacaoyerLes deux principaux responsables des maladies occlusives des artères sont une activation anormale des plaquettes et un dysfonctionnement de l'endothélium. Lorsque l'endothélium ne fonctionne plus correctement, les plaquettes, les cellules responsables de la coagulation sanguine, sont dangereusement suractivées. Cela peut entraîner la brusque apparition d'un caillot sanguin ou contribuer à la progression de l'athéro-sclérose en stimulant l'inflammation.
La diminution de l'oxyde nitrique, souvent causée par l'oxydation des LDL ou d'autres composants du sang, est l'un des premiers mécanismes impliqués dans le dysfonctionnement de l'endothélium. Il régule l'élasticité vasculaire, entretient les contractions cardiaques, prévient les lésions sur les vaisseaux et participe à la protection contre l'athérosclérose.
Avec les années, la fonction endothéliale s'altère et l'oxyde nitrique se raréfie. Les artères rencontrent alors des difficultés pour se contracter et se relaxer avec l'élasticité de leur jeunesse. Le rétrécissement progressif et l'occlusion des artères vieillissantes constituent un risque majeur de maladie cardio-vasculaire.
Les propriétés vasculo-protectrices des flavonoïdes alimentaires ont été mises en évidence par l'observation d'améliorations de la fonction endothéliale après la consommation de boissons riches en flavonoïdes, tels le thé noir ou le vin rouge. Ces effets étaient apparemment attribuables à la neutralisation des radicaux libres et à l'étouffement des médiateurs pro-inflammatoires, mais aussi à un renforcement de l'oxyde nitrique bioactif, un médiateur anti-inflammatoire et un vasodilatateur avec une activité concomitante antiplaquettaire.
Pour examiner l'amélioration de la bioactivité du NO par les polyphénols de cacao in vivo, les chercheurs ont comparé les effets de boissons à base de cacao riches ou pauvres en flavonol sur les composés nitroso et la dilatation induite par le flux sanguin dans l'artère brachiale d'individus à risque de maladies cardio-vasculaires. Dans une étude croisée en double aveugle, 20 sujets à risque de maladies cardio-vasculaires ont reçu des boissons à base de cacao riches ou pauvres en épicatéchines et catéchines.
On évalue généralement l'état de la fonction endothéliale par la mesure de la dilatation induite par le flux sanguin et la contraction de l'artère brachiale.
La dilatation de l'artère brachiale, induite par le flux sanguin et dépendante de l'oxyde nitrique, ainsi que les concentrations de composés nitroso dans le plasma ont été mesurées. Les résultats ont indiqué que le cacao riche en polyphénols - non celui qui en était pauvre - augmente de façon significative les concentrations de composés nitroso et la dilatation induite par le flux sanguin de l'artère brachiale2.
Une étude minutieusement contrôlée a été conduite sur des hommes fumeurs pour évaluer les effets de l'ingestion de chocolat sur la fonction endothéliale et l'activation des plaquettes. Compte tenu du mécanisme par lequel la fumée de cigarette endommage l'endothélium, les fumeurs constituent un modèle idéal pour identifier les agents qui apporteront une protection contre les maladies vasculaires liées au vieillissement3. La moitié du groupe a reçu un chocolat noir standardisé en polyphénols tandis que l'autre moitié recevait du chocolat blanc (le chocolat blanc ne contenant pas de polyphénols). Les résultats ont montré une amélioration significative de la dilatation induite par le flux sanguin dans le groupe consommant du chocolat noir. Par rapport aux mesures de départ, elle a été augmentée de 37 % ; cet effet a persisté pendant près de 8 heures. Dans le même temps, l'activation des plaquettes était réduite de 36 % deux heures après l'ingestion du chocolat noir. Aucune modification n'a été observée avec le chocolat blanc. Cette étude apporte la preuve que le chocolat noir induit une amélioration rapide et significative des fonctions endothéliale et plaquettaire.

