Science, Nutrition, Prévention et Santé
Partenaires
Accueil
  >  
Antioxydants
  >  
L'épigallocatéchine gallate (EGCG), un...

L'épigallocatéchine gallate (EGCG), un très puissant antioxydant aux multiples effets bénéfiques


EGCG

L'épigallocatéchine gallate (EGCG) est la principale catéchine, un polyphénol, que l'on trouve dans le thé vert. C'est un puissant antioxydant capable de neutraliser les espèces réactives oxygénées et les radicaux libres lourdement impliqués dans le vieillissement et les maladies chroniques dégénératives. La recherche a montré que l'EGCG pourrait avoir des effets bénéfiques dans le cas de nombreuses maladies, incluant le cancer, l'athérosclérose, le diabète, les maladies neurodégénératives ou l'excès de poids.

L'EGCG : un effet protecteur contre le cancer

Plusieurs études épidémiologiques suggèrent que les personnes buvant régulièrement du thé vert ont des cancers moins fréquents et moins graves.
Des chercheurs ont examiné de quelle façon l'EGCG affectait la cyclooxygénase (Cox-2) dans des cellules humaines de cancer de la prostate. La surexpression de la Cox-2 a été impliquée dans de nombreuses maladies incluant les cancers. Ils ont démontré que l'EGCG inhibe la Cox-2 sans affecter l'expression de la Cox-1 dans les cellules humaines de cancer de prostate, qu'ils soient ou non dépendants des androgènes1.
Dans une autre étude, l'EGCG de thé vert a affecté l'activité et l'expression du PSA (antigène spécifique de la prostate). Celui-ci est capable d'affecter la migration des cellules - les métastases - ou d'autres processus important du cancer.

L'EGCG préserve les cellules cérébrales

Le stress oxydant résultant de l'inflammation peut jouer un rôle crucial dans les maladies neurodégénératives. Chez l'animal, après une ischémie unilatérale cérébrale, l'EGCG de thé vert protège des lésions neuronales et de l'œdème cérébral2.
La mort des cellules nerveuses qui se produit dans les maladies de Parkinson ou d'Alzheimer ou dans d'autres maladies neurodégénératives ne résulte pas seulement de lésions oxydatives mais de toute une série de réactions complexes impliquant l'inflammation, le déclin de la protection neurochimique, l'excès de fer ou une accumulation de protéines dangereuses, comme les bêta-amyloïdes. L'EGCG pourrait interrompre cette réaction en chaîne et représenter ainsi un agent préventif ou thérapeutique pour les maladies d'Alzheimer ou de Parkinson3.

L'EGCG prévient l'obésité et le diabète

Les gens consommant du thé vert depuis de longues années ont souvent un plus faible pourcentage de masse grasse, un tour de taille plus petit. Des études d'intervention ont montré que la consommation de thé vert pouvait réduire le poids corporel et la masse grasse abdominale, ainsi qu'accroître l'oxydation des graisses et les dépenses d'énergie. L'EGCG régule les gènes impliqués dans l'oxydation et le stockage des graisses, ainsi que ceux de la signalisation de l'insuline et du métabolisme du glucose.
En abaissant la production de glucose dans les cellules du foie et en réduisant l'activité des gènes stimulant la production du glucose, l'EGCG imite l'insuline.
Chez des sujets volontaires, l'absorption d'une dose d'un gramme et demi de thé vert au cours de tests de tolérance au glucose favorisait un métabolisme sain du glucose. Chez des souris diabétiques, le thé vert diminuait les niveaux de glucose sanguin, deux à six heures après son absorption, sans affecter les niveaux d'insuline sérique4.
Des travaux indiquent également que l'EGCG diminue l'appétit, le poids corporel, le sucre sanguin et les niveaux d'insuline. Elle inhibe également l'activité de l'amylase, une enzyme digérant l'amidon que l'on trouve dans la salive et les intestins. L'amidon étant dégradé plus lentement, l'augmentation du glucose sérique est limitée, réduisant les envies irrésistibles de grignoter entre les repas5.

