Accueil  >  Cardio-vasculaire  >  Baies d’argousier, des superfruits...
26-04-2017

Baies d’argousier, des superfruits aux multiples vertus

Argousier Connaissez-vous les baies d’argousier ? Depuis le début des années 2000, l’engouement pour ces petites baies oranges ne cessent de croître, à tel point que les surfaces de culture sont en hausse constante. Si leur goût acide décourage certains consommateurs, ces baies sont en réalité plus appréciées pour leurs bienfaits pour la santé. Leur intérêt thérapeutique n’est d’ailleurs pas nouveau puisque ces baies sont préconisées depuis des millénaires dans les médecines traditionnelles asiatiques. Faisons le point sur ces superfruits pour mieux comprendre leurs vertus pour la santé.

Les propriétés exceptionnelles des baies d’argousier

Utilisées depuis des millénaires dans de nombreuses médecines traditionnelles, les baies d’argousier ont suscité l’intérêt de la communauté scientifique. Plusieurs études ont ainsi été menées pour mieux comprendre les vertus de ces petites baies. Les résultats de ces travaux ont confirmé la composition exceptionnelle de ces super baies, comme en témoignent deux articles : l’un paru en 2012 dans la revue ISRN Pharmacology1 et l’autre publié en 2016 dans la revue Food Chemical Toxicology2. Ces deux articles dressent un rapport complet des composants présents dans les baies d’argousier. On apprend notamment que ces baies regorgent d’acides gras insaturés essentiels pour l’organisme dont les oméga 3, les oméga 6, les oméga 9 et les oméga 7. Souvent méconnus, les oméga 7 sont très difficiles à trouver. Les baies d’argousier constituent d’ailleurs l’une des rares sources connues en oméga 7. En plus de cet apport inédit en acides gras oméga 7, les baies d’argousier représentent également une excellente source en vitamines dont les vitamines A, B, C, E et K, en phytostérols, en flavonoïdes, en caroténoïdes, ainsi qu’en oligo-éléments comme le fer, le phosphore ou encore le magnésium. C’est cette composition exceptionnelle qui est à l’origine du succès des baies d’argousier. De plus, des études scientifiques ont confirmé que cette composition confère aux baies d’argousier une activité antioxydante, anti-inflammatoire, cardioprotectrice, cytoprotectrice, immunomodulatrice, hépatoprotectrice, rétinoprotectrice, radioprotectrice, antiathérogène, ainsi qu’une action anti-stress et anti-microbienne1,2,3.

L’effet cardioprotecteur reconnu des baies d’argousier

Les baies d’argousier sont régulièrement mises en avant pour leur effet cardioprotecteur, qui serait en partie lié à leur teneur élevée en acides gras insaturés. Essentiels au bon fonctionnement de l’organisme, ces lipides sont en effet connus pour contribuer à la prévention des maladies cardiovasculaires. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’une étude a été menée sur l’intérêt d’une supplémentation en huile de baies d’argousier4. Lors de leurs travaux, les chercheurs se sont particulièrement intéressés aux effets de cette supplémentation sur les facteurs de risques cardiovasculaires, sur l’hypertension et sur la pression sanguine systolique. Pour cela, les chercheurs ont suivi 74 patients atteints d’hypertension et d’hypercholestérolémie, et 32 sujets sains. Ces personnes ont été réparties en deux groupes : le premier groupe recevait une supplémentation en huile de baies d’argousier tandis que le second groupe était supplémenté en huile de tournesol. Au bout de 30 jours de cure, les chercheurs ont constaté des effets bénéfiques chez les personnes supplémentées en huile de baies d’argosier. Cette supplémentation semble en effet avoir permis une normalisation de la pression sanguine chez les patients hypertensifs tandis qu’elle semble avoir diminué les taux de cholestérol, de LDL oxydés et de triglycérides sanguins chez les patients présentant une hypercholestérolémie. De plus, cette supplémentation en huile de baies d’argousier pourrait également avoir amélioré le taux d’antioxydants circulants aussi bien chez les sujets sains que chez les personnes hypertendues. Au terme de leur analyse, les chercheurs ont ainsi pu conclure que l’huile de baies d’argousier pourrait être bénéfique pour réduire la dyslipidémie, les risques cardiovasculaires ainsi que l’hypertension.

L’intérêt des baies d’argousier contre la dégénérescence rétinienne

Au delà de leur effet cardioprotecteur, les baies d’argousier pourraient également avoir une action protectrice pour la vue. C’est en tout cas ce que révèle un article paru en 2016 dans la célèbre revue Nutrients5. Cette étude a porté sur des composés spécifiques des baies d’argousier : les proanthocyanidines ou tanins condensés. D’autres études suggéraient en effet que ces molécules pourraient avoir un effet protecteur contre la dégénérescence rétinienne. Les chercheurs se sont particulièrement intéressés à la dégénérescence rétinienne induite par la lumière visible, qui est due à une exposition trop importante à la lumière, à l’origine de dommages importants au niveau de la rétine et de la vision. Pour évaluer l’activité bénéfique des baies d’argousier, les chercheurs ont administré ces fruits à des lapins durant 14 jours avant une période de 7 jours d’exposition à la lumière, puis pendant 7 jours après l’exposition. Les chercheurs ont ensuite analysé les effets de l’exposition à la lumière sur la rétine des lapins. Leur analyse a montré que les proanthocyanidines des baies d’argousier ont permis de maintenir la structure rétinienne ainsi que d’améliorer les changements induits par l’exposition à la lumière. C’est pourquoi les chercheurs ont conclu que les baies d’argousier pourraient être bénéfiques contre la dégénérescence rétinienne.

