Science, Nutrition, Prévention et Santé
Partenaires

La chrysine augmente la testostérone libre, diminue les excès d'œstrogènes tout en générant un effet antistress

01-04-2004

La chrysine est un bioflavonoïde qui a montré une capacité potentielle à agir comme un inhibiteur naturel de l'aromatase. Par ce biais, elle est capable de stimuler la testostérone libre chez l'homme âgé, auquel elle apporte le double bénéfice d'un traitement de substitution de la testostérone et d'inhibition de l'aromatase. Augmenter les niveaux de testostérone libre peut avoir des effets très importants sur le comportement, la performance et la satisfaction sexuels.

La chrysine est un flavonoïde naturel que l'on extrait d'une plante, la passiflore ou fleur de la passion (Passiflora cœrulea), qui pousse en Océanie, en Afrique, en Asie, en Amérique centrale et aux Caraïbes. Les Indiens du Pérou et du Brésil avaient montré ses propriétés sédatives aux conquistadors espagnols.

Les body-builders l'ont utilisée comme supplément nutritionnel pour stimuler leur testostérone. Le problème est qu'à cause de sa faible absorption dans le flux sanguin, la chrysine n'a pas produit les effets stimulants de la testostérone que ses utilisateurs attendaient. Lorsqu'elle est associée à la pipérine, son efficacité est décuplée.

Associée à la pipérine…

Des études pilotes indiquent que la chrysine, lorsqu'elle est associée à la pipérine, augmente les niveaux de testostérone totale et libre chez la majorité des hommes.

Dans une étude publiée par Biochemical Pharmacology (1999, vol. 58), les problèmes d'absorption de la chrysine furent identifiés et montrèrent que l'addition d'un extrait de poivre (la pipérine) pouvait augmenter de façon significative la biodisponibilité de la chrysine. Des études pilotes ont montré, lorsqu'elle est associée à la pipérine, une réduction des œstrogènes sériques (œstradiol) et une augmentation de la testostérone totale et libre, qui intervenaient après 30 jours de traitement.

L'aromatase, une enzyme qui convertit les androgènes en oestrogènes

Les médicaments inhibiteurs de l'aromatase sont utilisés pour traiter des femmes atteintes de cancers du sein œstrogéno-dépendants. Les œstrogènes sont, en effet, produits par des cellules graisseuses à travers un processus connu sous le nom d'aromatisation.
L'aromatase est une enzyme qui favorise la production d'œstrogènes, principalement celles de l'œstradiol et de l'œstrone, dans des tissus comme le placenta, les ovaires ou les tissus musculaires graisseux, à partir d'androgène. Cela explique la persistance de taux non négligeables d'œstrone dans le sang des femmes ménopausée. Et les œstrogènes favorisent la prolifération des cancers du sein ou du corps utérin (endomètre).

Chez l'homme, l'activité de l'aromatase augmente avec les années

Chez l'homme âgé, l'enzyme aromatase a souvent une activité excessive avec pour résultat une trop grande quantité de testostérone transformée en œstrogènes. Dans une étude publiée par le Journal of Steroid Biochemical Molecular Biology (1993; vol. 46, n° 3), la chrysine et
10 autres flavonoïdes ont été comparés à un médicament inhibiteur de l'aromatase (aminoglutéthimide). Les effets inhibiteurs de l'aromatase de ces flavonoïdes naturels (comme la génistéine, la rutine, les catéchines du thé, etc.) ont été évalués sur des cultures de cellules graisseuses humaines. La chrysine était le plus puissant inhibiteur naturel de l'aromatase et s'est montrée similaire en terme de puissance et d'efficacité au médicament. Les scientifiques qui ont conduit l'étude ont conclu en déclarant que les effets inhibiteurs de l'aromatase de certains flavonoïdes pouvaient expliquer les effets préventifs contre le cancer d'une alimentation riche en fruits et légumes.

