Accueil  >  Vitamines  >  Les chiens et les...
01-09-2009

Les chiens et les chats ont, eux aussi, besoin de suppléments nutritionnels

Chiens et chatsComme nous, chiens et chats ont besoin de nutriments essentiels pour lutter contre le vieillissement, le stress oxydatif et les maladies dégénératives qui les accompagnent. En plus d'une bonne alimentation équilibrée, donner des suppléments nutritionnels adaptés à leurs besoins apportant des vitamines, des minéraux, des acides aminés… peut permettre d'aider vos animaux préférés à mieux vivre plus longtemps.

Parce que, oui, les chiens et les chats sont eux aussi susceptibles de développer, avec le passage des années, des maladies dégénératives. Les cancers, les maladies hépatiques et rénales sont parmi les premières causes de mortalité chez les animaux de compagnie. En 1978, un chercheur du National Cancer Institute a publié une étude de prévalence et de similitudes entre les cancers chez l'homme, les chiens et les chats. Il a constaté que non seulement la prévalence de certains cancers était similaire mais que les cancers eux-mêmes l'étaient1.
Et, de surcroît, il faut que l'animal soit suffisamment malade pour que nous nous en rendions compte. Et malheureusement, il peut alors être trop tard à ce moment-là pour l'aider.
Chez le chien comme dans toutes les espèces animales étudiées scientifiquement, le vieillissement est associé à l'émergence d'affections pathologiques, la plupart d'entre elles étant liées à des problèmes radicalaires. Une supplémentation quotidienne avec une formulation équilibrée en vitamines, minéraux, acides aminés… aidera à protéger les organes vitaux de vos animaux de compagnie, à stimuler leur immunité, leur longévité, à renforcer ses défenses antioxydantes et lui apporter une protection contre des maladies dégénératives.

Lutter contre le stress oxydant produit par l'effort

L'effort physique est source d'une augmentation de l'incidence du stress oxydatif chez le chien, comme le démontrent de nombreuses études conduites sur le chien de traîneau. Le stress oxydatif est aussi un facteur causal et aggravant des phénomènes de sénescence.
Une étude a été réalisée pour déterminer les effets d'une supplémentation en antioxydants sur les concentrations plasmatiques en antioxydants, les lésions oxydatives induites par l'exercice physique et la résistance aux lésions oxydatives au cours de l'exercice physique sur des chiens de traîneau d'Alaska. Soixante-deux chiens de traîneau ont été enrôlés dans cette étude et répartis en trois groupes : sédentaire et non supplémenté servant de groupe témoin, faisant de l'exercice et non supplémenté et faisant de l'exercice et recevant quotidiennement par voie orale pendant trois mois : 400 UI d'acétate d'alpha-tocophérol, 3 mg de bêta-carotène et 20 mg de lutéine. Des échantillons de sang ont été prélevés avant et après 1 et 3 jours d'exercice et après 3 jours de repos. Les résultats ont montré que la supplémentation en antioxydants a augmenté les niveaux plasmatiques d'antioxydants, diminué l'oxydation de l'ADN et augmenté la résistance des particules de lipoprotéines à l'oxydation in vitro. La supplémentation pourrait atténuer les lésions oxydatives induites chez les chiens de traîneau par l'exercice physique intensif2.
Une autre étude a examiné les effets d'une supplémentation par voie orale avec de la vitamine E pendant dix semaines sur les lésions oxydatives induites par l'exercice physique chez des chiens sédentaires. Les résultats suggèrent qu'une supplémentation en vitamine E a des effets protecteurs chez les chiens sédentaires contre les lésions oxydatives induites par l'exercice3.
stress oxydantUne étude a regardé, sur 40 chiens adultes, les effets d'un mélange antioxydant de vitamines, minéraux et caroténoïdes pendant une période de seize semaines. Les résultats ont montré que la supplémentation a provoqué une augmentation soutenue des antioxydants circulants qui a exercé un effet protecteur en diminuant les lésions sur l'ADN, conduisant à une amélioration des performances immunologiques. Ils suggèrent également qu'une supplémentation quotidienne avec une formulation antioxydante pourrait aider à contrer les effets délétères des radicaux libres associés aux maladies dégénératives et au processus de vieillissement en général4.

