Accueil  >  Antioxydants  >  Des vaisseaux rajeunis de...
29-10-2018

Des vaisseaux rajeunis de 20 ans avec cet antioxydant qui cible les mitochondries

co-enzyme Q10 L’étude publiée dans Hypertension, le journal de l’American Heart Association, apporte de nouvelles preuves de l’efficacité de ce complément alimentaire pour diminuer le risque de maladies cardiovasculaires. Elle réhabilite également les antioxydants pris sous forme orale : mis en doute ces dernières années, les chercheurs montrent à quel point ils peuvent être bénéfiques pour la santé, « à condition qu’ils soient bien ciblés » précisent-ils.

Ce supplément, c’est la co-enzyme Q10. Il s’agit d’un antioxydant puissant qui joue un rôle capital dans la production de l’énergie cellulaire servant à alimenter de nombreux phénomènes physiologiques. Sans cette énergie, nous ne pourrions ni respirer, ni marcher. La production se situe au niveau de petites usines qu’on appelle « mitochondries » et qui dérivent de très anciennes bactéries. Elle a lieu dans pratiquement toutes les cellules du corps mais son intensité diffère en fonction des régions : des organes comme les reins, le foie et surtout le cœur, très gourmands en énergie, contiennent de nombreuses mitochondries et constituent donc des hauts lieux de production. On y trouve forcément beaucoup de co-enzyme Q10, car elle est indispensable à l’activation de la production, mais aussi parce qu’elle est chargée de minimiser la fuite des radicaux libres. Ce sont des éléments oxydants qui peuvent devenir très dangereux si jamais ils quittaient la mitochondrie pour gagner les autres éléments cellulaires ou extracellulaires, ou même s’ils parvenaient jusqu’à l’ADN mitochondrial.


Ces deux propriétés indispensables expliquent pourquoi l’organisme préfère synthétiser la co-enzymeQ10 elle-même plutôt que devoir compter sur des apports alimentaires exogènes. Une telle dépendance serait beaucoup trop risquée pour l’intégrité des cellules, en particulier celles qui hébergent une activité débordante comme les cellules du cœur. En réalité, on doit ce « bon sens » à la sélection naturelle, mais celle-ci ne s’attendait certainement pas à ce que l’homme repousse toutes les limites de l’espérance de vie aussi rapidement. L’intervalle de temps, extrêmement faible à l’échelle de la vie, ne lui a pas permis de concevoir des hommes suffisamment armés pour vieillir jusqu’à 90 ans.

Dès l’âge de 30 ans, l’organisme montre des signes de fatigue. La production de co-enzyme Q10 commence à diminuer lentement, puis de plus en plus vite, jusqu’à atteindre un seuil assez famélique à l’âge de 80 ans (1), surtout au niveau du tissu musculaire. Privées de plus de la moitié de la quantité optimale de co-enzyme Q10, les personnes de cet âge manquent donc d’énergie (ce qui explique par exemple pourquoi elles ont souvent froid alors que la température est tout à fait acceptable) et sont facilement torpillées par les radicaux libres en fuite. Cette situation critique expose de nombreux organes aux maladies liées au vieillissement comme les troubles cardiovasculaires…

Mais alors pourquoi ne pas se supplémenter en co-enzyme Q10 pour compenser les pertes de production liées au vieillissement ?

C’est cette idée que les chercheurs de l’Université du Colorado Boulder Research ont voulu tester cliniquement sur des hommes âgés de 60 à 79 ans. Pendant 6 semaines, la moitié d’entre eux ont été invités à prendre un supplément de co-enzyme Q10, tandis que les autres devaient se contenter d’un placebo. A l’issue de l’expérience, les chercheurs ont ensuite inversé les deux groupes pour comparer au mieux les effets de la co-enzyme Q10 avec ceux du placebo. Les résultats ont été stupéfiants : lorsqu’ils prenaient de la co-enzyme Q10, les hommes ont enregistré une augmentation de 42 % de la dilatation de leurs artères, correspondant à un rajeunissement de « 15 à 20 ans ». Cette amélioration a été associée par les chercheurs à une réduction de 13 % du risque de maladies cardiovasculaires. Ces derniers ont pu également mesurer que l’augmentation de la dilatation était, au moins en partie, liée à une baisse du stress oxydatif.

« C’est le premier essai clinique qui valide l’efficacité d’un antioxydant spécifiquement adressé aux mitochondries sur les fonctions vasculaires humaines » s’est réjoui Rossman, le principal auteur de l’étude. En effet, des prises régulières de vitamine C ou de vitamine E, qui sont d’autres antioxydants réputés, n’ont pas montré d’effets aussi spectaculaires sur les vaisseaux sanguins que la co-enzyme Q10. De quoi valider le postulat selon lequel les antioxydants n’ont pas tous la même cible… En revanche, les mêmes auteurs avaient montré un peu plus tôt qu’un autre composé était capable d’inverser le vieillissement des vaisseaux sanguins : la nicotinamide riboside.

Comment se supplémenter en co-enzyme Q10 ?

La co-enzyme Q10 est toujours considérée comme un complément alimentaire et non comme un médicament parce qu’il s’agit d’une molécule naturelle ne pouvant faire l’objet d’un brevet pharmaceutique. Elle est considérée comme une molécule parfaitement sûre, même à très long terme (2), en raison de sa présence naturelle dans l’organisme. On la prend de préférence au moment des repas, car elle est mieux absorbée en présence de gras, ou en choisissant des conditionnements riches en lipides (Coenzyme Q10 30 mg).


L’étude principale de l’article :

Matthew J. Rossman, Jessica R. Santos-Parker, Chelsea A.C. Steward, Nina Z. Bispham, Lauren M. Cuevas, Hannah L. Rosenberg, Kayla A. Woodward, Michel Chonchol, Rachel A. Gioscia-Ryan, Michael P. Murphy, Douglas R. Seals. Chronic Supplementation With a Mitochondrial Antioxidant (MitoQ) Improves Vascular Function in Healthy Older Adults. Hypertension, 2018; HYPERTENSIONAHA.117.10787 DOI: 10.1161/HYPERTENSIONAHA.117.10787


Références

1. Kalen A, Appelkvist EL, Dallner G. Age-related changes in the lipid compositions of rat and human tissues. Lipids. 1989;24(7):579–84. Epub 1989/07/01

2. Hidaka T, Fujii K, et al. Biofactors. Safety assessment of coenzyme Q10 (CoQ10). 2008;32(1-4):199-208. Review.

Commander le nutriment évoqué dans cet article
Coenzyme Q10 30 mg

Sur support lipidique: biodisponibilité triplée !

www.supersmart.com
A découvrir aussi
07-06-2016
Ce nutriment rajeunit la peau et les...
Imaginez un aliment naturel qui empêche la peau de se rider, de se distendre, de vieillir, aussi bien sur le visage (paupières, joues, lèvres) que...
Lire plus
22-05-2017
Une association efficace contre le mauvais cholestérol
cholesterol - Aloe Vera - ProbiotiquesUne équipe de recherche indienne vient...
Lire plus
16-05-2017
Des nutriments bénéfiques contre l'hypertension artérielle
A l’occasion de la Journée Mondiale contre l’hypertension, il convient de rappeler l’importance de la prévention et du diagnostic de ce trouble cardiovasculaire. Caractérisée par...
Lire plus
Suivez-nous

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
  • Gratuit : la publication hebdomadaire scientifique "Nutranews"
  • Des promotions exclusives aux membres du club
> Continuer