Accueil  >  Gastro-Intestinal  >  Vous souffrez de maux...
25-07-2018

Vous souffrez de maux d’estomac ? Voici la diète qui fonctionne

maux d’estomac Vous êtes de plus en plus nombreux à être incommodé(e) par des épisodes récurrents de reflux gastro-œsophagien : des travaux récents montrent que 40 % de la population occidentale serait désormais concernée par les régurgitations acides, les crises de hoquet et les sensations de brûlures désagréables au niveau du thorax qui accompagnent habituellement le reflux.


Et cette épidémie est plus grave qu’elle n’y parait : la paroi de l’œsophage n’est absolument pas conçue pour résister aux sucs gastriques qui s’échappent de l’estomac. Une telle exposition ne tarde pas à provoquer une inflammation, qui lorsqu’elle devient chronique entraine des lésions plus ou moins profondes de l’œsophage (ulcères), un rétrécissement de son diamètre, voire même le remplacement des cellules de la paroi par des cellules qui évoluent normalement dans l’intestin. Ce grand chamboulement (qu’on appelle l’œsophage de Barrett) expose considérablement à une forme de cancer de l’œsophage dont l’incidence explose : il est 6 fois plus fréquent aujourd’hui qu’il y a 30 ans, dépassant même le carcinome épidermoïde lié au tabac.

Quelle alimentation pour venir à bout du reflux ?

Une équipe de chercheurs a élaboré 4 types de régime alimentaire différents en s’appuyant sur les données de la recherche et les liens de cause à effet qui ont pu être mis en évidence jusque-là sur le plan nutritionnel.

Chacun de ces régimes a ensuite été testé successivement par 130 participants victimes de reflux, pendant une période de 2 semaines à l’issue de laquelle ils devaient préciser si leurs symptômes avaient diminué (1). Les résultats sont sans équivoque : avec les régimes 3 et 4, la quasi-totalité des participants ont ressenti une nette amélioration, et nombreux sont ceux qui ont même constaté une disparition totale des symptômes du reflux.

Le régime 3 est un régime méditerranéen très pauvre en glucides. Il exclut donc les fruits et les féculents tels que le pain, les pâtes ou encore le riz.

Pourquoi les chercheurs ont-ils sélectionné ce régime ? Plusieurs études récentes ont mis en évidence le lien entre la consommation de sucres, l’hyperacidité gastrique et la capacité d’un régime pauvre en glucides à augmenter le pH de la lumière gastrique (2-5). Il est probable que la consommation de glucides contribue fortement à la stimulation des cellules gastriques et à la production d’acide chlorhydrique. Par ailleurs, la proportion de graisses plus élevée que dans la plupart des régimes habituels contribue à stimuler le GIP, une hormone qui inhibe la sécrétion et la motilité gastrique.


Régime 3


Petit-déjeuner :

Yaourt nature (light) 125 g
20 g d’amandes
1 verre de lait demi-écrémé

400 ml d’eau non-gazeuse


Collation : 2 yaourts natures

400 ml d’eau non-gazeuse


Déjeuner :

Lundi : 100 g de brocoli, 200 g de blanc de poulet, 100 grammes d’aubergines
Mardi : 100 g de haricots verts, 150 g de poivrons pelés, 2 œufs
Mercredi : 200 g de courgettes, 2 boîtes de thon de 50 g, 150 g de fenouil
Jeudi : 250 g d’épinards, 150 g de ricotta
Vendredi : 130 g de bresaola (viande de bœuf), 100 g de brocoli, 100 g de courgettes
Samedi : 100 g de champignons, 100 g de chou, 350 g d’anchois
Dimanche : 100 g de crevettes, 350 g de calmar


400 ml d’eau non-gazeuse


Collation : 1 yaourt nature, 20 g d’amandes

400 ml d’eau non-gazeuse


Dîner :

Lundi : 300 g de betteraves, 250 g de cabillaud
Mardi : 280 g de poulpes, 150 g de poivrons, 150 g de courgettes
Mercredi : 100 g de citrouille, 200 g de produit laitier
Jeudi : 200 g de poivrons verts, 350 g de dorade
Vendredi : 2 œufs, 250 g de courgettes, 1 boîte de thon de 50 g
Samedi : 240 g de veau, 200 g d’épinards
Dimanche : 350 g de saumon, 100 g d’asperges, 100 g de laitue


250 ml d’eau non-gazeuse


Le régime 4 est l’équivalent du régime 3 auquel on ajoute de façon équilibrée et espacée des aliments acides comme du jus de citron, des oranges ou des tomates épépinées.


Pourquoi les chercheurs ont-ils sélectionné ce régime ? Contrairement à ce qu’on pourrait croire, les aliments acides auraient un impact plutôt positif sur la sécrétion d’acide gastrique. A l’inverse des aliments basiques, ils ne procurent pas un « bien-être » immédiat sur le plan symptomatique, mais induisent une diminution de la sécrétion gastrique à long terme (6-7).

