Accueil  >  Foie  >  La SAMe impliquée dans...
24-03-2015

La SAMe impliquée dans de très nombreux processus biochimiques

SAMe La S-adénosyl-métionine, ou SAMe, est un composant naturel que l'on trouve dans chaque cellule de l'organisme humain. Elle est impliquée dans de nombreux processus biochimiques dans lesquels elle agit notamment comme donneur de groupes méthyles. Un grand nombre de recherches indiquent que la SAMe est un supplément nutritionnel fiable et efficace dans le traitement de la dépression, de l'ostéoarthrite et de maladies du foie.

La SAMe indispensable à la dégradation de l'homocystéine

Notre organisme est capable de la synthétiser à partir de la méthionine et de l'adénosine triphosphate (l'ATP). Au cours de cette étape impliquant l'enzyme adénosyltransférase méthionine, la SAMe est produite pour participer à des réactions de méthylation. Lorsque la SAMe participe à ces réactions et donne des groupes méthyles, un grand nombre d'enzymes transférases méthyles catalysent ces réactions. Après avoir donné un groupe méthyle, la SAMe est convertie en S-adénosyl-homocystéine, à son tour rapidement convertie en homocystéine. Lorsque les conditions biochimiques sont favorables, la SAMe peut être régénérée. Ce cycle de synthèse et de dégradation de la SAMe est indispensable à la santé. La synthèse de la SAMe est dépendante du métabolisme de la vitamine B12 et des folates. Des altérations des niveaux de ces vitamines et de la SAMe sont associées à un grand nombre d'états pathologiques.
Des niveaux élevés d'homocystéine ont été associés à une augmentation du risque cardio-vasculaire. Lorsque les métabolites intermédiaires indispensables à la synthèse et à la régénération de la SAMe sont apportés en quantités suffisantes, aucune accumulation d'homocystéine ne se produit. La SAMe est indispensable à la dégradation de l'homocystéine et on a suggéré qu'à ce titre, elle pourrait jouer un rôle important pour la santé cardio-vasculaire.

Donneuse de groupes méthyles

La SAMe aide à transformer d'autres molécules en des entités plus utiles à travers toute une variété de réactions chimiques. Comme donneuse de groupes méthyles, elle permet au cerveau de fabriquer des neurotransmetteurs d'importance vitale, incluant la dopamine, la sérotonine ou la norépinéphrine, à partir de molécules substrats. Les groupes méthyles sont des entités chimiques (un atome de carbone et trois atomes d'hydrogène) qui sont ajoutées ou ôtées à d'autres molécules pour changer leurs propriétés. Un composant peut devenir activé et fonctionner comme un agoniste, favorisant certaines réponses biologiques ou, dans d'autres cas, agir comme un antagoniste et interférer dans des réponses normales ou pathologiques.

Aussi efficace que les médicaments antidépresseurs

En 2002, le gouvernement américain a publié un rapport intitulé « S-adénosyl-L-méthionine pour le traitement de la dépression, de l'ostéoarthrite et des maladies de foie ». L'agence gouvernementale a passé en revue 47 études sur la SAMe et la dépression. Elle en a tiré la conclusion que : « Comparée à des traitements par des médicaments antidépresseurs conventionnels, la SAMe n'était pas associée à des différences de résultats significatives. » En d'autres termes, la SAMe était tout aussi efficace que des médicaments antidépresseurs standards dans le traitement de la dépression.
Dans de nombreuses études, la SAMe a été comparée à un médicament antidépresseur tricyclique standard et a montré une égale efficacité. La SAMe agit plus rapidement que le médicament et n'a pas de réel effet secondaire. Dans une étude multicentrique conduite en Italie, par exemple, des chercheurs ont constaté que 1 600 mg quotidiens de SAMe apportaient le même effet antidépresseur bénéfique que 150 mg d'imipramine, un médicament antidépresseur tricyclique. Les chercheurs ont souligné le fait que significativement moins d'effets secondaires avaient été observés chez les patients prenant de la SAMe. Par contre, les effets secondaires de l'imipramine ou d'autres tricycliques sont si nombreux et parfois si sérieux qu'un grand nombre de médecins évitent de les prescrire1.
Les patients atteints de troubles bipolaires (syndromes maniaco-dépressifs) doivent éviter de prendre de la SAMe qui pourrait déclencher des épisodes d'anxiété ou maniaco-dépressifs.
La SAMe peut être utilisée en conjonction avec des médicaments antidépresseurs et peut favoriser et renforcer leur efficacité. Les doses recommandées s'échelonnent de 400 à 1 600 mg par jour, pris si possible sur un estomac vide. Certains patients souffrant de dépression sévère peuvent même avoir besoin de doses plus importantes2.