La consommation de cacao affecte le fonctionnement des plaquettes

Cacao - plaquetteLes plaquettes sanguines jouent un rôle majeur dans les maladies coronaires ; on les trouve sur les sites des premières lésions de l'athérosclérose. Lorsqu'elles sont activées, les plaquettes sécrètent de puissants facteurs mitogènes, tels les facteurs de croissance dérivés des plaquettes, les facteurs de croissance bêta de transformation des protéines ou de croissance épidermique qui conduisent à la prolifération des muscles lisses et à la progression des lésions de l'athérosclérose. Une augmentation de la réactivité plaquettaire et de l'agrégation plaquettaire spontanée est associée à un risque plus élevé de maladie coronarienne récurrente.
Une étude a mis en évidence que la consommation de boissons à base de chocolat modifie chez l'homme le fonctionnement des plaquettes. L'activation des plaquettes est plus faible après la consommation de cacao. La formation de microparticules plaquettaires est réduite. Enfin, elle crée un effet similaire à celui de l'aspirine4. Cette action sur les plaquettes explique en partie les effets bénéfiques des polyphénols de cacao sur le risque cardio-vasculaire.

Les polyphénols de cacao réduisent la pression sanguine

Des données épidémiologiques provenant des Indiens Kuna au Panama suggèrent que les polyphénols ont de possibles effets bénéfiques hypotenseurs.
L'insulinorésistance crée des perturbations dans l'oxyde nitrique vasculaire et des dysfonctionnements endothéliaux qui contribuent ensuite au développement de l'hypertension. En augmentant l'oxyde nitrique, il est possible d'améliorer le fonctionnement endothélial, de diminuer la pression sanguine et de ralentir le processus de développement de l'athérosclérose.
Une étude de 15 jours a été réalisée sur des sujets volontaires hypertendus pour évaluer les effets de la consommation de chocolat noir contenant des polyphénols ou de chocolat blanc sur différents paramètres circulatoires. La pression sanguine systolique des patients ayant ingéré du chocolat noir est descendue de 136 à 124 mm/Hg et la pression diastolique de 88 à 80 mm/Hg. Il n'y a eu aucun changement dans la pression sanguine des sujets prenant du chocolat blanc5.
Cacao fermentéLes chercheurs ont ensuite regardé les mesures de la sensibilité à l'insuline de ces patients hypertendus. Après 15 jours de consommation de chocolat noir, les niveaux d'insuline à jeun ont baissé de 29 % et ceux de glucose de 6 %. Cette réduction de l'insuline à jeun en excès sans augmentation du glucose indique que les polyphénols du chocolat noir ont rapidement amélioré la sensibilité à l'insuline de ces sujets. Aucune amélioration n'a été observée dans le groupe consommant du chocolat blanc.
Lorsqu'un test de la dilatation induite par le flux sanguin a été réalisé pour évaluer la fonction endothéliale, il a montré que chez les sujets ayant consommé du chocolat noir, elle était améliorée et presque revenue à la normale. Aucune évolution de même nature n'a été observée chez les sujets consommant du chocolat blanc.
Une seconde étude est venue corroborer ces résultats en évaluant l'effet du chocolat noir sur des personnes en bonne santé. Les résultats ont montré une réduction de 45 % de l'insulinorésistance ; la pression systolique est pratiquement revenue à la normale.
Un essai s'est intéressé à l'effet de faibles doses de chocolat noir standardisé en polyphénols comparativement à ceux de chocolat blanc. Elle a duré 18 semaines et a évalué les marqueurs des dysfonctionnements de la fonction endothéliale chez des sujets non traités pour une pré-hypertension (pression sanguine entre 130/85 et 139/89).
Les résultats ont montré, dans le groupe recevant des polyphénols de chocolat, que la prévalence de l'hypertension a chuté de 20 %, la pression sanguine moyenne diminuant légèrement et les marqueurs de la fonction endothéliale ont montré une amélioration soutenue alors qu'il n'y a eu aucune évolution dans le groupe prenant du chocolat blanc6.

