Accueil  >  Stress et Sommeil  >  L'extrait de magnolia -...
01-09-2005

L'extrait de magnolia

Des travaux scientifiques ont révélé que des extraits de magnolia pouvaient apporter de puissants antioxydants avec des propriétés anticancéreuses. Ils ont également montré que ces substances étaient des antidépresseurs sans effet de dépendance qui soulageaient les symptômes de dépression et d'anxiété sans effet secondaire néfaste.


L'écorce de magnolia est utilisée en Chine depuis des milliers d'années pour soigner ce que les Chinois appellent la stagnation du qui (que l'on peut traduire par un manque d'énergie). Elle soulage également les problèmes digestifs ou d'asthme selon le Dr Yuntao Ma, qui fait autorité en médecine chinoise. En Chine, l'extrait de magnolia a également été employé pour traiter le cancer du sein.

Actuellement, la Chine, dans le comté de Jingning de la province de Zhejiang, produit chaque année près de 200 tonnes d'écorce de magnolia. Le pays a actuellement le projet d'augmenter la production à 1 500 tonnes par an. Ce projet d'augmentation de la production est dû à la découverte des bénéfices impressionnants offerts par les deux principes actifs de l'écorce : l'honokiol et le magnolol. La plus grande partie de l'écorce de magnolia produite est utilisée à l'intérieur même de la Chine pour faire des décoctions et des médicaments. Houpu, comme les Chinois appellent le Magnolia officinalis, figure dans la pharmacopée de la République populaire de Chine.

Un effet anxiolytique


L'extrait de magnolia est riche en honokiol et en magnolol qui semblent avoir de nombreux effets bénéfiques sur la santé. L'un des plus impressionnants est leur capacité à soulager le stress en créant un effet calmant. Plusieurs études animales ont montré qu'ils agissent, à faible dose, comme des anxiolytiques, sans créer de dépendance ni d'effet sédatif1,2. Cela signifie qu'une petite dose d'extrait de magnolia peut aider à calmer les nerfs et soulager l'anxiété sans faire dormir.

L'effet synergique de ces deux substances est apparemment à la base des effets bénéfiques de l'écorce de magnolia. L'honokiol exerce un effet antianxiété tandis que le magnolol a un effet antidépresseur. Ainsi, avec l'extrait de magnolia, deux objectifs sont atteints : la réduction de l'anxiété et de la dépression pour se sentir mieux émotionnellement et mentalement3. L'honokiol a un long passé d'usage traditionnel en Chine dans des formules soulageant l'anxiété sans donner pour autant la sensation d'être drogué.

Dans une récente étude pour déterminer si l'honokiol agissait sur le système nerveux central de manière similaire à celle du diazépam, des souris ont été traitées avec du diazépam ou avec de l'honokiol avant de courir à travers un labyrinthe. Le groupe d'animaux ayant reçu de l'honokiol était plus relaxé et a terminé son exercice sans qu'aucun changement dans leur activité motrice ou leur tonus musculaire n'ait été remarqué. À l'inverse, les animaux ayant reçu du diazépam montraient un certain nombre d'effets secondaires incluant somnolence, perturbation de l'apprentissage et de la mémoire, relaxation musculaire et des symptômes d'un état de manque. Cette étude suggère que l'honokiol risque moins que le diazépam d'induire une dépendance physique, une dépression du système nerveux central ou une amnésie lorsqu'il est donné à des doses produisant un effet antianxiété4.

Un autre test a constaté que l'honokiol prolongeait significativement le temps que les animaux passaient dans le labyrinthe, suggérant un effet antianxiété. Normalement, lorsque des rongeurs sont placés dans un labyrinthe, ils préfèrent se cacher plutôt que de l'explorer, parce qu'ils sont anxieux. Dans ce test, des rats généralement nerveux et craintifs dans un labyrinthe étaient transformés par l'honokiol en rongeurs décontractés qui montraient une calme curiosité en explorant leur environnement. Lorsque l'on a donné aux animaux différentes doses d'honokiol pendant une période de sept jours les effets sont restés les mêmes : aucun changement dans l'activité motrice ou les performances des animaux n'a été observé. Les animaux recevant du diazépam, par contre, devenaient dépendants de la même dose, ce qui entravait leurs performances5.

