Accueil  >  Sexualité  >  Vous faut-il vraiment du...
01-07-1998

Vous faut-il vraiment du Viagra®?


Le Viagra? («citrate de sildenafil ») a été officiellement approuvé le 27 mars 1998 par la Food and Drug Administration (FDA) comme médicament destiné à «améliorer la réponse érectile ». Depuis ce jour, les médecins américains prescrivent du Viagra au rythme de 40.000 ordonnances par jour. Le succès commercial du Viagra est tel que ses ventes sont sur le point de dépasser celles du Prozac?. A lui seul, le Viagra, dont le prix est de $ 10 par gélule, a contribué pour 37 % aux bénéfices de son fabricant PFIZER pour le 2ème trimestre de 1998. Le Viagra sera disponible en France à l'automne. Il est déjà en vente en Grande Bretagne, où les prix atteignent £ 15 par gélule. Le Viagra a été développé essentiellement comme un traitement de l'impuissance résultant du diabète, des maladies circulatoires, des blessures de la colonne vertébrale ou de l'ablation de la prostate. Mais le volume des prescriptions a débordé très largement ce cadre et concerne déjà en bonne partie un usage dit «récréatif ». Plusieurs dizaines de décès dus vraisemblablement au non-respect des contre indications ont été signalés. Une telle «excitation » est-elle justifiée ?
Les mécanismes de l'érection

Pour obtenir une érection, il faut, à l'origine, exercer une stimulation sur le système nerveux parasympathique. Celui ci doit être stimulé pour que la relaxation et l'état d'esprit nécessaires au désir s'installent. En d'autres mots, si vous pensez à autre chose à ce moment là, il n'y aura pas d'érection…
Cette stimulation nerveuse active une enzyme, la Nitrous Oxyde Synthase (NOS) qui agit sur l'acide aminé Arginine présent dans le sang pour libérer une substance sans laquelle il ne peut y avoir d'érection : l'Oxyde Nitrique (NO).
L'Oxyde Nitrique permet au sang de remplir deux espèces d'éponges situées dans le pénis : le corps caverneux et le corps spongieux. Une nouvelle enzyme est alors activée : la Guanylate Cyclase. Celle ci suscite la production d'un nouveau composé : la Guanosine Monophosphate cyclique (couramment nommée GMP cyclique ou cGMP). La cGMP relaxe les muscles lisses et les vaisseaux sanguins du pénis et leur permet de s'étirer, ce qui provoque un afflux de sang : le pénis devient plus grand et durcit, entrant ainsi en état d'érection.

Mécanisme physiologique de l'érection :

Stimulation parasympathique =>Oxyde Nitrique (NO) =>  activation de la Guanylate Cyclase =>  production de GMP cyclique =>  relaxation des muscles lisses et des vaisseaux sanguins du pénis =>  accroît le flux sanguin =>  érection

Comment se termine une érection

Dès que la cGMP est produite, une autre enzyme est activée, la Phosphodiesterase-5 (PDE-5), dont le rôle est de détruire la cGMP pour mettre fin à la relaxation des muscles lises et terminer l'érection. Ceux qui ont du mal à conserver une érection produisent trop de PDE-5, et trop tôt.

Comment agit le Viagra

Le Viagra inhibe, sélectivement et temporairement, l'enzyme PDE-5. Ce qui permet à la cGMP de rester en concentration suffisante dans le corps caverneux et donc de maintenir plus facilement et plus longtemps l'érection.

Mécanisme de l' inhibition de la PDE-5 par le Viagra :

Phosphodiesterase-5(PDE-5) => action bloquante du Viagra => concentration élevée de cGMP => relaxation durable des muscles lisses => flux sanguin accru et érection durable

Le Viagra est rapidement absorbé et éliminé par l'organisme. La concentration sanguine maximale survient environ 60 minutes après l'absorption. Il faut néanmoins bien comprendre que:

- Le Viagra ne cause pas directement l'érection et n'a pas d'effet en l'absence de stimulation sexuelle : ce n'est pas un « aphrodisiaque ».
- Ce n'est pas non plus un remède contre l'éjaculation précoce.
- Comme beaucoup de médicaments, il n'est pas dénué d'effets secondaires (altération de la perception des couleurs dans 3% des cas, maux de tête dans 16% des cas) et de contre indications (accompagné de cardiotoniques à base nitrate du type des fameux « poppers », il peut entraîner une chute rapide de la tension).

En tout état de cause, l'usage du Viagra devrait être réservé aux cas diagnostiqués de dysfonction érectile résultant d'une surproduction de PDE-5. Les hommes (le plus grand nombre) qui n'ont pas ce problème, et qui produisent des concentrations normales d'Oxyde Nitrique (NO) et donc de cGMP, n'amélioreront pas particulièrement leurs performances sexuelles grâce au Viagra.

