Accueil  >  Phytonutriments  >  Les polyphénols associés à...
13-11-2013

Les polyphénols associés à une diminution de la mortalité chez les personnes âgées

Selon une nouvelle étude, un apport alimentaire élevé en polyphénols a été associé à une réduction de près de 30% du taux de mortalité, toutes causes confondues, chez les personnes âgées. En effet, les polyphénols pourraient avoir un rôle dans la prévention de plusieurs maladies chroniques, mais l’évaluation de l’apport alimentaire en polyphénols à partir de questionnaires d’auto-évaluation s’est avérée peu fiable et inexact.

Cette nouvelle étude espagnole, publiée dans le "Journal of Nutrition" est la première à évaluer l’apport en polyphénols alimentaires en ne se basant pas sur les questionnaires d’évaluations des fréquences alimentaires mais en utilisant un biomarqueur nutritionnel : la mesure de la concentration urinaire en polyphénols totaux.

Cette étude dirigée par le professeur Andres-Lacueva de l’université de Barcelone avait pour objectif d’évaluer l’effet des régimes alimentaires riches en polyphénols sur la longévité et le risque de mortalité en mesurant pendant 12 ans la concentration urinaire en polyphénols.

L’équipe espagnole a donc analysé les données d’une étude de cohorte provenant de 807 hommes et femmes de plus de 65 ans vivant dans la région de Chianti en Toscane (Italie). Pendant les 12 années de suivi, 274 participants (34%) sont décédés et les chercheurs ont constaté que les concentrations urinaires en polyphénols (ajustées selon l’âge et le sexe) avaient tendance à être plus élevées chez les participants ayant survécu que chez ceux qui sont décédés. Et l’analyse des données alimentaires sur la consommation de polyphénols provenant de l’enquête n’avait pourtant pas révélé de différences significatives.

Les résultats suggèrent donc une association entre un apport élevé en polyphénols et la réduction du risque de mortalité. En effet, parmi les participants de l’étude, à l’inscription ceux ayant un apport élevé en polyphénols (supérieur à 650 mg par jour) avaient un risque de mortalité réduit de 30% par rapport à ceux qui avaient un apport plus faible en polyphénols (inférieur à 500 mg par jour).

La concentration urinaire en polyphénols totaux, un nouveau biomarqueur, a donc permis de mettre en évidence qu’une forte consommation de polyphénols alimentaires peut être intimement liée à la longévité.

Les auteurs déclarent que "le développement et l’utilisation de biomarqueurs nutritionnels permet de faire une estimation plus précise et surtout plus objective que l’évaluation des apports basée sur les réponses aux questionnaires d’évaluations des participants." et ajoute que "cette méthodologie permet une évaluation plus fiable et plus précise de la relation entre l’apport alimentaire et le risque de mortalité ou de maladie."

"Ces résultats corroborent les preuves scientifiques précédentes suggérant que les personnes qui consomment des fruits et légumes, riches en polyphénols, sont moins à risque de développer des maladies chroniques et ont un taux de mortalité globale moindre" a déclaré Raul Zamora Ros, l’auteur principal de l’étude.

Zamora-Ros R, Rabassa M, Cherubini A, Urpí-Sardà M, Bandinelli S, Ferrucci L, Andres-Lacueva C. High concentrations of a urinary biomarker of polyphenol intake are associated with decreased mortality in older adults. J Nutr. 2013 Sep;143(9):1445-50. doi: 10.3945/jn.113.177121. Epub 2013 Jun 26.
Commander le nutriment évoqué dans cet article
Apple Polyphenols

Un puissant extrait de pomme aux propriétés anti-âge

www.supersmart.com
A découvrir aussi
16-08-2016
La berbérine - un activateur efficace et...
Une alternative non médicamenteuse et sûre pour prolonger l’espérance de vie et mettre le diabète type II sous silence La berbérine fait partie des substances...
Lire plus
21-08-2019
Une substance antivieillissement produite après la digestion...
La lutte contre le vieillissement se poursuit. Des chercheurs travaillant pour une start-up ont découvert les effets bénéfiques de l’urolithin A 1 , une substance...
Lire plus
29-08-2007
MENOPAUSE : LES SOLUTIONS NATURELLES EXISTENT !
MENOPAUSE : LES SOLUTIONS NATURELLES EXISTENT ! (1er juillet 2000) Les Phyto-Oestrogènes Vers l'âge de 45 à 50 ans, le corps féminin commence à produire de...
Lire plus
Format PDF
Suivez-nous
Sélectionnez la langue de votre choix
frendeesitnlpt

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
  • Gratuit : la publication hebdomadaire scientifique "Nutranews"
  • Des promotions exclusives aux membres du club
> Continuer