Science, Nutrition, Prévention et Santé
Partenaires
Accueil
  >  
Coenzyme Q10 et maladie...

Coenzyme Q10 et maladie de Parkinson



La maladie de Parkinson est une pathologie neurologique dégénérative dont aucun traitement n'a montré de capacité à ralentir la progression. La coenzyme Q10 est une substance que l'on retrouve dans les mitochondries, des centrales d'énergie présentes dans chaque cellule. De précédentes recherches ont montré que, dans la maladie de Parkinson, le fonctionnement des mitochondries est perturbé.

Des chercheurs ont administré de la vitamine E ou une dose quotidienne de 300, 600 ou 1200 milligrammes de CoQ10 associée à de la vitamine E à un groupe de 80 patients ayant une maladie de Parkinson débutante et n'ayant pas encore commencé le traitement classique avec la Levodopa. Si la Levodopa peut aider à soulager les symptômes de la maladie, elle ne ralentit pas sa progression. Avant et pendant l'étude, la dextérité motrice, le fonctionnement mental, le moral et la capacité à réaliser les activités de la vie quotidienne ont été évalués et classés selon des scores de test. Les sujets sont restés dans l'étude plus de 16 mois, jusqu'à ce qu'ils aient besoin de médicaments et furent réévalués au bout de cette période.

A mi-chemin de l'étude, les patients recevant 300 ou 600 milligrammes de Coenzyme Q10 avaient de meilleurs scores de tests que le groupe placebo tandis que le groupe recevant 1200 mg avait des scores nettement meilleurs et la détérioration des mouvements, caractéristique de la maladie était ralentie de 44%. Cette tendance s'est poursuivie jusqu'à la fin de l'étude.
Les chercheurs ont ainsi commenté leurs résultats : «Récemment, quelques rares maladies mitochondriales affectant des personnes jeunes et résultant d'une déficience en coenzyme Q10 ont été décrites. Ces patients peuvent répondre de façon spectaculaire à un traitement avec de la coenzyme Q10. Les niveaux de coenzyme Q10 dans les tissus chutent avec l'âge et nous ne savons pas pourquoi. Chez les personnes âgées, les niveaux normalement plus faibles de coenzyme Q10 peuvent être un facteur contribuant à la progression de certaines maladies du vieillissement.»


(Shults CW et al. Arch Neurol. 2002 Oct ;59 (10) :1541-50).

Commander les nutriments évoqués dans cet article
Recherche
Thèmes
® 1997-2016 Fondation pour le Libre Choix
Tous droits de reproduction réservés