Des effets bénéfiques sur la santé du cerveau


D'autres travaux scientifiques ont montré que le magnolol et l'honokiol modulent l'activité de différents neurotransmetteurs et d'enzymes apparentées dans le cerveau en stimulant l'activité de l'acétyltransférase choline, en inhibant l'acétylcholinestérase et en augmentant la libération totale d'acétylcholine, importants pour le soutien d'un fonctionnement normal des fonctions cérébrales et, en particulier, pour protéger le cerveau de la maladie d'Alzheimer6.

Le fait que l'honokiol et le magnolol puissent stimuler la fonction cholinergique revêt un grand intérêt. Le système cholinergique joue en effet un rôle central dans la mémoire et la cognition de l'homme.
Dans le cerveau de patients atteints de maladie d'Alzheimer, des dysfonctionnements cholinergiques ont été décrits, incluant une réduction des niveaux d'acétyltransférase choline et du contenu en acétylcholine du néocortex et de l'hippocampe. L'association existant entre la maladie d'Alzheimer et un déficit cholinergique a renforcé l'intérêt pour un traitement de substitution cholinergique.

Un super antioxydant


L'honokiol et le magnolol semblent tous deux de puissants antioxydants qui protègent le système cardio-vasculaire. Des chercheurs ont découvert que l'extrait de magnolia est 1 000 fois plus puissant que l'alpha-tocophérol (vitamine E) dans l'inhibition de la peroxydation des lipides, un contributeur majeur aux maladies cardio-vasculaires7.

D'autres études indiquent que l'extrait de magnolia protège les mitochondries des dommages radicalaires dans les cellules du cœur, du foie et du cerveau. Il s'est également montré efficace dans le traitement de la septicémie, une grave maladie causée par des bactéries produisant des toxines dans le flux sanguin. La septicémie est un problème dans les hôpitaux où les organismes résistants aux médicaments sont abondants.



La recherche sur le cancer


Plusieurs études ont testé l'extrait de magnolia sur des cellules cancéreuses humaines et ont découvert qu'il réduit les cellules cancéreuses dans les tumeurs du foie et du côlon et qu'il a des propriétés pour traiter la leucémie.

Les chercheurs ont également été très intéressés par des composants appelés inhibiteurs de l'angiogenèse (qui inhibent la croissance des cellules cancéreuses). Des centaines de tests cliniques ont évalué leur efficacité contre différents types de cancer. Une équipe de scientifiques de l'école de médecine de l'université Emory a constaté que l'extrait de magnolia inhibait la croissance anormale de cellules endothéliales de vaisseaux sanguins en laboratoire. Les tumeurs dépendant de l'apport en sang, cela pourrait s'avérer une découverte vitale dans le domaine de la recherche contre le cancer.

Les chercheurs ont traité par chromatographie une mixture naturelle de magnolia et ont testé différentes fractions pour leur capacité à prévenir la croissance de lignées de cellules endothéliales en culture. Ils ont identifié l'honokiol, un composant que des chercheurs japonais avaient déjà identifié comme le principe actif de l'extrait de magnolia.

Selon les résultats de ces recherches , les tumeurs ne peuvent continuer à croître, passé un certain stade, sans oxygène ni nourriture apportés par les vaisseaux sanguins. Les tumeurs les plus dangereuses transmettent des signaux qui influencent l'organisme et l'incitent à faire pousser des vaisseaux sanguins vers elles. Les inhibiteurs de l'angiogenèse empêchent que ces signaux soient reçus.

Dans l'étude, l'honokiol a réduit de 50 % la croissance de la tumeur chez des souris à qui avaient été inoculées des cellules produisant des tumeurs par rapport à un groupe d'animaux témoins. Les chercheurs essayent maintenant de déterminer de façon plus précise le mécanisme par lequel l'honokiol affecte la croissance des cellules endothéliales. Ils ont déjà constaté qu'il agit à l'intérieur de la cellule pour stopper les signaux afin qu'ils ne puissent être entendus par les VEGF, des facteurs de croissance vasculaire.

Arbiser, le patron de l'équipe de recherche, a souligné que l'honokiol semblait prometteur comme médicament car, chez les souris, il ne semblait pas être trop rapidement excrété ou décomposé par le foie. Mais il est encore trop tôt pour réaliser une étude clinique. Il est nécessaire d'étudier d'abord sa pharmacocinétique sur des animaux plus grands.

Une action sur la leucémie lymphoïde chronique


Cette maladie est due à la prolifération du tissu lymphoïde qui entraîne l'envahissement de l'organisme par des lymphocytes matures d'aspect normal appartenant presque toujours au type B, très rarement au type T.

