Science, Nutrition, Prévention et Santé
Partenaires
Accueil
  >  
Détoxification
  >  
Détoxifier, purifier et booster...

Détoxifier, purifier et booster son organisme après les fêtes


Detox Pendant les fêtes de fin d’année, notre organisme est souvent mis à rude épreuve. Périodes festives par excellence, les dernières semaines de décembre sont généralement très riches, et souvent associées à de nombreux excès. Au-delà des excès alimentaires qui vont fortement mobiliser le foie, c’est l’équilibre global de l’organisme qui se retrouve perturbé. En effet, le rythme biologique de notre organisme est impacté par de nombreux facteurs dont les signes classiques après les fêtes sont notamment une digestion difficile, une fatigue physique et musculaire, des migraines et une irritabilité. Heureusement, des astuces peuvent aider l’organisme à retrouver son équilibre et sa vitalité. Idéales pour les lendemains de fêtes, des solutions simples existent notamment pour détoxifier, purifier et booster l’organisme.

Privilégier une alimentation détox après les fêtes

Tant attendues, les fêtes de fin d’année peuvent être redoutées par notre organisme qui doit faire face à des changements majeurs. En effet, la période des fêtes est propice à de nombreux repas copieux et à de nombreux excès. Si ces repas sont souvent riches en protéines, en lipides et en sucres, la consommation de fruits et légumes est généralement faible. C’est pourquoi le premier conseil après les fêtes est de reprendre de bonnes habitudes alimentaires en surveillant tout particulièrement les apports en protéines, en lipides et en sucres. Contrairement aux idées reçues, il est important de rappeler que le jeûne n’est pas une solution recommandée car il induit des manques en de nombreux nutriments essentiels dont certains minéraux et certaines vitamines. Le constat est également similaire avec certains régimes proposés comme des cures détox. Adopter une alimentation équilibrée et une hydratation optimale reste ainsi une des solutions les plus efficaces pour rétablir l’équilibre de l’organisme après les fêtes.

Améliorer son transit intestinal après les fêtes

A l’occasion des repas de Noël et de la Saint-Sylvestre, notre système digestif n’est pas à la fête. En effet, celui-ci est fortement mobilisé face à l’augmentation des quantités ingérées et à la richesse des plats. Soudains et répétés, ces changements peuvent rapidement provoquer des problèmes de digestion avec la survenue de ballonnements, de brûlures d’estomac, de remontées acides, de crampes abdominales ou encore de nausées. Pour faciliter le transit intestinal, il est conseillé de privilégier des aliments riches en fibres en raison de leurs effets bénéfiques sur le transit intestinal. Parmi les produits riches en fibres, on retrouve notamment les fruits et les légumes crus ou cuits, les fruits secs, ainsi que les céréales, et tout particulièrement les céréales complètes. Le confort digestif est également lié à l’équilibre de la flore intestinale. Fortement perturbée pendant les fêtes, la flore digestive est normalement constituée de nombreux micro-organismes qui facilitent la digestion en dégradant certaines molécules. C’est pourquoi il est essentiel de rétablir l’équilibre de la flore intestinale après les fêtes pour améliorer le confort digestif. Pour cela, de nombreuses études ont confirmé l’intérêt d’un apport en probiotiques, comme le détaille notre article sur les effets préventifs et curatifs des probiotiques. Ces derniers sont des micro-organismes naturellement présents dans la flore intestinale. Disponibles sous forme de compléments alimentaires, ces probiotiques peuvent provenir de différentes souches. Cela est par exemple le cas de la souche Lactobacillus gasseri dont les bienfaits sur le confort digestif ont été plusieurs fois démontrés. En plus de soulager certains désordres digestifs, cette souche de probiotiques a également fait l’objet d’une étude récente sur son impact sur la perte de poids1. Réalisée sur 210 adultes japonais, cette étude a révélé qu’un apport en Lactobacillus gasseri pourrait permettre de réduire spécifiquement la graisse abdominale, et d’une manière générale de diminuer le poids, le tour de taille et de hanche. Cette souche de probiotiques se présente ainsi comme un allié précieux après les fêtes de fin d’année.

