Sorry, this article does not exist in this language. Click to see it in french.Content-type: text/html Les baies d'acai : une puissante concentration d'anthocyanines - Antioxidantien - Nutranews
Startseite   >  Antioxidantien  >  Les baies d'acai :...
01-06-2006

Les baies d'acai : une puissante concentration d'anthocyanines

L'acai (Euterpe oleracea) est un palmier qui pousse, en Amazonie, dans le nord du Brésil. Il est connu par les indigènes sous le nom de içá-çai, qui signifie « le fruit qui pleure ». Son fruit est une baie pourpre avec des concentrations d'anthocyanines, de puissants antioxydants, plus élevées que celles que l'on trouve dans le vin rouge. Les baies de l'acai sont également une excellente source de calcium, de fer, de vitamines B1, B2 et B3, de vitamines C et E, ainsi que d'acides gras essentiels. Elles sont également riches en fibres.

 

La légende de l'acai


Il fut un temps où vivait une jeune indienne amazonienne appelée Laca. Son père était le chef d'une tribu qui avait tellement grandi qu'il n'y avait pas suffisamment de nourriture pour tout son peuple. Le chef décréta alors que tous les nouveau-nés devaient être tués. Sa propre fille mit au monde un enfant après que cette décision eut été prise. Laca pleura seule, dans sa tente, pendant des jours, la mort de son enfant. Un soir, elle eut l'impression qu'elle entendait un bébé pleurer. Lorsqu'elle sortit à la recherche de l'enfant, elle vit un palmier sortir de la terre, couvert de fruits. Pleine de désespoir, elle se coucha sous l'arbre et mourut. Le jour suivant, la tribu découvrit le corps de Laca sous le nouvel arbre. Ses fruits rassasièrent leur faim et leur redonnèrent toute leur énergie. Le chef abrogea alors son cruel décret et déclara que ces fruits porteraient le nom de sa fille. Grâce à l'abondance de nourriture, la tribu grandit et s'épanouit et, depuis des décennies, l'acai est apprécié par le peuple brésilien. Dans les années 1950, les médecins ont commencé à se rendre compte que l'acai pouvait être bénéfique pour la santé.



Les baies d'acai : une puissante concentration d'anthocyanines


L'acai (Euterpe oleracea) est un palmier qui pousse, en Amazonie, dans le nord du Brésil. Il est connu par les indigènes sous le nom de içá-çai, qui signifie «le fruit qui pleure». Son fruit est une baie pourpre avec des concentrations d'anthocyanines, de puissants antioxydants, plus élevées que celles que l'on trouve dans le vin rouge. Les baies de l'acai sont également une excellente source de calcium, de fer, de vitamines B1, B2 et B3, de vitamines C et E, ainsi que d'acides gras essentiels. Elles sont également riches en fibres.

Depuis des centaines d'années, les baies d'acai font partie de l'alimentation traditionnelle des indigènes de l'Amazonie. L'acai appartient aussi à leur folklore, ayant fait son chemin aussi bien dans les légendes que dans l'alimentation ou la médecine traditionnelle.
Les Brésiliens l'utilisent traditionnellement pour traiter les troubles digestifs ou les maladies de la peau.

Un puissant antioxydant


La couleur pourpre sombre du fruit est due à la présence de composés phénoliques. Des études montrent que la peau des baies contient dix à trente fois la teneur en anthocyanines du vin rouge1.
L'acai est connu pour avoir de puissantes propriétés antioxydantes. Au cours d'un test in vitro, des anthocyanines et des phénols, connus pour leur pouvoir antioxydant, ont été extraits du fruit.

