Accueil  >  Nutrition cérébrale  >  Votre organisme répare les...
11-07-2018

Votre organisme répare les lésions de l’ADN la nuit… seulement si vous dormez !

ADN reparation Une équipe de chercheurs vient de montrer à quel point dormir la nuit était important pour réduire significativement le risque de cancer.

Les auteurs de l’étude se sont intéressés à des personnes qui travaillent la nuit et qui sont donc forcées de se reposer une partie de la journée. Ils ont remarqué que ces travailleurs de nuit avaient des taux de mélatonine circulante beaucoup plus bas que les personnes qui travaillent le jour, mais aussi de plus faibles quantités de 8-hydroxygeoxyguanosine (8-OH-dG) dans leur urine.

Cette découverte est tout à fait intéressante : la 8-OH-dG est une molécule qui témoigne de l’activité réparatrice de l’organisme vis-à-vis des lésions de l’ADN induites par les espèces réactives de l’oxygène. Plus l’urine contient de la 8-OH-dG, plus l’activité réparatrice est efficace. Les personnes qui travaillent la nuit semblent donc réparer moins efficacement les lésions qui affectent leur ADN, les mêmes qui, lorsqu’elles s’accumulent à long terme, provoquent l’apparition d’un cancer ou accélèrent le vieillissement.

La mélatonine ne sert pas seulement à favoriser le sommeil

En fait, les deux découvertes sont liées. La mélatonine est une hormone produite uniquement lorsqu’il fait sombre par la glande pinéale (la production est maximale entre 2h et 5h du matin). Tout se passe comme si la glande pinéale informait le cerveau qu’il était l’heure de dormir. Le cerveau réagit en favorisant l’endormissement, mais aussi en déclenchant des programmes qui vont réparer les lésions apparues au cours des dernières heures et qui font suite à diverses activités (exposition à des substances mutagènes ou à des rayonnements, métabolisme énergétique accrue, …).

En fait, le déclenchement de ces « programmes » est également influencé par la quantité de mélatonine produite : des recherches ont montré que la mélatonine régulait l’expression de gènes très particuliers impliqués dans la réparation des lésions et notamment celles qui conduisent à l’excrétion de la 8-OH-dG. Autrement dit, les travailleurs de nuit, mais aussi toutes les personnes qui ne dorment pas suffisamment la nuit et celles qui sont exposées tard le soir à des lumières artificielles (comme celles des écrans) sont susceptibles de subir le même sort : une production diminuée de mélatonine et donc une réparation moins efficace des lésions portées à l’ADN.

Les auteurs, qui ne déclarent aucun conflit d’intérêt, concluent en soulignant l’intérêt d’une supplémentation de mélatonine chez les travailleurs de nuit, mais les personnes en proie à des troubles du sommeil sont aussi impliquées : plusieurs études avaient auparavant montré que les personnes ne dormant pas suffisamment pouvaient bénéficier des effets positifs de la mélatonine sur le temps d’endormissement, la durée du sommeil mais aussi la qualité de celui-ci. En 2011, le conseil scientifique de l’EFSA avait reconnu scientifiquement les effets de la mélatonine sur la durée d’endormissement (Opinion reference 2011;9(6):2241) pour les suppléments de 1 mg comme Melatonine 1 mg.

Ici, les effets potentiels mentionnés dans cette nouvelle étude vont bien au-delà puisqu’il s’agit d’une protection augmentée contre les mutations responsables à long terme de l’apparition des cancers mais aussi du vieillissement et de plusieurs maladies cardiovasculaires.

L'étude principale de l'article :

Bhatti P, Mirick DK, Randolph TW, et al. Oxidative DNA damage during night shift work, Occup Environ Med Published Online First:26 June 2017. doi: 10.1136/oemed-2017-104414

Commander le nutriment évoqué dans cet article
Melatonine 1 mg

Conditionnement économique

www.supersmart.com
A découvrir aussi
25-07-2016
Cette découverte pourrait vous faire gagner 10,...
La recherche sur la longévité humaine a franchi une étape historique.Ignorés des médias occidentaux, des chercheurs russes ont mis au point une substance capable d'allonger...
Lire plus
28-06-2017
Nutrition : comment bien nourrir son cerveau...
Véritable centre de contrôle de notre système nerveux central, notre cerveau doit traiter quotidiennement des millions d’informations. Face à ce flux permanent de données, cet...
Lire plus
10-10-2016
Les incroyables vertus polyvalentes du curcuma (2/2)
En Inde, le curcuma est utilisé pour traiter toute une variété d'indispositions incluant des problèmes gastro-intestinaux, des troubles inflammatoires, des maux de tête, des infections...
Lire plus
Suivez-nous

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
  • Gratuit : la publication hebdomadaire scientifique "Nutranews"
  • Des promotions exclusives aux membres du club
> Continuer