Accueil  >  Produits naturels et innovation
01-02-2007

Produits naturels et innovation

Le marché japonais des nutraceutiques, qui englobe les aliments fonctionnels et les suppléments nutritionnels, est le second derrière celui des États-Unis avec une consommation per capita de 166 dollars par an contre 136 aux États-Unis et 92 en Europe. C'est aussi le marché le plus dynamique et la source la plus riche d'innovations.

Une réglementation pionnière

En 1984, le Japon est le premier pays à définir les aliments fonctionnels. Aujourd'hui, la gamme qu'il commercialise est probablement la plus large et la plus innovante du monde.
En 1991, le Japon innove encore en étant le premier à se doter d'un système de réglementation des aliments fonctionnels. Ce système, mis en place pour apporter aux consommateurs des informations concernant l'effet sur la santé des aliments, s'appuie sur une liste de produits approuvés et autorisés à faire figurer des allégations santé sur leurs étiquettes. C'est l'introduction des FOSHU, pour foods for specified health use, ou aliments à usage spécifié de santé. Pour obtenir l'utilisation d'une allégation santé, il est nécessaire de produire une documentation scientifique démontrant le fondement médical ou nutritionnel de l'allégation santé et des informations sur l'innocuité de l'ingrédient. Ce processus prend environ un an.
En 2001, le Ministry of health and welfare (MHW), devenu depuis le Ministry of health, labour and welfare (MLHW), a introduit les FHC (foods with health claims, aliments avec allégations santé) et les FNFC (foods with nutrient function claims, aliments avec des allégations de nutriment fonctionnels). Les gélules et comprimés sont acceptés dans ces catégories.
Cette réglementation a été mise à jour en 2005 dans l'objectif d'accroître le nombre de produits autorisés sur le marché.

 

Innovation et ingrédients naturels

 

L'utilisation de nutriments et ingrédients synthétiques dans les suppléments nutritionnels est interdite. Par nécessité, au Japon, l'innovation dans le secteur des suppléments nutritionnels s'est concentrée sur les plantes et ingrédients naturels. Alors que les États-Unis sont en tête des innovations concernant les ingrédients synthétiques, les efforts du Japon sont orientés dans la recherche et l'utilisation pour la santé de différents produits naturels comme les oignons, le jaune d'œuf ou les litchis.
Ne pouvant concurrencer les faibles coûts de fabrication de la Chine, le Japon doit innover pour survivre dans le marché local. Son dynamisme et sa créativité sont maintenant unanimement reconnus sur ce plan.

 

 

 

Les nutricosmétiques, un secteur en pointe

 

Au Japon, les suppléments nutritionnels pour la beauté, ou nutricosmétiques, sont en plein développement. À tel point que des boutiques ou des départements de magasins leur sont entièrement consacrés. Dans ce domaine, les consommateurs, souvent des consommatrices, recherchent surtout des ingrédients naturels. Et, sur ce point, les Japonais sont particulièrement innovants et proposent des extraits sophistiqués de fruits ou de plantes, comme les extraits de yuzu (un pamplemousse japonais), de litchi ou de riz pourpre.

 

Télécharger le pdf contenant cet article Format PDF
Suivez-nous