Les multiples bénéfices des vitamines antioxydantes C et E

Les antioxydants, comme les vitamines C et E, sont aussi importants pour nos animaux que pour nous. Les chats fabriquent leur vitamine C. Le foie des chiens comme celui des chats synthétise naturellement de la vitamine C, mais sa production peut être insuffisante, surtout si l'animal vit dans un environnement pollué, est sédentaire ou doit se livrer à un effort particulier. Les flavonoïdes renforcent son absorption.
Des études indiquent que des antioxydants peuvent diminuer les dommages causés par des blessures traumatiques, une insuffisance cardiaque ou un accident cérébro-vasculaire. Le système immunitaire de l'animal peut être affecté par un manque de vitamine E. Une étude de l'American Journal of Veterinary Research a montré que chez des chiens ayant une déficience en vitamine E, la prolifération des cellules immunitaires était restreinte5.
Des travaux menés par l'université de Toronto, spécialisée dans les neuro-sciences et les sciences du comportement, en collaboration avec des neurochimistes de l'Institut for Brain Aging and Dementia de l'université de Californie à Irvine, ont apporté la preuve que l'utilisation préventive de nutriments antioxydants, comme les vitamines C et E, permet de ralentir l'apparition des symptômes du vieillissement chez les chiens. Des travaux menés notamment sur des chiens de l'armée américaine ont montré qu'un régime riche en antioxydants a un effet bénéfique immédiat et durable sur les fonctions cognitives de ces animaux.
La vitamine E est particulièrement importante pour le c?ur et la réponse immunitaire. Une étude du Journal of the American Veterinary Medical Association a montré que des chiens ayant une cardiomyopathie idiopathique dilatée n'avaient pas assez de vitamine E et que plus les niveaux de vitamine E étaient faibles, plus la maladie était sévère. Ils en ont conclu que les radicaux libres devaient jouer un rôle important dans cette pathologie.


La vitamine A et le bêta-carotène


chatsLes chats ne peuvent pas convertir le bêta-carotène en vitamine A : ils doivent donc recevoir la vitamine elle-même. Ils utilisent cependant le bêta-carotène qui semble jouer un rôle important pour le système immunitaire des chiens et des chats. On a ainsi montré que les lymphocytes et le plasma des chats et des chiens absorbent de grandes quantités de bêta-carotène. Des recherches indiquent que le bêta-carotène protège les lymphocytes des radiations et préserve le glutathion, un antioxydant naturellement présent dans l'organisme.
Chez les chiens, une supplémentation en bêta-carotène stimule les réponses immunitaires à médiation cellulaire et humorale6. Comme chez l'homme, le système immunitaire du chien s'affaiblit avec le vieillissement. Une supplémentation avec du bêta-carotène restaure significativement la réponse immunitaire affaiblie de chiens âgés7.


Les vitamines B

chienLes chiens et les chats ont besoin de vitamines B (B1, B2, B5, B6, la biotine, l'acide folique et la B12) ; si l'animal est âgé ou malade ou encore soumis à un stress, il en aura besoin d'encore plus. La vitamine B6, en particulier, pourrait être importante pour stopper les virus. La dépense d'énergie demande l'ajout de vitamines hydrosolubles, comme la thiamine, la niacine ou la riboflavine.
Une étude a regardé l'incidence de faibles niveaux de folates et de cobalamine dans une population de chats souffrant de façon prédominante de maladies du système digestif (incluant le foie et le pancréas) et a essayé d'évaluer si la sévérité de la maladie était en rapport avec le degré de déficience. La population de l'étude incluait 103 chats, 16 % avec de faibles niveaux de cobalamine et 38,8 % avec de faibles niveaux de folates. Les niveaux de phosphates inorganiques étaient également en dessous des normes de référence dans 48 % des cas. L'observation de faibles niveaux de cobalamine et de folates dans des cas cliniques suggère qu'une supplémentation pourrait être indiquée plus fréquemment que ce n'est actuellement reconnu8.