Booster le système digestif après les fêtes

Si les probiotiques sont souvent mis en avant pour améliorer le confort digestif, on connaît souvent moins l’intérêt des prébiotiques pour le système digestif. En effet, les prébiotiques sont des substances qui vont favoriser l’activité et le développement des probiotiques. Cet effet prébiotique permet ainsi de favoriser l’action bénéfique des probiotiques au niveau du sytème digestif. C’est pourquoi les probiotiques et les prébiotiques sont souvent associés pour maintenir ou rétablir l’équilibre de la flore intestinale. Cela est par exemple le cas de la formulation Probio Forte™ qui réunit dans une seule gélule plusieurs souches de probiotiques et des prébiotiques dont l’inuline. Présente naturellement dans de nombreuses plantes, l’inuline est un polysaccharide, c’est-à-dire une association de plusieurs sucres liés entre eux. Si elle est considérée comme une fibre alimentaire comme l’amidon, l’inuline a la propriété de ne pas être digérée par les enzymes du système digestif. Cela permet à l’inuline de pouvoir être utilisée par les probiotiques pour leur activité bénéfique au niveau de l’intestin. Particulièrement abondante dans la racine de chicorée, l’inuline peut être extraite pour être formulée sous forme de complément alimentaire. D’autres prébiotiques sont également proposés en supplémentation. On retrouve par exemple d’autres associations de sucres comme les fructo-oligosaccharides, qui ne sont pas assimilés par l’organisme et qui peuvent ainsi présenter un effet prébiotique au niveau de l’intestin. Cette action bénéfique a d’ailleurs été démontré dans plusieurs recherches scientifiques, dont une étude parue en 2009 dans Journal of Physiology and Biochemistry2. Les auteurs de l’étude concluent que les fructo-oligosaccharides peuvent notamment aider à améliorer le confort digestif, à lutter contre la constipation et à favoriser l’excrétion des déchets de l’organisme. Miser sur l’association des prébiotiques et des probiotiques peut ainsi être un pari gagnant pour faciliter la digestion après les fêtes.

Reprendre le bon rythme physique après les fêtes

Si le rythme digestif est fortement perturbé pendant les fêtes de fin d’année, l’organisme doit également faire face à d’autres changements dans son rythme biologique. En effet, les repas de fin d’année s’étalent généralement sur de longues durées, retardant et perturbant le rythme normal de sommeil. De plus, la période hivernale est souvent associée à une diminution de l’activité physique. Une fatigue physique et musculaire peut alors de faire sentir et se manifester par une perte de vitalité, une irritabilité et des sensations de stress. Pour commencer l’année en pleine forme, il est ainsi important de reprendre un bon rythme de sommeil et de pratiquer une activité physique de manière régulière. Pour favoriser un sommeil réparateur, certains extraits naturels de plantes peuvent vous aider après les fêtes. Cela est par exemple le cas de la valériane qui a été très étudiée pour ses bienfaits sur le sommeil et son absence d’effets secondaires. Son intérêt a d’ailleurs été confirmé par une revue scientifique complète parue dans American Journal of Medecine en 20063. Une autre plante a également révélé des effets bénéfiques anti-fatigue, et tout particulièrement des bienfaits contre la fatigue associée au stress. Proposée sous forme de complément alimentaire, cette plante est la Rhodiola rosea dont l’efficacité a été confirmée par une étude parue en 2009 dans la revue Planta Medica4.