Tant que vous savez pourquoi ces régimes fonctionnent, vous n’avez pas besoin de les respecter à la lettre, d’autant qu’ils sont plutôt difficiles à tenir dans le temps. Le plus important est d’augmenter votre consommation de légumes frais, de réduire la proportion que prennent les glucides dans votre alimentation, de ne pas écarter les aliments acides sous prétexte qu’ils sont acides et d’éviter les boissons gazeuses.

Quelques conseils supplémentaires pour contrer le reflux

  • Si vous fumez, essayez une nouvelle fois d’arrêter : le tabac ralentit la cicatrisation des lésions de l’œsophage et nuit au fonctionnement du sphincter qui contrôle la sortie des substances acides de l’estomac.
  • Faites confiance aux médecines traditionnelles et aux produits de santé naturels comme la racine de réglisse. Elle stimule la production de mucus par l’estomac et empêche l’adhésion de la bactérie Helicobacter pylori, qui est la principale cause des ulcères gastro-duodénaux, à la paroi de l’estomac. L’extrait d’écorce d’orange a également fait ses preuves par sa capacité à stimuler la motilité gastrique et à protéger les parois de l’œsophage. On trouve les deux composés dans l’excellente formule Anti-Acid Reflux Formula.
  • Réduisez votre consommation d’alcool : il augmente la sécrétion acide dans l’estomac et aggrave le reflux dans tous les cas (encore plus lorsque vous buvez l’estomac vide).
  • Initiez-vous à des activités ou des techniques de relaxation de façon à pouvoir évacuer rapidement le stress lorsqu’il survient : lui aussi, c’est un des coupables principaux du reflux.
  • Si vous êtes en excès de poids et que vous ne pratiquez pas d’activité physique régulière, essayez une nouvelle fois de vous lancer : l’excès de poids augmente le risque de complications de l’œsophage en cas de reflux.
  • Mâchez lentement vos aliments.
  • Ne mangez pas d’aliments trop chauds ou trop froids.
  • Evitez les boissons gazeuses et le café (à moins qu’il soit décaféiné).

Références

  1. Ciro Langella, Daniele Naviglio, Marina Marino, Armando Calogero, Monica Gallo, New food approaches to reduce and/or eliminate increased gastric acidity related to gastroesophageal pathologies, Nutrition (Octobre 2018), Volume 54 , 26 – 32, https://doi.org/10.1016/j.nut.2018.03.002
  2. Wolosin JD, Edelman SV. Diabetes and the gastrointestinal tract. Clinical Diabetes 2000; 18(4):148.
  3. Austin GL, Thiny MT, Westman EC, Yancy WS, Shaheen NJ. A very low-carbohydrate diet improves gastroesophageal reflux and its symptoms. Digestive Diseases and Sciences 2006;51(8):1307–1312.
  4. Song JH, Chung SJ, Lee JH, Kim YH, Chang DK, Son HJ, Kim JJ, Rhee JC, Rhee PL. Relationship between gastroesophageal reflux symptoms and dietary factors in Korea. Journal of Neurogastroenterology and Motility 2011;17(1): 54–60
  5. Shon SM, Song CW, Koo JS, Choung RS, Shin JH, Kim YB, Chun HJ, Lee SW, ChoiJH, Kim CD, Ryu HS, Hyun JH. Gastroesophageal acid reflux according to different meals: flour cake vs rice cake. Kor J Neurogastroenterol Motil 2001;7(2):181–187.
  6. Orlando RC. The integrity of the esophageal mucosa. Balance between offensive and defensive mechanisms. Best Practice & Research Clinical Gastroenterology 2010; 24(6):873–882
  7. Coppolino G, Lucisano S, Rivoli L, Fuiano G, Villari A, Villari I, Leonello G, Lacquaniti A, Santoro D, Buemi M. Sevalamer hydrochloride, sevelamer carbonate and lanthanum carbonate: in vitro and in vivo effects on gastric environment. Therapeutic Apheresis and Dialysis 2015;19(5):471–476
Commander le nutriment évoqué dans cet article
Anti-Acid Reflux Formula

La combinaison naturelle incontournable contre le reflux

www.supersmart.com
A découvrir aussi
22-02-2017
Lutter contre la constipation chronique et garder...
A l’époque de Louis XIV, grand constipé devant l’éternel, les médecins qui le suivaient avaient pris pour habitude de lui demander « Comment allez-vous ?...
Lire plus
10-10-2016
Les incroyables vertus polyvalentes du curcuma (2/2)
En Inde, le curcuma est utilisé pour traiter toute une variété d'indispositions incluant des problèmes gastro-intestinaux, des troubles inflammatoires, des maux de tête, des infections...
Lire plus
29-01-2018
Helicobacter Pylori : du nouveau sur la...
Chaque année, près de 750 000 personnes meurent d’un cancer de l’estomac, l’un des cinq cancers les plus meurtriers. La raison principale ? Une bactérie...
Lire plus
Suivez-nous

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
  • Gratuit : la publication hebdomadaire scientifique "Nutranews"
  • Des promotions exclusives aux membres du club
> Continuer