Les résultats favorables contre les sécheresses vaginales

Parue en 2014 dans la revue Maturitas6, une étude a permis d’évaluer l’intérêt thérapeutique des baies d’argousier contre les sécheresses vaginales. L’équipe de chercheurs finlandais s’est plus particulièrement intéressée à l’atrophie vaginale, une affection provoquant notamment une sécheresse vaginale, des irritations et des brûlures. Pour évaluer l’efficacité d’une supplémentation en huile de baies d’argousier, les chercheurs ont suivi 98 femmes postménopausées présentant les symptômes de l’atrophie vaginale. Ces femmes ont été réparties en deux groupes dont l’un des deux recevait une supplémentation à hauteur de 3 g d’huile de baies d’argousier par jour. Avant et après 3 mois de traitement, les chercheurs ont mesuré différents paramètres tels que l’index de santé vaginal, le pH vaginal ainsi que l’humidité vaginale. Des échantillons de sérum furent également prélevés pour analyser les enzymes hépatiques, la protéine C-réactive et les lipides circulants. L’analyse de ces paramètres a permis de révéler une action bénéfique des baies d’argousier sur l’intégrité de l’épithélium vaginal. En d’autres termes, cela signifie que la supplémentation en huile de baies d’argousier a donné des résultats favorables contre les sécheresses vaginales. Les chercheurs estiment d’ailleurs que cette supplémentation bénéfique pour la santé vaginale pourrait constituer une alternative naturelle à certains traitements à base d’oestrogènes.

Il est ainsi indéniable que les baies d’argousier présentent de nombreux bienfaits pour la santé. En plus de leur composition exceptionnelle en acides gras oméga 3, 6, 7 et 9, ces super baies présentent un grand intérêt thérapeutique. Si on leur attribue d’ores et déjà des effets protecteurs pour le système cardiovasculaire et la rétine, les baies d’argousier pourraient également être préconisées dans certains traitements. Quelque chose nous dit que les baies d’argousier n’ont pas encore révélé toutes leurs vertus ! Retrouvez l’huile de baies d’argousier formulée sous forme de compléments alimentaires dans le catalogue Supersmart : Sea Buckthorn Extract.



> Sources :
1. Chirag A. Patel et al., Remedial Prospective of Hippophae rhamnoides Linn. (Sea Buckthorn), ISRN Pharmacol, 2012, 2012: 436857.
2. Olas B, Sea buckthorn as a source of important bioactive compounds in cardiovascular diseases, Food Chem Toxicol. 2016 Nov, 97:199-204.
3. Suryakumar G, Gupta A, Medicinal and therapeutic potential of Sea buckthorn (Hippophae rhamnoides L.), J Ethnopharmacol. 2011 Nov 18, 138(2):268-78.
4. Vivek Vashishthaa et al., Effect of seabuckthorn seed oil in reducing cardiovascular risk factors: A longitudinal controlled trial on hypertensive subjects, Clinical Nutrition, August 03, 2016.
5. Yong Wang et al., Protective Effect of Proanthocyanidins from Sea Buckthorn (Hippophae Rhamnoides L.) Seed against Visible Light-Induced Retinal Degeneration in Vivo, Nutrients 2016, 8(5), 245.
6. Petra S. Larmo, Baoru Yang, Juha Hyssälä, Heikki P. Kallio, Risto Erkkola, Effects of sea buckthorn oil intake on vaginal atrophy in postmenopausal women: A randomized, double-blind, placebo-controlled study, Maturitas, November 2014, Volume 79, Issue 3, Pages 316–321.
Commander le nutriment évoqué dans cet article
Sea Buckthorn Extract 500 mg

La source végétale la plus riche en acides gras Oméga 7 aux propriétés nutricosmétiques validées

www.supersmart.com
A découvrir aussi
16-05-2017
Des nutriments bénéfiques contre l'hypertension artérielle
A l’occasion de la Journée Mondiale contre l’hypertension, il convient de rappeler l’importance de la prévention et du diagnostic de ce trouble cardiovasculaire. Caractérisée par...
Lire plus
22-05-2017
Une association efficace contre le mauvais cholestérol
Une équipe de recherche indienne vient de faire une découverte surprenante pour réduire l’accumulation de « mauvais cholestérol » au niveau des artères1 ; Une...
Lire plus
07-06-2016
Ce nutriment rajeunit la peau et les...
Imaginez un aliment naturel qui empêche la peau de se rider, de se distendre, de vieillir, aussi bien sur le visage (paupières, joues, lèvres) que...
Lire plus
Suivez-nous