Quelles sont les alternatives naturelles ?

Si l'idée de prendre un médicament coûteux et potentiellement dangereux chaque fois que vous voulez faire l'amour ne vous emballe pas, vous pouvez essayer quelques substances naturelles qui ont fait leurs preuves et permettent de remédier à la plupart des dysfonctions sexuelles mineures :

L'acide aminé Arginine est l'unique précurseur de l'Oxyde Nitrique (NO) dont nous avons vu le rôle central comme « signal intercellulaire » de l'érection. La concentration sérique en L-Arginine est le facteur limitant de la production de NO. Une étude réalisée à l'Université de New York a montré que 40 % des personnes supplémentées obtenaient plus facilement des érections grâce à l'Arginine (Zorgniotti A., Lizza E., 1994, Effect of large doses of the nitric oxyde precursor L-Arginine on erectile dysfunction. Int.J.Impotence Res.,6 :33-36). Cette étude a utilisé une dose unique de 2,8 g d'Arginine. D'autres chercheurs disent obtenir des résultats nettement meilleurs (de l'ordre de 80%) en supplémentant tous les jours pendant quelques semaines, ce qui permet d'accumuler le substrat d'Arginine dans le sérum. Notons également que l'Arginine est utilisée depuis longtemps avec succès pour accroître le nombre et la mobilité des spermatozoïdes.

La Yohimbine est un alcaloïde tiré de l'écorce de l'arbre Africain Yohimbe. La Yohimbine bloque sélectivement et localement les récepteurs alpha-2 du système nerveux sympathique, ce qui a pour effet de retarder l'orgasme et l'éjaculation. La Yohimbine est donc utile aux éjaculateurs précoces (disponible en pharmacie : Yohimbine Houdé) mais elle est sans effet sur les autres dysfonctions. Attention aux effets secondaires (hypertension et anxiété) en cas de surdosage.

L'Androstenedione est un précurseur extrêmement actif et direct de l'hormone sexuelle mâle Testostérone. La Testostérone agit sur des récepteurs spécialisés du système nerveux central pour accroître la Libido (le désir sexuel). L'accroissement rapide et temporaire de la Testostérone sérique provoquée par la prise orale d'Androstenedione est un moyen relativement sûr et efficace de provoquer à court terme une augmentation de la libido masculine. L'Androstenedione est disponible aux USA où elle est considérée comme un supplément nutritionnel. Comme d'habitude, les français devront attendre…

Le Marapuama (ou Muirapuama) est un petit arbre dont les racines et l'écorce sont utilisées dans la médecine traditionnelle du Brésil et de Guyane. L'espèce Ptychopetalum Olacoïdes est étudiée depuis 1920 comme tonique sexuel et remède de l'impuissance. Elle figure toujours sous cette indication dans la fameuse British Herbal Pharmacopoeia. Ses constituants actifs sont des acides gras, des stérols et un alcaloïde, la Muirapuamine. Deux études récentes ont montré la capacité du Marapuama à améliorer la libido et la capacité érectile : 

- Sur 262 patients mâles étudiés, 61 % ont fait état d'un désir sexuel accru et 51% d'améliorations de la capacité érectile (Waynberg J., Contributions to the clinical validation of the traditional use of Ptychopetalum Guyanna, 1st International Congress of Ethnopharmacology, Strasbourg, France, June 5-9, 1990).
- Une autre étude conduite sur 100 patients a montré une activité spécifique positive du Marapuama dans les cas d'asthénie sexuelle (Waynberg J., Male Sexual Asthenia - Interest in a traditional plant derived medication. Ethnopharmacology, March 1995). Voir Nutranews de janvier 1998 pour des détails sur cette étude.

En résumé : ne vous laissez pas piéger par l'intense campagne de relations publiques qui accompagne le lancement du Viagra. La plupart des gens n'en ont pas besoin et les alternatives naturelles font parfaitement l'affaire !

A découvrir aussi
23-06-2015
Une sexualité épanouie avec des aphrodisiaques naturels
Depuis la nuit des temps, les hommes ont cherché dans les plantes les moyens de stimuler ou de réveiller leur sexualité. Tongkat ali, yohimbe, zallouh,...
Lire plus
08-08-2018
Booster sa libido en cette période estivale
L’été, les vacances, la chaleur, les tenues légères sont propices à une augmentation de la libido. Mais si malgré ces bonnes dispositions, elle reste au...
Lire plus
01-09-2008
Stimuler naturellement la production de testostérone
Chez l'homme, la testostérone atteint son pic le plus le plus élevé vers l'âge de 30 ans, puis commence ensuite à décliner d'environ 1,6 %...
Lire plus
Format PDF
Suivez-nous

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
  • Gratuit : la publication hebdomadaire scientifique "Nutranews"
  • Des promotions exclusives aux membres du club
> Continuer