Le L-tryptophane, l'acide aminé le moins présent dans l'alimentation des animaux

chatLe L-tryptophane est l'acide aminé le moins en abondance dans l'alimentation des chiens et des chats. Or, il joue un rôle très important dans la santé des animaux. Le tryptophane facilite la digestion des aliments, favorisant son déplacement à travers le système gastro-intestinal de l'animal. De plus, les jeunes chiens nourris avec une alimentation dépourvue de tryptophane et d'autres acides aminés souffrent d'une consommation alimentaire sévèrement déprimée accompagnée d'une perte de poids et d'un équilibre clairement négatif d'azote. L'élimination partielle ou totale des acides aminés a pour conséquence une augmentation marquée de l'urée dans le sang et les urines. Des concentrations accrues d'urée sont généralement les signes d'urémie, un état toxique associé à une insuffisance rénale responsable de la rétention par le sang de substances normalement excrétées par les reins.

Les indispensables minéraux

chienComme chez l'homme, les minéraux sont indispensables à de nombreuses fonctions vitales chez le chien comme chez le chat et doivent leur être apportés de façon équilibrée. Ils jouent chez les animaux des rôles similaires à ceux qu'ils ont chez l'homme, comme par exemple le zinc pour la santé de la peau ou l'immunité, le potassium pour la santé des muscles ou le calcium et le phosphore pour celle des os. Tous agissent en synergie et sont indispensables à la bonne santé de l'animal.

 

 

 

 

 

 

 

Références :


1. Hayes H.M., The comparative epidemiology of selected neoplasms between dogs, cats and human: a reviews, Eur. J. Cancer, 1978, 14:1299-08.
2. Baskin C.H. et al., Effects of dietary antioxidant supplementation on oxidative damage and resistance to oxidative damage during prolonged exercise in sled dogs, Am. J. Vet. Res., 2000 Aug, 61(8):886-91.
3. Motta S. et al., Protecting effect of vitamin E supplementation on submaximal exercise-induced oxidative stress in sedentary dogs as assessed by erythrocyte membrane fluidity and paraoxonase-1 activity, Vet. J., 2009 Sept, 181(3):288-95.
4. Heaton P.R. et al., Role of dietary antioxidants to protect against DNA damage in adult dogs, J. Nutr., 2002 June, 132 (suppl. 2):1720S-4S.
5. Freeman L.M. et al., Assessment of degree of oxidative stress and antioxidant concentrations in dogs with idiopathic dilated cardiomyopathy, J. Am. Vet. Med. Assoc., 1999, 215:644-6.
6. Chew B.P. et al., Dietary beta-carotene stimulates cell-mediated and humoral immune response in dogs, J. Nutr., 2000 Aug, 130(8):1910-3.
7. Massimino S. et al., Effects of age and dietary beta-carotene on immunological variables in dogs, J. Vet. Intern. Med., 2003 Nov-Dec, 17(6):835-42.
8. Reed N. et al., Cobalamin, folate and inorganic phosphate abnormalities in illi cats, J. Feline Med. Surg., 2007 Aug, 9(4):278-88.

Télécharger le pdf contenant cet article Format PDF
A découvrir aussi
13-02-2017
Zinc : une prise quotidienne pour réduire...
Vous vous posez des questions sur une supplémentation en zinc : quels bienfaits ? quels effets ? quelle efficacité ? Le point grâce à une...
Lire plus :
29-07-2019
Le magnésium : un nouvel anti-inflammatoire ?
Jusqu’à aujourd’hui, on connaissait principalement le magnésium comme un minéral essentiel pour l’équilibre nerveux, la fonction musculaire, la régulation cardiaque ou encore la santé osseuse....
Lire plus :
10-04-2019
Vitamine C : apprenez à reconnaître les...
Feriez-vous confiance à un homme qui a reçu deux prix Nobel dans deux catégories différentes au cours de sa vie ? Il est fort probable...
Lire plus :
Suivez-nous
Sélectionnez la langue de votre choix
frendeesitnlpt

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
  • Gratuit : la publication hebdomadaire scientifique "Nutranews"
  • Des promotions exclusives aux membres du club
> Continuer