Importante pour la santé du foie

À travers une catégorie de réactions appelée transsulfuration, la SAMe favorise la production de glutathion, un antioxydant majeur que l'organisme utilise pour contrôler les radicaux libres. C'est dans le foie que ce très important antioxydant endogène réalise l'une de ses fonctions les plus importantes : aider à éliminer les toxines3. Des supplémentations en SAMe stimulent les niveaux de glutathion et ont été utilisées dans le traitement de différentes pathologies hépatiques comme la cirrhose ou l'hépatite4. Des études ont montré qu'une supplémentation orale en SAMe augmente les niveaux de glutathion dans le foie et dans les globules rouges5. Dans une étude de deux semaines en double aveugle portant sur 220 sujets avec une cholestase, 1 600 mg quotidiens de SAMe ont amélioré de façon significative les symptômes hépatiques par comparaison avec le placebo6.

Favorise la santé des articulations

Des chercheurs de l'université du Maryland ont publié une méta-analyse d'essais cliniques randomisés et contrôlés portant sur la SAMe par rapport à un placebo ou à un médicament anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS), comme l'aspirine ou l'ibuprofène, dans le traitement de l'ostéoarthrite. Les chercheurs en ont tiré la conclusion que : « La SAMe semble être aussi efficace que les AINS pour réduire la douleur et améliorer la limitation fonctionnelle chez des patients atteints d'ostéoarthrite, mais sans les effets secondaires fréquemment associés aux AINS7. » Une étude de longue durée conduite en Allemagne a observé que le traitement avec de la SAMe induisait une amélioration des symptômes de l'ostéoarthrite dès les cinq premières semaines de traitement, qui s'est poursuivie pendant les deux années de l'étude. Les patients ont reçu quotidiennement 600 mg de SAMe pendant les deux premières semaines, puis 400 mg par jour pendant le reste de l'étude. Les chercheurs ont commenté ces résultats : « La SAMe a montré une bonne efficacité clinique et a été bien tolérée. Son administration a également amélioré la sensation de dépression souvent associée à l'ostéoarthrite8. »

Biodisponibilité et absence de toxicité

Une étude a été définie pour déterminer si la SAMe avait une biodisponibilité significative et si son administration chez l'homme pouvait produire des composés méthylés toxiques. Les niveaux d'homocystéine ont également été mesurés, une perturbation de ces niveaux pouvant théoriquement intervenir avec une supplémentation en SAMe. Au cours de cette étude, 15 sujets volontaires en bonne santé ont reçu une supplémentation en SAMe pendant quatre semaines. Ils ont reçu 200 mg deux fois par jour, puis 400 mg deux fois par jour et, enfin, 800 mg deux fois par jour. Les résultats ont montré des niveaux de SAMe significativement plus élevés, indiquant une bonne biodisponibilité du supplément nutritionnel. Elle a également indiqué une absence de toxicité, notamment au niveau de l'absence de métabolites méthylés toxiques ou d'élévation des niveaux d'homocystéine9.