Le plus puissant inhibiteur naturel de l'aromatase

Deux études récentes ont identifié des mécanismes spécifiques par lesquels la chrysine inhibe l'aromatase dans les cellules humaines. Elles ont aussi démontré que la chrysine est un inhibiteur de l'enzyme aromatase bien plus puissant que d'autres phyto-œstrogènes ou flavonoïdes connus pour avoir de telles propriétés. (Arch. Pharm. Res., 1999 Jun; 22(3): 309-12 ; J. Stéroid Biochem. Mol. Biol., 1997 Apr; 61(3-6): 107-15.)

L'objectif de ces études était de vérifier quels fruits et quels légumes devraient être inclus dans l'alimentation des femmes ménopausées pour réduire l'incidence des cancers du sein. Des niveaux excessifs de formes mutagéniques d'œstrogènes ont en effet été reliés à un risque plus élevé de cancer du sein. Des scientifiques ont étudié les moyens alimentaires de réduire naturellement les niveaux de ces dangereux œstrogènes.

Des flavonoïdes comme la chrysine sont d'un intérêt considérable parce qu'ils diminuent les excès d'œstrogènes à travers leurs propriétés d'inhibiteur de l'aromatase.

Diminuer naturellement l'excès d'œstrogènes

Alors que cet effet préventif du cancer est le plus important pour la femme, inhiber l'activité de l'aromatase chez des hommes âgés présente un potentiel très important pour diminuer naturellement l'excès d'œstrogènes, tout en stimulant de faibles niveaux de testostérone pour les ramener à un état de jeunesse.
Chez les hommes, l'activité de l'aromatase augmente avec les années, convertissant le peu de testostérone qui reste en œstrogène. C'est peut-être ce phénomène qui est en grande partie responsable des nombreux symptômes de la «ménopause masculine» et probablement même des prostates hypertrophiées ou du cancer de la prostate.

Un puissant antioxydant et un anti-inflammatoire

La chrysine est un puissant antioxydant qui a dans l'organisme des effets similaires à ceux d'une vitamine. On a montré qu'elle induit un effet anti-inflammatoire, probablement en inhibant les chemins de l'inflammation des enzymes 5-lipoxygénase et cyclooxygénase.
Le vieillissement est de plus en plus considéré comme un processus pro-inflammatoire ; des agents capables d'inhiber l'inflammation chronique peuvent protéger de maladies aussi diverses que l'athérosclérose, la sénilité ou la sténose des valves aortiques.

La chrysine est l'un des nombreux flavonoïdes à avoir été étudié comme un extrait de plante susceptible de prévenir certaines formes de cancer.

La chrysine diminue l'anxiété

La chrysine a également d'autres propriétés qui peuvent renforcer son potentiel à stimuler la libido. Une cause majeure d'insatisfaction sexuelle est constituée par le stress et l'inquiétude liés au travail. Un autre problème que rencontrent certains hommes est l'«anxiété de la performance sexuelle» qui les empêche d'obtenir des érections conformes à leurs espérances.

Dans une étude publiée par Pharmacology Biochemistry and Behavior (1994, vol 47), on a injecté à des souris du diazépam (Valium), de la chrysine ou un placebo pour évaluer les effets de ces substances sur l'anxiété et les niveaux de performance.

La chrysine a produit des effets antianxiété comparables à ceux du diazépam mais sans effet sédatif ni relaxation musculaire. En d'autres termes, la chrysine a généré un effet relaxant dans le cerveau mais sans perturber l'activité motrice. Le mécanisme d'action de la chrysine a été comparé à celui du diazépam avec la différence que la chrysine diminue l'anxiété sans induire les effets secondaires couramment associés aux médicaments à base de benzodiazépine.
Les troubles de mémoire sont des problèmes couramment rencontrés avec les benzodiazépines. Dans une étude publiée en 1997 par Pharmacology Biochemistry and Behavior (vol 58, n° 4), la chrysine dispense chez des rats un puissant effet antianxiété mais n'interfère pas avec les performances cognitives.

Télécharger le pdf contenant cet article

Commander le nutriment évoqué dans cet article
® 1997-2014 Fondation pour le Libre Choix
Tous droits de reproduction réservés