La valeur ORAC de l'acai (une évaluation du pouvoir antioxydant) est l'une des plus élevées trouvée dans des extraits de fruits.
Les capacités antioxydantes de 11 échantillons de pulpe de baies d'acai ont été étudiées contre trois espèces réactives oxygénées différentes. Le pouvoir antioxydant de tous les échantillons était excellent contre les radicaux peroxyl, bon contre le peroxynitrite et faible contre les radicaux hydroxyl par rapport à des jus de fruits et de légumes européens récemment analysés. Dans tous les cas, la corrélation entre la concentration des échantillons et la capacité antioxydante n'était pas linéaire.
Les composés phénoliques de la pulpe pourpre de baies d'acai ont été identifiés par chromatographie liquide haute performance ; les deux principaux anthocyanidines, le cyanidine-3-glucoside et le cyanidine-3-rutoside, ont été quantifiés. La contribution des anthocyanines à la puissance antioxydante totale a été évaluée à seulement 10 %. Il semble donc évident que d'autres composés non encore identifiés sont responsables de la majeure partie des capacités antioxydantes de la pulpe des baies d'acai2.

Les effets bénéfiques des anthocyanines

 
Des études montrent que les anthocyanines exercent une influence bénéfique sur toute une variété de problèmes de santé. Une des raisons de cette influence réside dans leurs propriétés anti-inflammatoires qui affectent le collagène et le système nerveux. Leur capacité à protéger à la fois les petits et les gros vaisseaux sanguins des dommages oxydatifs dérive de tout un ensemble d'effets incluant l'atténuation des dommages sur les microvaisseaux causés par des niveaux élevés de sucre sanguin, responsables des complications du diabète.

Inflammation et collagène

 
Au cours de l'inflammation, des enzymes endommagent les tissus conjonctifs dans les capillaires, provoquant une infiltration de sang dans les tissus alentour. Des oxydants sont libérés et d'autres lésions provoquées sur les parois des vaisseaux sanguins. Les anthocyanines protègent de différentes façons. D'abord, ils neutralisent les enzymes qui détruisent le tissu conjonctif. Ensuite, leur capacité antioxydante empêche les oxydants d'endommager le tissu conjonctif. Enfin, ils réparent les protéines endommagées dans les parois des vaisseaux sanguins. Des expérimentations sur animaux ont montré qu'une supplémentation en anthocyanines prévenait efficacement l'inflammation et les lésions des vaisseaux sanguins qui en découlent3.

Système nerveux


Les effets anti-inflammatoires des anthocyanines aident à expliquer de nombreux autres de leurs effets protecteurs. Le cerveau est particulièrement vulnérable aux dommages oxydatifs. On pense que des résidus de nitration peroxynitrite de tyrosine dans les enzymes et les protéines sont une des causes majeures de lésions cérébrales dans les maladies neurodégénératives et les traumatismes du cerveau. La tyrosine nitrée bloque les sites des récepteurs des facteurs de croissance nerveux, empêchant ainsi la croissance neurale et inhibant la réparation. En prévenant la nitration de la tyrosine, les anthocyanines pourraient aider à protéger de maladies neurologiques. On a même montré qu'une supplémentation en myrtilles pouvait, chez des animaux, inverser des déficits neurologiques liés à l'âge4.

Les vaisseaux sanguins

 
Les anthocyanines préviennent une étape fondamentale de l'athérogenèse : l'oxydation des LDL. Ensuite, les anthocyanines protègent l'intégrité des cellules endothéliales qui tapissent les parois des vaisseaux sanguins. De plus, les anthocyanines détendent les vaisseaux sanguins.
Par ailleurs, les anthocyanines aident à maintenir l'intégrité microcapillaire en stabilisant les parois des capillaires.

Diabète


Les lésions sur les microvaisseaux causées par des niveaux élevés de sucre sanguin sont responsables de la plupart des complications du diabète. Les protéines du collagène se lient avec des sucres avec pour résultat du collagène anormal dans les vaisseaux sanguins. Dans une étude allemande, 12 adultes diabétiques ont pris quotidiennement 600 mg d'anthocyanines pendant deux mois. Après la supplémentation, la production de collagène anormal avait significativement diminué5.
Une des plus sérieuses complications du diabète est la rétinopathie qui peut conduire à la cécité. La rétinopathie se produit lorsque l'organisme n'arrive plus à réparer les capillaires endommagés et lorsqu'il y a une surproduction de protéines anormales. Les anthocyanines empêchent les capillaires de fuir et préviennent la prolifération de protéines anormales. Dans une étude italienne, 30 des 40 sujets atteints de rétinopathie ont montré une amélioration après la prise de 120 mg quotidiens d'anthocyanine pendant plusieurs semaines. Aucune amélioration n'avait été observée chez les sujets témoins6.