Les polyphénols de cacao améliorent le profil lipidique et diminuent la sensibilité des LDL à l'oxydation

On a montré que les antioxydants phénoliques inhibent l'oxydation du cholestérol LDL ; un grand nombre de données indiquent que ce sont les LDL oxydés qui conduisent à la construction des plaques graisseuses dans les artères. Des essais in vitro montrent que des extraits de poudre de cacao inhibent efficacement l'oxydation des LDL.
Des essais cliniques ont apporté des preuves consistantes que l'ingestion de polyphénols de cacao abaisse modestement les niveaux du dangereux cholestérol LDL et, dans certains cas, qu'il augmente de façon significative le cholestérol HDL bénéfique. L'un des problèmes dans la protection contre l'athérosclérose des personnes vieillissantes est que leur cholestérol HDL est souvent diminué.
Les personnes ayant des niveaux élevés de HDL ont un faible taux de maladies cardio-vasculaires. Dans une étude humaine, les personnes recevant des polyphénols de cacao ont vu leurs taux de HDL monter de façon étonnante de 24 % après 12 semaines de supplémentation contre seulement 5 % dans le groupe placebo. Leurs marqueurs du stress oxydant ont également été diminués de 24 % tandis que l'oxydation de leurs LDL était diminuée de 9 %. Il n'y a pas eu d'amélioration dans le groupe placebo7.

Cabosses Cacao

Une seconde étude sur l'homme a montré qu'après seulement trois semaines de consommation de chocolat noir, les niveaux de cholestérol HDL des sujets testés augmentaient de 11,4 %. Dans le groupe recevant du chocolat enrichi en polyphénols de cacao, ils ont augmenté de 13,7 %. Le chocolat blanc n'a eu aucune incidence sur le cholestérol HDL mais l'oxydation des LDL a été diminuée dans les trois groupes de sujets de 11,9 %8.
Une étude a évalué les niveaux plasmatiques de cholestérol LDL et de LDL oxydés après la consommation de différentes quantités de poudre de cacao chez des sujets avec une cholestérolémie normale ou légèrement élevée. Dans cette étude en double aveugle, 160 sujets ont ingéré pendant quatre semaines une poudre de cacao avec de faibles niveaux de polyphénols ou une des trois poudres de cacao riches de différentes concentrations de polyphénols. Les poudres à tester étaient consommées deux fois par jour sous forme de boissons après ajout d'eau chaude. Des échantillons sanguins ont été prélevés au début de l'étude et quatre semaines après l'ingestion des boissons à tester pour mesurer les lipides plasmatiques. Les concentrations de LDL oxydés ont diminué dans les trois groupes prenant une des trois poudres de cacao riches en polyphénols. Chez les sujets ayant au début de l'étude des concentrations de cholestérol LDL supérieures ou égales à 3,23 mmol/l, les concentrations plasmatiques de cholestérol LDL, de LDL oxydés et d'apo B ont diminué, tandis que celles du cholestérol HDL augmentaient par rapport aux mesures du début de l'étude. Ces résultats suggèrent que des substances polyphénoliques issues de la poudre de cacao pourraient contribuer à réduire le cholestérol LDL, augmenter le cholestérol HDL et atténuer l'oxydation des LDL9.

Les polyphénols de cacao suppriment les facteurs inflammatoires

Le vieillissement est caractérisé par un état d'inflammation chronique, une cause sous-jacente de la majorité des troubles dégénératifs. Les leucotriènes sont parmi les inducteurs d'inflammation les plus dangereux sur le système vasculaire. Les leucotriènes sont formés en réponse à des niveaux excessifs d'enzymes lipooxygénase et d'acide arachidonique.
CacaoLa consommation de chocolat riche en flavonoïdes par des volontaires sains provoque des modifications significatives dans le métabolisme de l'acide arachidonique, diminuant la concentration plasmatique de métabolites pro-inflammatoires, les leucotriènes cystéinyle. Ces effets bénéfiques peuvent être attribués à des concentrations élevées d'épicatéchine et de catéchine.
Les chercheurs ont démontré que la diminution des concentrations de leucotriènes cystéinyle avec la consommation de chocolat riche en procyanidines pouvait être attribuée à une inhibition directe de la 5-lipooxygénase arachidonate par les catéchines et épicatéchines au niveau enzymatique10.
D'autres études ont montré que les polyphénols de cacao pourraient réprimer la production de cytokines pro-inflammatoires, les interleukines 1-bêta et IL-2. Ils semblent également, dans les cellules mononucléaires du sang de la circulation périphérique, stimuler la production de cytokines anti-inflammatoires IL-4, réprimer l'activité de la 15-lipooxygénase et moduler de façon positive les concentrations du facteur de croissance associé à la transformation cellulaire et du facteur nécrosant de tumeurs dans les cellules mononucléaires du sang de la circulation périphérique11.