Dans une étude, des cellules de provenant de 19 patients non traités avec une leucémie lymphoïde chronique avec des lymphocytes de type B ont été incubées avec différentes concentrations d'honokiol pendant 6 à 24 heures. Les cellules de chaque patient étaient sensibles aux effets cytotoxiques de l'honokiol.

Il n'y avait pas de corrélation apparente entre les caractéristiques cliniques (l'avancée de la maladie) et la sensibilité à l'honokiol. Les cellules de leucémie lymphoïde étaient plus sensibles à la mort cellulaire induite par l'honokiol que les cellules B normales. De faibles doses d'honokiol augmentaient la cytotoxicité du fludarabine, du cladribine et du chlorambucil. C'est une bonne nouvelle si cela se traduit par de plus faibles doses de ces puissants agents de chimiothérapie pour obtenir des résultats identiques. La toxicité de nombreux agents de chimiothérapie est en effet dose-dépendante. Des études de pharmacocinétique sur des souris ont révélé que l'honokiol est rapidement absorbé et reste dans le plasma pendant 10 heures. L'administration de doses allant jusqu'à 120 mg par kg pendant 30 jours a été bien tolérée9.


-------------------------------------------------------------------------------------------
- Kuribara H. et al., The anxiolytic effete of two oriental herbal drugs in Japan attributed to honokiol from magnolia bark, J. Pharm. Pharmacol., 2000 Nov, 52(11): 1425-9.
- Maruyama Y. et al., Identification pf magnolol and honokiol as anxiolytic agents in extract of saiboku-to, an oriental herbal medicine, J. Nat. prod 1998 J ; 61(1) : 135-8.
- Nakazawa T. et al., Metabolites of orally administered magnolia officinalis extract in rats and man and its antidepressant-like effects in mice, J. Pharm. Pharmacol., 2003.
- Kuribara H. et al., Honokil, a putative anxiolytic agent extracted from magnolia bark, has no diazepam-like side effects in mice, J. Pharm. Pharmacol., 1999 Jan, 51 (1); 97-103.
- Kuribara H. et al., Behavioural pharmacological characteristics of honokiol, an anxiolytic agent present in extract of magnolia bark, evaluated by an elevated plus-maze test in mice, J. Pharm. Pharmcol., 1998 Jul, 50(7): 819-26.
- Hou Y.C. et al., Honokiol and magnolol increased hippocampal acetylcholine release in freely-moving rats, Em. J. Chin. Med., 2000, 28(3-4): 379-84.
- Lo Y.C. et al., Honokiol and magnolol isolated from magnolia officinalis protect rat heat mitochondria against lipid peroxidation, Biochem. Pharmacol., 1994 Feb, 9 ; 47(3) : 549-53.
- Bai X. et al., Honokiol, a small molecular weight natural product inhibits angiogenesis in vitro and tumor growth in vivo, The Journal of Biological Chemistry, vol 278, n° 37, issue of September 12 2003, 35501-507.
- Battle T.E. et al., The natural product honokiol induces caspase-dependent apoptosis in B-cell chronic lymphocytic leukemia cells, Blood, 2005 Mar 31.

Télécharger le pdf contenant cet article Format PDF
Commander le nutriment évoqué dans cet article
Relora® 250 mg

Régule la production du cortisol, pour réduire les fringales et apaiser les crises de boulimie

www.supersmart.com
A découvrir aussi
01-10-2009
L'anxiété : Retrouver la paix intérieure grâce...
Dr Thierry Hertoghe, président de la World Society of Anti-Aging Medicine L'anxiété est un des grands problèmes de notre époque. Lorsque le mot « stress...
Lire plus
Format PDF
02-02-2015
Le grand retour du tryptophane
Le L-tryptophane est l'un des 8 acides aminés essentiels de l'alimentation humaine. C'est le précurseur métabolique de la sérotonine, de la mélatonine et de la...
Lire plus
Format PDF
12-11-2013
Mélatonine : un somnifère naturel
L'Union Européenne a enfin autorisé un produit naturel qui aide à mieux dormir : la mélatonine. Si vous me demandez mon avis, les personnes qui...
Lire plus
Suivez-nous

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
  • Gratuit : la publication hebdomadaire scientifique "Nutranews"
  • Des promotions exclusives aux membres du club
> Continuer