Accueil  >  Soin de la peau, des cheveux et des ongles  >  L'extrait de Polypodium leucotomos...
01-03-2009

L'extrait de Polypodium leucotomos : des effets photoprotecteurs et bénéfiques pour certains problèmes cutanés

L'extrait de Polypodium leucotomos est utilisé depuis déjà plus de 30 ans dans le traitement de troubles cutanés, incluant le vitiligo, le psoriasis ou des photodermatoses idiopathiques. Des études ont montré ses activités antioxydantes, anti-inflammatoires et immunomodulatrices. D'autres ont mis en valeur ses propriétés photoprotectrices et son efficacité comme traitement adjuvant de dermatoses inflammatoires.

Polypodium leucotomos
Le Polypodium leucotomos est une fougère qui pousse dans la forêt d'Amérique centrale et du sud. Historiquement, la plante était utilisée par les populations indigènes du Honduras pour soigner les tumeurs malignes, l'arthrite rhumatoïde et le psoriasis.
L'extrait de Polypodium leucotomos possède des propriétés antioxydantes et immunomodulatrices. Son utilisation par voie topique ou orale a montré sa capacité à neutraliser les radicaux libres, la peroxydation lipidique et les espèces oxygénées réactives.

Le Polypodium leucotomos Polypodium leucotomos possède des effets photoprotecteurs démontrés

Des études sur des kératinocytes humains ont montré que l'extrait de Polypodium leucotomos prévient efficacement la perte de viabilité et de prolifération cellulaires induite par l'irradiation aux seuls rayons UVA du soleil1. Une autre étude sur des fibroblastes et des kératinocytes humains a montré que même à faible concentration, le Polypodium leucotomos peut prévenir le photovieillissement en améliorant l'intégrité de la membrane endommagée par des radiations solaires. À plus forte concentration, il peut inverser la perte normale de fibres élastiques associée au vieillissement intrinsèque2. Il est capable de bloquer l'apoptose induite par les UV, les photodommages sur l'ADN et l'immunosuppression.
Neuf sujets en bonne santé avec des peaux de types II et III ont été exposés à différentes doses de radiations UV artificielles, en prenant ou non par voie orale un supplément d'extrait de Polypodium leucotomos. Les résultats ont montré une diminution significative de l'érythème avec la supplémentation. Histologiquement, il y avait moins de cellules brûlées, de dimères de cyclobutane pyrimidine (un indicateur des dommages induits sur l'ADN par les UV), de prolifération de cellules épidermiques et d'infiltration de mastocytes et de neutrophiles dans le derme. De même, les cellules de Langerhans semblaient protégées. Ces résultats indiquent que l'administration orale d'un extrait de Polypodium leucotomos a un effet photoprotecteur efficace3.
Les photodermatoses idiopathiques sont de plus en plus fréquentes, mais les traitements utilisés sont souvent inadaptés. Vingt-huit sujets affectés par des photodermatoses idiopathiques ont été enrôlés dans une étude. Les sujets, hommes et femmes, étaient âgés de 21 à 68 ans. Des éruptions polymorphiques générées par la lumière étaient diagnostiquées chez 26 d'entre eux et une urticaire solaire chez deux sujets. Aucun de ces sujets ne répondait aux traitements classiques. Les sujets ont pris deux fois par jours 240 mg d'un extrait de Polypodium leucotomos 15 jours avant l'exposition au soleil puis pendant toute la durée d'exposition. La réponse clinique a ensuite été évaluée. Les résultats obtenus (49 % des patients avec une amélioration et 31 % avec une normalisation de la réponse à l'exposition solaire) ont été considérés par les scientifiques comme satisfaisants ; ils estiment que l'extrait de Polypodium leucotomos constitue une méthode efficace et sûre apportant une protection significative contre les photodermatoses idiopathiques4.
Ces résultats cellulaires et sur l'homme indiquent que l'effet photoprotecteur du Polypodium leucotomos s'exerce à la fois aux niveaux cellulaire et systémique. Ces effets semblent associés à des propriétés anticarcinogènes. Au niveau cellulaire, l'extrait de Polypodium leucotomos s'est montré capable d'inhiber les lésions induites par les UV sur l'ADN qui, à long terme, constituent un facteur de risque de cancer cutané5. Il inhibe également l'apparence de tumeurs cutanées après une irradiation avec des UVB chez des souris albinos sans poil6.