Les polyphénols de cacao améliorent les performances cognitives

Les effets préventifs d'un extrait phénolique de cacao sur les radicaux libres produits par les leucocytes de rats exposés à la chaleur et leurs effets protecteurs sur les troubles cognitifs ont été évalués. De l'extrait de cacao ou de la vitamine E, un antioxydant de référence, ont été administrés à des rats 14 jours avant de les exposer à une chaleur de 40 °C pendant deux heures. Le jour suivant l'exposition à la chaleur des animaux, les radicaux libres produits par les leucocytes des animaux traités avec l'extrait de cacao ou la vitamine E ont été significativement réduits par rapport à ceux des animaux témoins. L'administration quotidienne d'extrait de cacao ou de vitamine E a également protégé les rats de troubles cognitifs après l'exposition à la chaleur en contrant la surproduction de radicaux libres12.
Une autre étude a examiné si l'administration quotidienne pendant une année d'un extrait polyphénolique de cacao, à la dose de 24 mg/kg, à des rats Wistar âgés de 15 à 27 mois affectait le développement de déficits cognitifs, les niveaux urinaires de dopamine libre et leur durée de vie.
L'extrait de cacao polyphénolique a amélioré les performances cognitives, augmenté l'espérance de vie et préservé des niveaux urinaires élevés de dopamine libre. Ces résultats suggèrent qu'un extrait polyphénolique de cacao pourrait avoir des effets bénéfiques en retardant les troubles cérébraux liés au vieillissement, y compris les déficits cognitifs du vieillissement normal et peut-être des maladies neurodégénératives.

Les polyphénols de cacao pourraient augmenter l'espérance de vie

Une étude sur animaux suggère que la consommation de petites quantités de cacao ou de chocolat riches en polyphénols pourrait offrir une protection contre le stress chronique oxydant et augmenter l'espérance de vie.
Un extrait de polyphénols de cacao ou un placebo ont été administrés à des rats Wistar mâles avant et pendant l'induction de niveaux considérables de stress. La survie, le poids corporel, la consommation d'eau et d'aliments ont été enregistrés au cours de l'expérimentation. Les rats ayant absorbé des polyphénols de cacao ont vécu 30 % plus longtemps que les autres animaux.

Les polyphénols de cacao stimulent l'immunité

CacaoLes effets de polyphénols de cacao sur la réponse immunitaire innée ont été examinés in vitro. Des cellules sanguines mononucléaires - des monocytes purifiés, des cellules CD4 et CD8 - ont été isolées de volontaires en bonne santé et mises en culture en présence de polyphénols de cacao. Les cellules isolées en culture ont ensuite été confrontées à des lipopolysaccharides. Les résultats ont montré que les polyphénols de cacao étaient de puissants stimulants du système immunitaire inné et des premières réactions de l'immunité adaptative13.

Les polyphénols de cacao inhibent la croissance de cellules cancéreuses

Des chercheurs ont étudié in vitro l'influence des polyphénols de fèves de cacao sur la croissance de cellules cancéreuses humaines locales de prostate ainsi que sur des cellules métastasiques. Pour les besoins de la comparaison, ils ont testé l'efficacité d'une autre substance d'origine végétale, le bêta-sitostérol, connu pour sa capacité à inhiber les cancers. Les résultats ont montré que les polyphénols des fèves de cacao inhibent in vitro la croissance de cellules cancéreuses et même, dans certains cas, la stoppent complètement. Le même phénomène a été observé, dans une moindre mesure, sur des cellules métastasiques. La comparaison avec le bêta-sitostérol montre que les polyphénols de cacao ont besoin de moins de temps pour obtenir un résultat similaire14. Les polyphénols n'avaient aucun effet sur la croissance des cellules normales.