La chiralité de la SAMe

Deux molécules sont dites chirales lorsqu'elles sont l'image l'une de l'autre dans un miroir mais qu'elles ne sont pas superposables. Les énantiomères, ces deux molécules chirales, ont les mêmes propriétés physiques et chimiques, exceptées lorsque les réactions mettent en jeu la chiralité, ce qui est le cas dans les mécanismes biologiques.
On trouve beaucoup de molécules chirales dans les organismes vivants mais, la plupart du temps, une seule des deux formes énantiomères est présente. Lorsque les chimistes cherchent à reproduire ces molécules naturelles bien particulières, ils n'obtiennent pas toujours un mélange des deux formes de la molécule en quantités égales. Or, si souvent dans la nature une seule de ces molécules est produite, c'est que seule celle-ci est utile à l'organisme.
La SAMe, biologiquement synthétisée par l'AdoMet synthétase, comporte une configuration en S au niveau de l'atome de soufre. Dans des conditions physiologiques ou normales de stockage, le sulfonium chiral racémise spontanément pour former un mélange d'isomères S et R de la SAMe. La chiralité de la SAMe affecte ses activités de façon importante. L'isomère R n'est pas accepté comme substrat de la SAMe dépendante de la méthyltransférase. L'isomère biologiquement actif est donc la forme S qui devrait être présente à hauteur d'au moins 75 % dans les suppléments nutritionnels pour qu'ils aient une efficacité optimale.




1. National patterns of medication treatment for depression, 1987 to 2001, Primary Care Companion J. Clin. Psychiatry, 2001, 3(6): 232-235.
2. S-adenosyl-L-methionine in the treatment of depression: a review of the evidence, Am. J. Clin. Nutr., 2002 Nov, 76(5): 1158S-61S.
3. S-Adenosylméthionine : from the bench to the bedside - molecular basis of a pleiotrophic molecule, Am. J. Clin. Nutr., 2002 Nov, 76(5): 1151S-7S.
4. Advances in alcoholic liver disease, Best Pract. Res. Clin. Gastroenterol., 2003 Aug, 17(4) : 625-47.
5. Effect of SAMe administration on red blood cell cysteine and glutathione levels in alcoholic patients with or without liver disease, Alcohol, 1994 Sept, 29 Nov, 76(5): 1183-7S.
6. Oral SAMe in the symptomatic treatment of intrahepatic cholestasis. A double-blind, placebo-controlled study, Gastroenterology, 1990, 99: 211-215.
7. Safety and efficacy of SAMe for osteoarthritis, J. Fam. Pract. 2002 May, 51(5): 425-30.
8. A long-term (two years) clinical trial with SAMe for the treatment of osteoarthritis, Am. J. Med., 1987 Nov 20, 83 (5A): 89-94.
9. Bioavailibility and lack of toxicity of S-adenosyl-L-methionine in humans. Pharmacothrapy 24(11): 1501-1507 2004.
Commander les nutriments évoqués dans cet article
SAM-e 200 mg

Super nutriment puissant et pluripotent (articulations, foie, cerveau)

www.supersmart.com
SAM-e 400 mg

Double dosage, plus efficace, plus pratique, plus économique.

www.supersmart.com
A découvrir aussi
02-02-2015
Le grand retour du tryptophane
Le L-tryptophane est l'un des 8 acides aminés essentiels de l'alimentation humaine. C'est le précurseur métabolique de la sérotonine, de la mélatonine et de la...
Lire plus
Format PDF
10-10-2018
Les 5 contre-vérités qui circulent au sujet...
Les statistiques sont effarantes : un individu qui vit dans un pays riche aurait 25 % de chance d’être concerné au cours de sa vie...
Lire plus
10-10-2016
Les incroyables vertus polyvalentes du curcuma (2/2)
En Inde, le curcuma est utilisé pour traiter toute une variété d'indispositions incluant des problèmes gastro-intestinaux, des troubles inflammatoires, des maux de tête, des infections...
Lire plus
Suivez-nous

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
  • Gratuit : la publication hebdomadaire scientifique "Nutranews"
  • Des promotions exclusives aux membres du club
> Continuer