L'extrait de Polypodium leucotomos utilisé depuis plus de 30 ans dans le traitement du psoriasis

Au milieu des années 1970, des travaux ont pour la première fois indiqué qu'un extrait de Polypodium leucotomos réduisait la sévérité et l'extension des lésions cutanées chez des patients atteints de psoriasis. Au début des années 1980, un extrait a été commercialisé en Espagne, puis un médicament de prescription a été autorisé par le ministère de la Santé de ce pays dans le traitement du psoriasis. Des recherches, incluant des études cliniques en double aveugle contrôlées contre placebo, ont indiqué que l'extrait de Polypodium leucotomos constituait un traitement efficace pour le psoriasis, la dermatite et le vitiligo (3 à 6 mois de traitement étant nécessaires).
Le mécanisme d'action dans le traitement du psoriasis semble être lié à la modulation de certains processus cellulaires trouvés dans la peau enflammée ou psoriasique. La peau psoriasique contient des quantités anormalement élevées de leucotriènes et de PAF (facteur activateur des plaquettes) impliqués dans le développement et la progression du psoriasis.
bronzage
La repigmentation de sujets atteints de vitiligo renforcée par le Polypodium leucotomos

Le vitiligo est un trouble courant de la pigmentation de la peau. L'hypothèse que la perte de mélanocytes rencontrée dans cette maladie se produise à travers un processus auto-immun est assez bien soutenue. Plusieurs études ont également montré des perturbations dans le système antioxydant dans le sang et la peau de sujets atteints de vitiligo, ainsi qu'une augmentation de la sensibilité des mélanocytes au stress oxydant.
Dans le cas de vitiligo généralisé chez l'adulte, les UVB à bande étroite constituent le traitement le plus suivi, mais il ne donne pas de résultats entièrement satisfaisants. Le Polypodium leucotomos semblant exercer un effet immunomodulateur en inhibant les mécanismes de la réponse immunitaire à médiation cellulaire, une étude a été conçue pour regarder s'il pouvait améliorer la repigmentation induite par photothérapie à UVB à bande étroite chez des sujets adultes ayant un vitiligo. Cinquante patients âgés de 18 ans et plus ont été recrutés pour participer à une étude prospective randomisée en double aveugle et contrôlée contre placebo qui a duré 25 à 26 semaines. Les sujets ont reçu 250 mg d'extrait de Polypodium leucotomos trois fois par jour ou un placebo, en combinaison avec deux séances par semaine de photothérapie. Les résultats ont montré que la repigmentation était plus prononcée lorsque la photothérapie était associée au Polypodium leucotomos7.
La PUVA thérapie est également utilisée pour traiter le vitiligo, elle agit par des effets immunomodulateurs. Plusieurs études ont montré que l'extrait de Polypodium leucotomos renforce la réponse pigmentaire du traitement par PUVA thérapie chez des patients atteints de vitiligo8. Un essai pilote randomisé en double aveugle contrôlé contre placebo a regardé les effets potentiellement immunomodulateurs de la PUVA thérapie associée à la prise d'un extrait de Polypodium leucotomos sur 19 patients présentant un vitiligo généralisé. L'association des deux traitements a exercé un effet immunomodulateur sur l'activation des lymphocytes T, des cellules immunitaires, susceptible d'expliquer un taux plus important de patients avec une repigmentation modérée à excellente qu'avec la PUVA thérapie seule9.
L'extrait de Polypodium leucotomos réduit également les effets phototoxiques de l'exposition aux rayons du soleil après l'ingestion de psoralène10. Il diminue le coup de soleil, l'infiltration de mastocytes dans la peau ainsi que la perte de cellules de Langerhans souvent associés à la PUVA thérapie. Il semble également s'opposer à l'augmentation du risque de cancer cutané, un effet secondaire possible à long terme de la PUVA thérapie.