Références :
1. Buijsse B. et al., Arch. Int. Med., 2006 Feb 27, 166(4):411-7.
2. Sies H. et al., Cocoa polyphenols and inflammatory mediators, Am. Clin. Nutr., 2005 Jan, 81(1 Suppl):304S-312S.
3. Hermann F. et al., Dark chocolate improves endothelial and platelet function, Heart., 2006 Jan, 92(1):119-20.
4. Rein D. et al., Cocoa inhibits platelets activation and function, Am. J. Clin. Nutr., 2000, 72:30-5.
5. Grassi D. et al., Cocoa reduces blood pressure and insulin resistance and improves endothelium-dependent vasodilatation in hypertensives, Hypertension, 2005 Aug, 46(2):398-405.
6. Taubert D. et al., Effects of low habitual cocoa intake on blood pressure and bioactive nitric oxide: a randomized controlled trial, JAMA, 2007 Jul 4, 298(1):49-60.
7. Heiss C. et al., Acute consumption of flavanol-rich cocoa and the reversal of endothelial dysfunction in smokers, J. Am. Coll. Cardiol., 2005 Oct 4, 46(7):1276-83.
8. Mursu J. et al., Dark chocolate consumption increases HDL cholesterol concentration and chocolate fatty acids may inhibit lipid peroxidation in healthy humans, Free Radical Biol. Med., 2004, 37:1351-1359.
9. Baba S. et al., Plasma LDL and HDL cholesterol and oxidized LDL concentrations are altered in normo- and hypercholesterolemic humans after intake of different levels of cocoa powder, J. Nutr., 2007 Jun, 137(6):1436-41.
10. Sies H. et al., Cocoa polyphenols and inflammatory mediators, Am. Clin. Nutr., 2005 Jan, 81(1 Suppl):304S-312S.
11. Keen C.L. et al., Cocoa antioxidants and cardiovascular health, American Journal of Clinical Nutrition, January 2005, vol. 81, n° 1, 298S-303S.
12. Rozan P. et al., Preventive antioxidant effects of cocoa polyphenolic extract on free radical production and cognitive performances after heat exposure in Wistar rats, Journal of Food Science, 2007, vol. 72, n° 3, S203-S206.
13. Kenny T.P. et al., Immuneb effects of cocoa procyanidin oligomers on peripheral blood mononuclear cells, Experimental Biology and Medicine, 2007, 232:293-300.
14. Jourdain C. et al., In-vitro effects of polyphenols from cocoa and betasitosterol on the growth of human prostate cancer and normal cells, Eur. J. Cancer Prev., 2006 Aug, 15(4):353-61.
Télécharger le pdf contenant cet article Format PDF
A découvrir aussi
07-06-2016
Ce nutriment rajeunit la peau et les...
Imaginez un aliment naturel qui empêche la peau de se rider, de se distendre, de vieillir, aussi bien sur le visage (paupières, joues, lèvres) que...
Lire plus :
22-05-2017
Une association efficace contre le mauvais cholestérol
cholesterol - Aloe Vera - ProbiotiquesUne équipe de recherche indienne vient...
Lire plus :
16-05-2017
Des nutriments bénéfiques contre l'hypertension artérielle
A l’occasion de la Journée Mondiale contre l’hypertension, il convient de rappeler l’importance de la prévention et du diagnostic de ce trouble cardiovasculaire. Caractérisée par...
Lire plus :
Suivez-nous
Sélectionnez la langue de votre choix
frendeesitnlpt

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
  • Gratuit : la publication hebdomadaire scientifique "Nutranews"
  • Des promotions exclusives aux membres du club
> Continuer