Une action sur des cellules cancéreuses

 
De nombreuses données scientifiques soutiennent qu'il existe une association entre la consommation de fruits et légumes riches en composant polyphénoliques et la diminution de l'incidence de certains cancers. Une étude7 in vitro, réalisée à l'université de Floride, a examiné les effets des polyphénols de baies d'acai sur l'antiprolifération et l'apoptose de cellules leucémiques humaines.

Elle montre qu'un extrait de baies d'acai détruit des cellules cancéreuses humaines en culture. Plus précisément, elle a indiqué que l'extrait déclenchait une réponse d'autodestruction chez 86 % des cellules de leucémie testées.
Une autre étude, également réalisée à l'université de Floride, devrait étudier les effets antioxydants de l'acai sur des sujets humains. Elle devrait déterminer de quelle façon les composants sont absorbés dans le sang et de quelle manière ils affectent la pression sanguine, les niveaux de cholestérol et d'autres paramètres biologiques.
Jusqu'à présent, seules des recherches fondamentales ont été effectuées sur les baies d'acai qui contiennent au moins 50 à 75 composants non encore identifiés. La raison pour laquelle on connaît aussi peu de chose sur les baies d'acai est qu'elles sont très périssables et utilisées aussitôt que cueillies. Ce n'est que depuis quelques années que l'on trouve des produits transformés à partir de baies d'acai.

--------------------------------------------------------------------------------
Références :

 

1. Rogez H. Acai, Preparo, composiçao e Melhormento da convenraçao, Belem, EDUFPA, 2000.
2. Int. J. Food Sci. Nutr., 2005, Feb, 56(1): 53-64.
3. Bertuglia S. et al., Effect of vaccinium myrtillus anthocyanosides on ischemia reperfusion injury in hamster cheek pouch microcirculation, Pharmacol. Res., 1995, 31(3/4):183-7.
4. Joseph J.A., Reversals of age-related declines in neuronal signal transduction, cognitive and motor behavioural deficits with blueberry, spina strawberry dietary supplementation, J. Neurosci., 1999 Sep 15, 19(18):8114-21.
5. Boniface R., Effect of anthocyanins on human connective tissue metabolism in the human, Klin Montsble Augenheilkd, 1996 Dec, 209(6): 368-77.
6. Perossini M., Diabetics and hypertensive retinopathy therapy with vaccinium myrtillus anthocyanosides double blind placebo controlled clinical trial.
7. 2004 IFT Annual Meeting, July 12-16, Las Vegas.

Auch lesen
13-02-2017
Zink: eine tägliche Einnahme, um die DNA-Schäden...
Sie stellen sich Fragen bezüglich einer Supplementation mit Zink: welche positiven Auswirkungen? Welche Effekte? Welche Wirksamkeit? Bilanz ziehen dank einer Studie, die im Jahre 2016...
Weitere Info
04-09-2019
Mit diesem Antioxidans, das gegen Mitochondrien wirkt,...
Eine in Hypertension , der Zeitschrift der American Heart Association, veröffentlichte Studie liefert neue Belege für die Wirksamkeit dieses Nahrungsergänzungsmittels bei der Reduzierung des Risikos...
Weitere Info
16-11-2016
Das Astaxanthin ist ein ganz besonders wirksames...
Das Astaxanthin gehört zur großen Familie der Karotinoide, von der es die äußerst wirkungsvollen antioxidativen Eigenschaften besitzt. Das Astaxanthin wird von verschiedenen Algen- und Planktonarten...
Weitere Info
Folgen Sie uns
Bitte wählen Sie die gewünschte Sprache aus
defrenesitnlpt

Kostenlos

Danke für Ihren Besuch, bevor Sie uns verlassen

REGISTRIEREN SIE SICH BEI DEM
Club SuperSmart
und profitieren Sie von
exklusiven Vorteilen:
  • Kostenlos: die wöchentliche wissenschaftliche Veröffentlichung "Nutranews"
  • Exklusive Angebote für Clubmitglieder
> Fortsetzen