Science, Nutrition, Prévention et Santé
Partenaires
Accueil
  >  
Acides gras essentiels
  >  
Choisir des oméga-3 de...

Choisir des oméga-3 de qualité


Les suppléments nutritionnels apportant des oméga-3, pour avoir tous les effets bénéfiques démontrés par la recherche, doivent être de qualité. Origine des matières premières, efficacité des procédés de dépollution, protection contre l'oxydation, biodisponibilité, concentrations en principes actifs sont des éléments incontournables dont dépend la qualité des oméga-3. La gamme d'huiles d'origine marine, EPAX™, issue de la collaboration des sociétés Pronova et Polaris, semble apporter les meilleures garanties à ce niveau. Les acides gras oméga-3 sont largement répandus dans la nature et, plus particulièrement, dans le monde marin. Parmi eux, seuls les acides gras oméga-3 d'origine marine, l'acide eicosapentaénoïque (EPA) et l'acide docosahexaénoïque (DHA), jouent un rôle important dans les cellules humaines. Le plancton, dont on connaît plus de 4 000 espèces, est la source la plus importante d'EPA et de DHA. C'est aussi le nutriment essentiel de la vie sous-marine.

Des poissons naturellement riches en oméga-3

L'huile de poisson brute principalement utilisée pour les suppléments nutritionnels est produite à partir de poissons à teneur naturellement élevée en acides gras polyinsaturés oméga-3, comme les sardines, les maquereaux ou les anchois.

Pour obtenir des matières premières de qualité et de pureté optimales, des zones de pêche vierges de toute influence industrielle ont été privilégiées. Sardines, maquereaux et anchois vivent en abondance dans les eaux froides du courant de Humboldt, le long des côtes chiliennes et péruviennes particulièrement riches en phytoplancton.

Les polluants environnementaux aiment les graisses

Un grand nombre de polluants industriels sont liposolubles. Ils viennent enrichir les lipides des algues et animaux marins qui servent d'aliments aux espèces de poissons gras que l'on retrouve dans notre alimentation ou comme source d'huiles de poisson. Les produits à base d'huiles de poisson qui n'ont pas été purifiés ont généralement un taux trop élevé de contaminants comme le mercure, le plomb, les PCB ou les dioxines.

Êliminer toute trace de polluant

Une nouvelle technique de dépollution des huiles de poisson est utilisée dans la fabrication des produits EPAX™. Elle passe par une distillation moléculaire. Les toxines environnementales ciblées par ces étapes de purification englobent notamment les PCB, les métaux lourds comme le mercure et le plomb, les dioxines. Un mélange d'esters (co-solvant) est ajouté à l'huile avant la distillation. C'est un sous-produit de l'étape de production des esters d'éthyle oméga-3. Lorsque ces esters sont totalement distillés, l'élimination des polluants est optimale. Les huiles de poisson EPAX™, hautement purifiées, ne contiennent plus aucune trace de contaminants.

Enrichissement en oméga-3

Les huiles EPAX™ sont concentrées en EPA et en DHA par voie enzymatique naturelle. Grâce à ce procédé breveté exclusif, les huiles EPAX™ sont les seules huiles naturelles concentrées du marché.

Une grande sensibilité à l'oxydation

Les acides gras oméga-3 sont très réactifs et, en présence d'oxygène, de lumière, de chaleur ou de traces de métaux (fer, cuivre) s'oxydent facilement.

Les conséquences de cette oxydation sont irréversibles et se traduisent notamment par une perte de la valeur nutritionnelle, une détérioration de la texture et de la couleur ainsi qu'une altération du goût du produit due au rancissement.
La conséquence la plus néfaste de l'oxydation des acides gras est cependant l'apparition de radicaux libres dont on connaît les effets néfastes. Après avoir éliminé les polluants, prévenir cette oxydation est donc un objectif qualitatif primordial. La suppression de l'oxygène, la protection contre la lumière, la réfrigération, la suppression des ions métalliques … sont quelques-unes des mesures préventives utilisées. Mais elles ne sont pas toujours possibles et s'avèrent la plupart du temps insuffisantes. Il faut alors stabiliser le produit avec des antioxydants. Dans cet objectif, des tocophérols d'origine naturelle, sans OGM, sont alors ajoutés au produit.

Une meilleure biodisponibilité

Les oméga-3 des huiles de poisson sont actuellement disponibles sous deux formes : une naturelle que l'on trouve dans les huiles de poisson, les triglycérides, et une synthétique obtenue par voie chimique, les concentrés d'esters éthyliques. Le terme huile de poisson naturelle est synonyme du fait qu'aucun produit chimique synthétique n'a été utilisé ou ajouté au cours du processus de fabrication et que les acides gras oméga-3 sont restés dans leur état naturel sous la forme de triglycérides.

La biodisponibilité de ces deux formes est très différente : les esters éthyliques auraient une biodisponibilité moitié moins importante que la forme naturelle.

Une étude a comparé l'absorption, après une dose unique, de différentes formes d'huiles de poisson. La forme naturelle, les triglycérides, était trois fois mieux absorbée que la forme synthétique.
Une autre étude a regardé la biodisponibilité d'EPA et de DHA et a constaté que les formes esters éthyliques étaient respectivement 40 % et 48 % moins bien absorbées que les formes naturelles triglycérides.

Une des raisons pouvant expliquer la faible biodisponibilité de la forme ester éthylique serait sa plus grande résistance aux enzymes digestives. Au cours de la digestion, les lipases pancréatiques hydrolysent l'huile pour libérer les acides gras. Cette étape prépare l'absorption ultérieure des acides gras. Des travaux ont montré que la forme ester éthylique est 10 à 50 fois plus résistante au processus enzymatique que la forme naturelle triglycérides.
Lawson LD et al. 1988. Absorption of eicopentaenoic acid and docosahexaenoic acid from fish oil triacylglycerols or fish esthyl esters coingested with a high-fat meal. Biochem Biophys Res Commun, 31; 156(2): 960-3.
- Beckermann B et al., 1990. Comparative bioavailability of eicosapentaenoic acid and docohexaenoic acid from triglycerides, free fatty acids and ethylestersinvolunteers . Arzneimittelforschung, 40(6): 700-4.
- Yang LY et al. 1990. Lipolysis of menhaden oil triglycerols and the corresponding fatty acid alkyl esters by pancreatic lipase in vitro: a re-examination. J Lipid Res, 31(1): 137-47.

Commander les nutriments évoqués dans cet article
Recherche
Thèmes
® 1997-2017 Fondation pour le Libre Choix
Tous droits de reproduction réservés