Détoxifier son organisme après les fêtes de fin d’année

Si notre organisme est capable de s’adapter à certains excès alimentaires, la période de Noël et du Nouvel An le met à rude épreuve sur une longue période et de manière répétée. L’organisme doit ainsi lutter de manière simultanée à de nombreuses agressions extérieures. Cela est particulièrement le cas au niveau des organes responsables de la détoxification de l’organisme dont le foie et les reins. Impliqués dans l’élimination des toxines et des déchets de l’organisme, ces organes sont fortement mobilisés durant la période des fêtes. Lors d’excès trop importants, l’accumulation de toxines et de déchets peut devenir difficile à éliminer par l’organisme. Cela peut engendrer certains troubles digestifs ou encore la survenue d’une crise de foie. Heureusement, des solutions existent pour aider l’organisme. Cela est par exemple le cas du chardon-marie, une plante connue pour renfermer un complexe hépatoprotecteur. Connu sous le nom de silymarine, ce complexe a été très étudié pour ses effets protecteurs pour le foie. En effet, des études parues dans les revues Phytotherapy Research et Natural Product Communications ont mis en évidence le pouvoir antioxydant, les actions détoxifiantes et les effets protecteurs pour le foie de la silymarine5,6. En raison de ces propriétés bénéfiques, une autre équipe de chercheurs lui attribue un intérêt pour lutter contre les effets néfastes de l’alcool sur le foie7. D’autres plantes sont également mises en avant pour purifier et détoxifier l’organisme. Le pissenlit, ou Taraxacum, a par exemple été étudié pour ses propriétés diurétique, cholérétique, anti-inflammatoire, antioxydante, anti-hyperglycémique ou encore analgésique8. Formulés sous forme de compléments alimentaires, ces extraits naturels peuvent s’avérer intéressants pour une cure détox après les fêtes.

Après les fêtes de fin d’année, l’organisme tire souvent la sonnette d’alarme. Pour commencer l’année sur de bonnes bases, de bonnes résolutions s’imposent pour aider l’organisme à retrouver son équilibre et sa vitalité. Heureusement, de nombreuses solutions existent pour rétablir l’équilibre intestinal, faciliter la digestion mais également pour détoxifier et purifier l’organisme. Et pourquoi pas adopter ces astuces simples sur du long terme pour une nouvelle année en pleine forme ?



> Sources :

1. Yukio Kadooka, Masao Sato, Akihiro Ogawa, Masaya Miyoshi, Hiroshi Uenishi, Hitomi Ogawa, Ken Ikuyama, Masatoyo Kagoshimaand Takashi Tsuchida, « Effect of Lactobacillus gasseri SBT2055 in fermented milk on abdominal adiposity in adults in a randomised controlled trial », Volume 110, Issue 9 November 2013, pp. 1696-1703.
2. Sabater-Molina M, Larqué E, Torrella F, Zamora S, « Dietary fructooligosaccharides and potential benefits on health », J Physiol Biochem, 2009 Sep, 65(3) : 315-28.
3. Bent S, Padula A, Moore D, Patterson M, Mehling W, « Valerian for sleep: a systematic review and meta-analysis », Am J Med, 2006 Dec, 119(12) : 1005-12.
4. Olsson EM, von Schéele B, Panossian AG, « A randomised, double-blind, placebo-controlled, parallel-group study of the standardised extract shr-5 of the roots of Rhodiola rosea in the treatment of subjects with stress-related fatigue », Planta Med, 2009 Feb, 75(2) : 105-12.
5. Abenavoli L, Capasso R, Milic N, Capasso F, « Milk thistle in liver diseases: past, present, future », Phytother Res, 2010 Oct, 24(10) : 1423-32.
6. Milić N, Milosević N, Suvajdzić L, Zarkov M, Abenavoli L, « New therapeutic potentials of milk thistle (Silybum marianum) », Nat Prod Commun, 2013 Dec, 8(12) : 1801-10.
7. Das SK, Mukherjee S, « Biochemical and immunological basis of silymarin effect, a milk thistle (Silybum marianum) against ethanol-induced oxidative damage », Toxicol Mech Methods, 2012 Jun, 22(5) : 409-13.
8. Schütz K, Carle R, Schieber A, « Taraxacum — a review on its phytochemical and pharmacological profile », J Ethnopharmacol, 2006 Oct 11, 107(3) : 313-23.

Commander les nutriments évoqués dans cet article
Recherche
Thèmes
® 1997-2017 Fondation pour le Libre Choix
Tous droits de reproduction réservés