Retrouvez le produit relatif à cet article (Polypodium Leucotomos) sur le site www.supersmart.com

-----------------------------------------------------------------------------------
Références :

1. Alonso-Lebrero J.L. et al., Photoprotective properties of a hydrophilic extract of the fern Polypodium leucotomos on human skin cells, J. Photochem. Photobiol. B., 2003, 70:31-37.
2. Philips N. et al., Predominant effect of Polypodium leucotomos on membrane integrity, lipid peroxidation an expression of elastin and matrix metalloproteinsa-1 in ultraviolet radiation exposed fibroblasts and keratinocytes, J. Dermatol. Sci., 2003 June, 32(1):1-9.
3. Middelkam-Hup M.A. et al., Oral Polypodium leucotomos extract decreases ultraviolet-induces damage of human skin, J. Am. Acad. Dermatol., 2004 Dec, 51(6):910-8.
4. Caccialanza M. et al., Photoprotective activity of an oral Polypodium leucotomos extract in 25 patients with idiopathic photodermatoses, Photodermatology Photoimmunology & Photomedicine, 2007, 25:46-47.
5. Trautinger F. et al., Mechanisms of photodamage of skin and functional consequences for skin ageing, Clin. Exp. Dermatol., 2001, 26:573-7.
6. Alcarz M.V. et al., An extract of Polypodium leucotomos appears to minimize certain photoaging changes in a hairless mouse animal model, Photodermatology Photoimmunology & Photomedicine, 1999, 15:120-6.
7. Middelkam-Hup M.A. et al., Treatment of vitiligo vulgaris with narrow-band UVB and oral Polypodium leucotomos extract: a randomized double-blind placebo-controlled study, JEADV, 2007, 21:942-950, journal compilation, 2007, European Academy of Dermatology Venereology.
8. Gonzalez S. et al., Inhibition of ultraviolet-induced formation of reactive oxygen species, lipid peroxidation, erythma and skin photosensitization by Polypodium leucotomos, Photodermatology Photoimmunology & Photomedicine, 1996, 12-45656.
9. Reyas E. et al., Systemic immunomodulatory effects of Polypodium leucotomos as an adjuvant to PUVA therapy in generalized vitiligo: a pilot study, Journal of Dermatological Science, 2006, 41:213-216.
10. Gonzalez S. et al., Topical or oral administration with an extract of Polypodium leucotomos prevents acute sunburn and psoralen-induced phototoxic reactions as well as depletion of Langerhans cells in human skin, Photodermatology Photoimmunology & Photomedicine, 1997, 13:50-60
Télécharger le pdf contenant cet article Format PDF
Commander le nutriment évoqué dans cet article
Polypodium leucotomos Extract 500 mg

Traditionnellement utilisé dans le traitement du psoriasis et du vitiligo.

www.supersmart.com
A découvrir aussi
10-08-2016
Rides du visage : quand regretterez-vous de...
Véritables marques du temps, les rides sont la conséquence inéluctable du vieillissement de la peau. Madame Petit, la cinquantaine bien trempée, l’a découvert à ses...
À ne pas louper également :
24-06-2019
Vieillissement de la peau : les effets...
L’astaxanthine est un puissant antioxydant naturel qui n’a pas fini de faire parler de lui ! Depuis notre article " L’astaxanthine, un antioxydant particulièrement puissant"...
À ne pas louper également :
04-03-2019
Une supplémentation en vitamine D pour traiter...
Essentielle au bon fonctionnement de l’organisme, la vitamine D est principalement connue pour son rôle vital pour la minéralisation des os, des articulations et des...
À ne pas louper également :
Suivez-nous
Sélectionnez la langue de votre choix
frendeesitnlpt

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
  • Gratuit : la publication hebdomadaire scientifique "Nutranews"
  • Des promotions exclusives aux membres du club
> Continuer