L'EGCG protège le système cardio-vasculaire

Grâce à son puissant pouvoir antioxydant, l'EGCG neutralise les radicaux libres et les espèces oxygénées réactives responsables de lésions cellulaires susceptibles de produire des maladies cardiaques.
L'EGCG améliore la fonction endothéliale et le flux sanguin chez des patients souffrant de maladies des artères coronaires6. Elle exerce de nombreux effets vasculaires protecteurs à travers différents mécanismes, incluant des effets antioxydants, anti-inflammatoires, antithrombose, antiproliférateurs et en abaissant les lipides. Elle est également capable de réguler le tonus vasculaire.
L'EGCG active la NO synthase endothéliale dans les cellules tapissant les vaisseaux sanguins ou les cellules endothéliales. Augmenter la libération de l'oxyde nitrique provoque la dilatation des parois des vaisseaux sanguins, augmentant le diamètre des vaisseaux et améliorant le flux sanguin.
L'EGCG réduit également l'expression des cytokines cellulaires qui favorisent l'inflammation sous-tendant l'athérosclérose et les maladies cardio-vasculaires. Elle pourrait ainsi inhiber l'inflammation et la prolifération des cellules des muscles lisses dans la paroi des vaisseaux sanguins prévenant le blocage vasculaire.
Des chercheurs ont regardé si des polyphénols de thé vert pouvaient influer la prolifération et la migration des cellules vasculaires lisses. Des niveaux élevés de LDL stimulent la prolifération des cellules vasculaires musculaires lisses. Les chercheurs ont donc traité des cellules de muscles lisses vasculaires de rat avec des LDL en présence ou non de polyphénols de thé vert et ont ensuite déterminé le taux de prolifération. Par rapport aux cellules non traitées, l'inhibition par les polyphénols de thé vert de la prolifération des cellules des muscles lisses vasculaires induite par les LDL était dose-dépendante7.

Retrouvez le produit relatif à cet article (Green Tea Extract) sur le site www.supersmart.com

-----------------------------------------------------------------------------------

Références :

 

1. Hussain T. et al., Green tea constituent epigallocatechin-3-gallate selectively inhibits Cox-2 without affecting Cox-1 expression in human prostate cancer cells, Int. J. Cancer, 2004 Sept 28, e-pub ahead of print.
2. Lee H. et al., Protective effect of green tea polyphenol EGCG against neuronal damage and bain edema after unilateral
cerebral ischemia in gerbils, J. Neurosci. Res., 2004 Sep 15, 77(6):892-900.
3. Guo S. et al., Protective effects of green tea polyphenols in the 6-OHDA rat model of Parkinson's disease through inhibition of ROS-NO pathway, Biol. Psychiatry, 2007 Dec 15, 62(12):1353-62.
4. Tsuneki H. et al., Effect of green tea on blood glucose levels and serum proteomic patterns in diabetic mice and on glucose metabolism in healthy human, BMC Pharmacol., 2004 Aug 26, 4(1):18.
5. Kreydiyyeh S.I. et al., Tea extract inhibits intestinal absorption of glucose and sodium in rats, Comp. Biochem. Physiol. C. Pharmacol. Toxico Endocrine, 1994, 108:359-65.
6. Widlansky M.E. et al., Acute EGCG supplementation reverses endothelial dysfunction in patients with coronary artery disease, Journal of American College of Nutrition, vol. 26, n° 2, 95-102.
7. Ouyang P. et al., Grean tea polyphenols inhibit low density lipoprotein-induced proliferation of rat vascular smooth muscle cells, Di Yi Jun Yi Da Xue Xue Bao, 2004 Sep, 24(9):975-9.

Télécharger le pdf contenant cet article

Commander le nutriment évoqué dans cet article
Recherche
Thèmes
® 1997-2016 Fondation pour le Libre Choix
Tous droits de reproduction réservés